Critique : What If…? – Épisode 1 « Et si… Captain Carter était devenue le premier Avenger ? » (avec spoiler)

Timide entrée

Fiche

TitreWhat If…? Titre VO
CréateurA. C. Bradley RéalisateurBryan Andrews
Voix (VO) Hayley Atwell, Sebastian Stan, Samuel L. Jackson, Stanley Tucci, Neal McDonough, Dominic Cooper, Toby Jones, Jeffrey Wright
Saison1 Épisode1
Date de sortie11 / 08 / 2021 Durée33 mn
GenreAction, Animation, Aventure, Fantastique, Science fiction ChaîneDisney+

Alors que Steve Rogers est blessé, Peggy Carter devient le premier Super Soldat de l’Histoire.

Critique

Nouvelle curiosité sortie de Marvel Studios, en effet, c’est la première fois que le studio présidé par Kevin Feige s’attaque à l’animation. Pour le coup, faire du What If…? (un classique des comics Marvel) s’y prête particulièrement étant donné la grosse difficulté qu’il y aurait à le faire en live. Bref, c’est parti pour la critique du premier épisode de la série. Et si… Captain Carter était devenue le premier Avenger

Le plus gros reproche que j’aurais à faire concernant cet épisode est la sensation pas très cool d’avoir eu droit à un best-of du film Captain America: First Avenger (2011), façon Les Légendes des Studios Marvel, avec Peggy Carter à la place de Steve Rogers. On s’y amuse à faire pas mal de clins d’œil, à inverser les situations, mais rien ne sort particulièrement du lot. Du moins, jusqu’à ce final détonnant où Shuma-Gorath (?) sort du portail pour écraser Crâne Rouge. J’espère que ce constat ne sera avéré que pour le premier épisode. Je laisse le bénéfice du doute, car il s’agit d’abord d’inviter les néophytes à mettre leurs pantoufles avant d’aller encore plus loin dans le délire. Pour le coup, le concept est parfaitement explicité. Merci Uatu 😛 .

Sinon, la technique ?

N’ayant pas grand-chose d’autre à dire sur l’épisode, si ce n’est que j’ai trouvé Captain Carter vraiment classe (on sent qu’ils n’ont pas voulu utiliser le nom de Captain Britain pour ne pas embrouiller le grand public, du coup, il va bientôt débarquer dans le MCU ?) et que j’ai regretté que le personnage de Tommy Lee Jones (Chester Phillips) soit mort dans l’explosion. Je l’aimais beaucoup. Bordel, sa réplique « Je n’embrasse pas. ». Dix ans après, je ne m’en suis toujours pas remis. Bref, comme je disais, je n’avais pas grand-chose d’autre à dire donc je vais m’attaquer à la partie technique/visuelle.

Première chose et point que je craignais ayant été traumatisé par les précédents essais de Marvel dans le genre. L’animation. J’ai été rassuré. Mieux, j’ai adoré. C’est ultra fluide et punchy. Les scènes d’action ont un rendu vraiment cool avec des chorégraphies classes.

Deuxième chose, le style reposant sur le cel-shading. C’est un style. On aime ou pas. De mon côté, j’ai toujours encore un peu de mal avec les formes arrondies. Pour le reste, j’ai apprécié que ce ne soit pas un cache-misère. Les décors sont remplis. La caméra virevolte. Ce dont j’ai préféré dans ce style, ce sont les mimiques de l’allemand super baraqué arrivant en mode « fragile Fräulein » quand il se fait défoncer par Peggy.

Par demandant à voir le reste du menu après cette entrée.

Conclusion

Difficile de m’emballer avec ce premier épisode de What If…?. Si techniquement, j’ai été rassuré par le rythme, la fluidité et l’animation, c’est plus narrativement que j’ai été déçu. En effet, mis à part une surprise, l’ensemble n’est qu’un simple best-of de Captain America: First Avenger avec Peggy à la place de Steve. J’espère que c’est pour introduire le concept avant d’aller plus loin.

+

  • Rythme très rapide
  • Animation superbement fluide
  • Surprise

  • Simple inversion de personnages sur la deuxième partie de Captain America: First Avenger
6/10

Pin It on Pinterest