Critique : Spirale: l’héritage de Saw

Ce jeu ne vaut plus le coup

Fiche

Titre Spirale: l’héritage de Saw Titre VOSpiral: From the Book of Saw
Réalisateur Darren Lynn Bousman Scénaristes Josh Stolberg, Pete Goldfinger
Acteurs Chris Rock, Samuel L. Jackson, Max Minghella, Marisol Nichols
Date de sortie21 / 07 / 2021 Durée1h 33
GenreCrime, Horreur, Mystère, Thriller Budget40 000 000 $

Travaillant dans l’ombre de son père, une légende locale de la police, le lieutenant Ezekiel « Zeke » Banks et son nouveau partenaire enquêtent sur une série de meurtres macabres dont le mode opératoire rappelle étrangement celui d’un tueur en série qui sévissait jadis dans la ville. Pris au piège sans le savoir, Zeke se retrouve au centre d’un stratagème terrifiant dont le tueur tire les ficelles.

Critique

Saucisse ou chaussette ?

Je ne me rappelle plus du dernier opus de la saga Saw que j’ai vu. J’hésite entre Saucisse et Chaussette. Si ça se trouve, je me suis arrêté avant, avec Saw V. Bref, tout ça pour dire que la saga a désormais fait sa vie loin de moi. Pourtant l’amour avait démarré très fort durant mon adolescence avec un énorme coup de coeur pour l’excellent premier épisode qui réunissait un duo de dingue : le réalisateur James Wan et le scénariste / rôle principal Leigh Whannell. Le premier n’est plus à présenter, tandis que le second commence à se faire une jolie carrière en tant que réalisateur comme en témoigne Insidious: Chapitre 3 (2015), The Invisible Man (2020) et surtout Upgrade (2018).

Si je reviens à la saga, c’est surtout pour deux noms : Chris Rock et Samuel L. Jackson. Chris Rock nous fait même une Leigh Whannell, car non seulement, il est la star de Spirale: l’héritage de Saw, mais en plus, il a pitché l’histoire et en est producteur exécutif. En passant, Darren Lynn Bousman revient à la saga après Saw 2 (2005), Saw 3 (2006) et Saw 4 (2007). Il faut dire que le pauvre n’aura jamais réussi à percer ailleurs après Repo! The Genetic Opera (2008).

Chris et Sam veulent jouer à un jeu

Le film du jour démarre plutôt pas mal avec un meurtre bien sanglant m’ayant fait dire qu’il n’y avait pas de doute, j’étais bien devant un Saw. La suite tient la route avec un Chris Rock au top récitant un amusant monologue à propos du politiquement correct en utilisant Forrest Gump comme illustration de ses arguments.

Puis le drame. La sortie de route. La catastrophe. À partir du moment où on met les pieds au poste de police, on cumule les clichés les plus ridicules. À commencer par la chef gueulant sur son inspecteur façon Le Flic de Beverly Hills. Sauf que la chef jouée par Marisol Nichol n’a aucun charisme donc la scène a fait remonter chez moi un malaise profond. La suite continue à nager dans le ridicule sauf que les acteurs n’ont pas l’air d’être au courant et continuent à jouer très sérieusement. Surtout Chris Rock en mode Brad « What’s in the box ? » Pitt.

Du coup, si je suis resté, c’est pour les savoureuses répliques de Chris Rock (je sens bien qu’il s’agit de sa participation au scénario tant ça dénote avec la platitude des autres répliques) et pour les meurtres en question. Ça fait le job, mais n’empêche que je m’attendais à bien plus surprenant en imaginant la roche et le fils de Jack dans un Saw.

Par se disant que retourner avec une ex, ce n’est décidément pas une bonne solution.

Conclusion

Chris Rock et Samuel L. Jackson dans un Saw. L’idée est prometteuse. Malheureusement, ils se sont juste contentés de les foutre dans un Saw. Dès lors, une fois qu’on enlève les meurtres et les savoureuses répliques de l’humoriste, il ne reste plus rien. Surtout pas ces personnages mal joués et ultra clichés.

+

  • Chris Rock
  • Le Motherfucker Man dans un Saw

  • Personnages ultra clichés en plus d’être mal joués
  • Narration plate
4/10

Pin It on Pinterest