Critique : Robot and Frank

Dans notre passé proche, Frank Langella avait multiplié les seconds rôles plus ou moins marquants (Sans identité, Wall Street : l’argent ne dort jamais, The Box) mais cette fois-ci dans Robot and Frank se déroulant dans un futur proche, c’est lui qui tient le premier rôle. Celui d’un vieil homme atteint par la maladie d’Alzheimer.

Advertisements

Critique : Wrong

Un film Quentin Dupieux est à ce qu’il paraît un voyage atypique ne répondant pas aux structures narratives actuelles. N’ayant vu ni Steak, ni Rubber, je ne savais pas du tout à quoi m’attendre pour Wrong. Eh bien les gars, je n’ai pas été déçu !

Critique : Guilty of romance

Difficile de ne pas être subjugué devant l’affiche de Guilty of romance mêlant deux genres rarement mis ensemble mais pourtant complémentaire : le roman pornographique et le thriller horrifique. Surtout le titre du film en lui-même semble être une ode à la liberté romantique. Il n’en est point, c’est même la grosse surprise du film.

Critique : After.Life

Sorti en catimini au cinéma, After.Life est déjà sorti depuis 2009 outre-Atlantique, un état des faits surprenants. Pourquoi privilégier les salles obscures au petit écran ? Peut-être grâce à la présence de Liam Neeson épaulé ici par Justin Long et Christina Ricci.