Critique : Comment tuer son boss ?

Sortez vos blocs-notes

 

Date de sortie cinéma : 17 août 2011

Titre original : Horrible Bosses

Réalisé par Seth Gordon (le mauvais Tout…sauf en famille, quelques épisodes de The Office et Modern Family)

Écrit par Michael Markowitz, John Francis Daley et Jonathan M. Goldstein

Avec Jason Sudeikis (B.A.T Bon à Tirer), Charlie Day (It’s Always Sunny in Philadelphia), Jason Bateman (Paul), Jennifer Aniston (Friends), Colin Farrell (Miami Vice, Crazy Heart), Jamie Foxx (Ray, Le Royaume), Kevin Spacey (Usual Suspects, Se7en), Julie Bowen (Modern Family) et Donald Sutherland (Le Flingueur)

Long-métrage américain
Genre : Comédie
Durée : 1h40

Pour Nick, Kurt et Dale, la seule chose qui pourrait rendre le travail quotidien plus tolérable serait de réduire en poussière leurs intolérables patrons. Démissionner étant exclu, les trois copains échafaudent, avec l’aide de quelques verres de trop et les conseils douteux d’un ancien détenu, un plan quelque peu alambiqué, mais infaillible, pour se débarrasser de leurs employeurs respectifs… définitivement. Il n’y a qu’un problème : les plans les plus infaillibles ne le sont qu’autant que les cerveaux qui les ont conçus le sont.

Comment tuer son Boss ? n’innove rien, il ne fait que suivre les chemins battus et rebattus de la comédie américaine à savoir exploiter une idée de départ à priori originale sur un scénario déjà prêt. Leurs scénaristes ne devraient pas avoir trop de difficulté, l’enjeu consistant principalement à trouver les sketches et les répliques. Récemment Mes Meilleures Amies l’avait très bien réussi.

Sans surprise, le gros point fort de la comédie du jour est son casting. Jennifer Aniston est parfaite en nymphomane avec un franc-parler qui ferait pâlir nos grands-mères. Kevin Spacey est très bon, son rôle lui colle à merveille et mon dieu, quel prestance, il arrive même à me faire flipper alors qu’on est dans une comédie… Peut-être s’est-il cru dans la suite de Se7en ? Colin Farrell est bien en retrait, son personnage de gros beauf n’apparaissant que très peu. Juste l’occasion d’admirer sa chevelure hors normes. En tout cas, on guette chacune des apparitions de ces boss qui arrivent à éclipser notre trio d’acteurs.

Car si le public va découvrir avec ce film Charlie Day, il reconnaitra sans mal les deux autres compères (des gros habitués de comédies). Une petite parenthèse pour Charlie Day, il était temps que ce bonhomme bénéficie d’une plus grosse présence à l’affiche vu son talent. On le voyait brièvement dans Trop loin pour toi mais c’était vraiment trop peu Si je l’ai connu, c’est grâce à la petite perle It’s Always Sunny in Philadelphia où apparaît aussi Danny DeVito (petit clin d’œil dans le film). Dans cette série, il est vraiment le personnage le plus marrant du lot grâce à sa voix féminine inoubliable et sa gesticulation d’hyperactif. En tout cas dans le film du jour, il éclipse sans trop mal ses deux compères pourtant assidus à ce genre d’exercice. Espérons que Charlie aura une carrière à la Steve Carell qui a explosé grâce à sa présence dans le sitcom The Office.

En tout cas, en visionnant les dernières comédies romantiques, on se dit alors que jouer dans des sitcoms est un véritable tremplin car il n’y a pas que Charlie Day mais aussi Julie Bowen qui joue dans le rafraichissant Modern Family. Certes, ce n’est pas la même présence mais il n’empêche que c’est un bon début quand on voit Melissa McCarthy prendre un gros second rôle dans Mes Meilleures Amies après être apparue vite fait dans Plan B et Bébé Mode d’emploi. C’est aussi dans Mes Meilleures Amies qu’on voit Ellie Kemper qui est la petite nouvelle de The Office. On pourrait aussi citer Ed Helms (encore The Office) et Zach Galifianakis (Bored to Death même s’il a fait Very Bad Trip avant mais on pourrait dire Reno 911), deux du trio de Very Bad Trip.

Oh mais je suis con, j’ai aussi oublié Bad Teacher. On y voyait trois acteurs de sitcom : Phyllis Smith (The Office, toujours lui), Jason Segel (How I Met Your Mother) et Eric Stonestreet (Modern Family). Voilà, ça commence à faire du beau monde non? Et je n’ai parlé que des quatre dernières comédies américaines que j’ai vu…

Revenons au film… ben en fait, j’ai fait le tour de tout ce qu’il y avait à dire. Ah oui, il y a aussi un Jamie Foxx bien fendard.

Une bonne comédie américaine comme on les aime. Jamais hilarant mais jamais ennuyant, de quoi passer un bon moment au cinéma.

Sa scène culte : l’effraction chez le premier boss

Note : 6/10

Comment tuer son boss affiche

Pin It on Pinterest