Les chroniques de Coolson : Speed (1994)

VITE ! Voici quel sera le leitmotiv de notre chronique de cette semaine. Pour certains d’entre vous, bande de petits veinards, c’est les vacances, mais, en ce qui me concerne, je suis DÉ-BOR-DÉ ! Donc, on va faire rapidement une chronique sur un film qui est obligé de se passer à grande vitesse. Alors, on prend son ticket, on parle pas au chauffeur et je ne mets pas de point excepté celui-là.

Cette semaine, c’est (en) Speed.

Allez hop Hop HOP !

Speed est un film américain sorti le 10 juin 1994 aux US (pas le temps, je vous dis) et le 24 août de la même année au pays des gars qui font des chroniques chez Marvelll et qu’ont pas le temps cette semaine.

Le pitch rapide : Neo dans un bus que s’il ralentit ça explose. Conduit par une passagère qui fort heureusement maîtrise divinement la conduite de poids lourd. Tout en étant harcelé par un gars à qui il manque un pouce. Boom. Explosion. Métro qui vole. Roulage de pelle. Générique.

Keanu Reeves interprète Jack Traven. Il a joué dans mille films bien. Il est assis à la table des gens qu’on aime tous. C’est humainement un homme parfait. Il est beau. Logiquement, on devrait le détester mais c’est chaud.
Sandra Bullock joue le rôle d’Annie Porter. On l’a déjà cité dans Demolition Man. C’est une incontournable des années 90. Dernièrement, elle a flotté dans l’espace dans Gravity. On l’aime un peu moins que Keanu Reeves mais franchement ça va.

Le méchant Howard Payne, c’est Dennis Hopper. Il a commis Koopa dans Super Mario Bros mais sinon carrière de ouf. Si vous ne prenez pas de drogue, voyez Easy Rider, c’est pareil. Si vous prenez de la drogue, voyez Easy Rider, c’est mieux.

PAS LE TEMPS, JE VOUS DIS !

Le film est réalisé par Jan De Bont. Immense technicien directeur de la photographie. Il a participé à Die Hard, À la poursuite d’Octobre Rouge, Basic Instinct et j’en passe. Des meilleurs. Il s’est essayé à la réalisation avec succès avec Speed enchaîné avec Twister. 2 cartons. Puis Speed 2 et Tomb Raider. 2 cacas. Terminé.

Véritable film de technicien, on retrouve Andrzej Bartkowiak (au scrabble, ça fait un malheur) à la photo. Jumeaux. L’avocat du diable. Chute Libre. C’est lui. Puis il s’est également essayé à la réalisation. Il est responsable de 6 daubes dont Doom (qu’en vrai j’aime un peu mais c’est naze) et Street Fighter : La Légende De Chun Li que personne n’a vu. Même pas le réal, je pense. Terminé pour lui aussi.

Alors c’est valable mais vite ?

Excellent film d’action des années 90 aux relents de Tony Scott. Keanu Reeves est trop fort. Dennis Hopper est trop fort. La musique est top moumoute (oui, oui). Je ne peux que vous le conseiller.

Allez, je me tire. Je SUIS PRESSÉÉÉÉÉÉÉ !!!!

BISOUUUUUUUUuuuuuuuuuuuuu…..

Pin It on Pinterest