Critique : Nocturnal Animals

Tom Ford m’avait ébloui avec son beau et émouvant A Single Man. Huit ans après, il offre son deuxième film, Nocturnal Animals. L’heure de la confirmation ?

Advertisements