Critique : Les Miller, une famille en herbe

Affiche française du film Les Miller, une famille en herbe réalisé par Rawson Marshall Thurber avec Jennifer Aniston et Jason Sudeikis
Une famille en or vert ?

Fiche

Titre
Les Miller, une famille en herbe
RéalisateurRawson Marshall Thurber
ScénaristesBob Fisher, Steve Faber, Sean Anders, John Morris
ActeursJason Sudeikis, Jennifer Aniston, Emma Roberts, Will Poulter, Ed Helms, Nick Offerman, Kathryn Hahn, Molly C. Quinn, Tomer Sisley
Titre original:We’re the MillersDate de sortie:18 septembre 2013
Pays:États-UnisBudget:30 000 000 $
Genre:ComédieDurée:1h 50

David Burke est un dealer à la petite semaine qui se contente de vendre sa marchandise à des chefs cuisiniers et des mamans accompagnant leurs fils au football, mais pas à des ados – car, au fond, il a quand même des principes ! Alors que tout devrait se passer au mieux pour lui, les ennuis s’accumulent… Préférant garder profil bas pour des raisons évidentes, David comprend, à son corps défendant, qu’on peut subir la pire injustice même lorsqu’on est animé des meilleures intentions : tentant de venir en aide à des jeunes du quartier, il se fait agresser par trois voyous qui lui volent sa marchandise et son argent. Il se retrouve dans une situation des plus délicates puisqu’il doit désormais rembourser son fournisseur, Brad.Afin d’éponger sa dette – et de rester en vie –, David n’a d’autre choix que de jouer dans la cour des grands en se rendant au Mexique pour ramener une importante cargaison de drogue à Brad. Réussissant à convaincre ses voisins – Rose, une strip-teaseuse cynique, Kenny, qui aimerait bien tester la marchandise et Casey, une ado débrouillarde couverte de tatouages et de piercings – de lui venir en aide, il met au point un plan censé être infaillible : avec ses complices qu’il fait passer pour sa femme et ses deux grands enfants, il met le cap sur le Mexique au volant d’un camping-car flambant neuf le jour de la fête nationale. Ce week-end risque bien d’être explosif…

Critique

Il est de ces comédies formatées par le système hollywoodien qui font l’objet d’un marketing agressif. Les Miller, une famille en herbe (excellent jeu de mot en passant) en fait partie. La question intéressante est : pourquoi eux ? Deux réponses souvent liées. D’un, le film a fait un carton au pays de l’Oncle Sam. De deux, la comédie est une vraie réussite. Les Miller, une famille en herbe, c’est les deux.

Personnellement, je ne m’attendais pas à visionner une comédie très drôle. J’étais plus préparé à un truc du style Arnaque à la carte. Un truc matable, mais n’ayant rien de folichon. Malgré tout, le nom du réalisateur, Rawson Marshall Thurber, aurait dû faire tilt dans ma tête. En effet, il a réalisé l’excellente comédie Même pas mal ! (Dodgeball) où Ben Stiller et Vince Vaughn s’affrontaient à la balle au prisonnier. À ma décharge, j’avais oublié son nom car Dodgeball date de 2004 et en plus, le réalisateur n’a fait qu’un film entre temps, un film qui n’est même pas sorti en France (pas étonnant vu qu’apparemment, c’est une belle merde).

J’ai failli m’étrangler en buvant ma bouteille.

Voilà pour la petite introduction, passons à la critique. Tout d’abord, je vais vous avouer que je me suis bien marré. J’ai même failli m’étrangler en buvant ma bouteille. Attendez, avant de vous foutre de ma gueule, je n’étais pas prêt. C’était au détour d’une banale scène. Et Ron Swanson, pardon Nick Offerman a balancé une réplique énorme à propos de l’origine du vibromasseur de sa femme. Les Miller, une famille en herbe offre, à son milieu, sa séquence la plus drôle. Un truc qui fait bien rire, voir même mourir de rire.

Pourtant, rien ne laissait envisager cela au départ. Les bandes-annonces misaient tellement sur le strip-tease de Jennifer Aniston (l’actrice continue dans Les Miller, une famille en herbe son ascension pour devenir une bombe sexuelle, une ascension entreprise dans Comment tuer son Boss ? où œuvrait aussi Jason Sudeikis) que je m’attendais à un produit formaté épisodiquement drôle et misant tout sur le strip-tease. Un bel effort.

Dès le départ, on s’attache très vite aux personnages. Surtout Will Poulter et son visage atypique. Ses sourcils sont-ils épilés ? C’est sa vraie couille ? Pour la dernière question, je peux déjà vous répondre que non, c’est une prothèse. Par contre, pour son pénis, je n’ai pas l’info. Euh… Tous attachants ? Peut-être pas Emma Roberts, assez agaçante et rarement drôle (pour ne pas dire jamais). Toutefois, la meilleure surprise du chef concerne le couple Nick Offerman et Kathryn Hahn.

Il faut savoir que je voue un culte à Nick Offerman pour son rôle de Ron Swanson dans la sitcom Parks and Recreation. Le mec a la tronche d’un quadra coincé du cul et te sort des blagues « dafuq » ! Sa femme (dans le film) est vraiment pas mal non plus dans le style de l’horripilante ménagère (la dérision du personnage est telle qu’on s’attache quand même).

Le mec a la tronche d’un quadra coincé du cul et te sort des blagues « dafuq » !

Niveau réalisation, Les Miller, une famille en herbe offre une solidité technique appréciable et soigne un scénario bourré de répliques hilarantes très bien récitées par ses protagonistes. Surtout Jason Sudeikis qui a un sens du rythme exceptionnel pour te sortir les blagues au bon moment. À noter que le film n’hésite pas à briser le quatrième mur, tout en restant correct (pas de délires malvenus).

Ah, j’ai failli oublier les deux guests, Ed Helms (qu’on ne présente plus depuis Very Bad Trip) excellent en mafieux du dimanche et Tomer Sisley, bon il m’a moins emballé, lui.

Conclusion

En bref, Les Miller, une famille en herbe, c’est une comédie de ce qu’Hollywood peut offrir de meilleur tout en prenant conscience de ses limites (intrigue convenue). Une très belle surprise et un excellent moment à passer.

+– Un casting au poil avec un Jason au top de sa forme
– Des répliques soignées et très drôles
– Une rencontre improbable avec la famille Fitzgerald, de loin le meilleur passage du film
– Intrigue classique
Trophée8/10

Pin It on Pinterest