Critique : Very Bad Trip 3

Affiche du film Very Bad Trip 3 réalisé par Todd Phillips avec Bradley Cooper, Zach Galifianakis et Ed Helms
The Leslie Chow Show

Fiche

Titre:Very Bad Trip 3
Réalisateur(s):Todd Phillips
Scénariste(s):Todd Phillips, Craig Mazin
Acteurs:Bradley Cooper, Ed Helms, Zach Galifianakis, Justin Bartha, Ken Jeong, Mike Epps, John Goodman, Heather Graham, Melissa McCarthy
Titre original:The Hangover Part IIIDate de sortie:29 mai 2013
Pays:États-UnisBudget:
Genre:ComédieDurée:

Suite au décès du père d’Alan, la bande décide de le forcer à soigner ses problèmes mentaux. Mais comme d’habitude, rien ne se passe comme prévu. Une fois arrivés à l’hôpital, les hommes se font attaquer et Doug est kidnappé. La rançon? Retrouver Mr. Chow en échange de la vie de Doug …

Very Bad Trip 3 Photo
La dernière marche de la Meute.

Critique

Après avoir amassé un milliard au box-office, la Meute est de retour pour son chant du cygne. Pour une gueule de bois et un blackout encore plus énormes ? Même pas car ce Very Bad Trip s’émancipe de ses prédécesseurs en ne proposant pas cette fameuse nuit de beuverie et reconstitution des détails le lendemain.

Nous sommes deux ans après le dernier film. Stu est toujours avec la très belle Jamie Chung, Phil est toujours aussi beau et Alan toujours aussi… taré ! Il est devenu tellement fou qu’une intervention pour l’amener suivre une cure est devenue indispensable sauf que… un autre taré s’en mêle : Leslie Chow.

« La Meute est de retour pour son chant du cygne. »

Pour cet épisode, Phil et Stu sont nettement en retrait. Stu se réveille juste le temps d’un cambriolage. Phil perd beaucoup en attrait car il ne s’engueule plus avec Alan. Il déborde même d’un sentimentalisme assez gerbant. Au moins, la scène du toit à Las Vegas lui permet de ne pas trop perdre son temps. En fait, c’est désormais Alan qui occupe le devant de la scène et qui prend toute la place. Toute la place ? Pas vraiment car il est désormais très bien concurrencé par Leslie Chow. D’un second rôle mineur, l’asiatique fou devient pratiquement un premier rôle.

Very Bad Trip 3 Photo
Leslie Chow, la folie incarnée.

Ken Jeong qui fait les beaux jours de la sitcom Community déverse toute sa folie sur Very Bad Trip 3 pour un résultat plus ou moins heureux car il faut quand même considérer que le charme du personnage s’amenuise pour ceux qui suivent assidument la sitcom (on est désormais habitué). Il n’en demeure pas moins poilant notamment sur le générique d’ouverture.

Revenons à Alan. Cet épisode est pratiquement entièrement focalisé sur lui et il va en vivre des choses notamment rencontrer son plus grand amour. Le choix de l’actrice pour l’incarner est absolument parfait ! Que dire aussi de la fameuse girafe ? Malgré tout, pourquoi avoir utilisé des effets spéciaux aussi foireux? Pour bien insister sur le fait qu’il ne s’agit pas d’une vraie girafe et donc ne pas heurter le public sensible ? Bref, on retrouve John Goodman en méchant. Bon, ben on est loin de son personnage dans The Big Lebowski. Fred Pierrafeu se contente ici du minimum syndical.

« La trilogie se boucle avec un sursaut, le temps de nous dire adieu via une scène post-générique bien fun. »

Après ce tour d’horizon des acteurs, il faudrait peut-être aborder le film en lui-même, non ? Bien, bien, franchement j’ai été loin d’être emballé. Very Bad Trip 3 a le mérite ne pas être chiant, drôle par moments notamment grâce aux improvisations de Zach Galifianakis (au grand désarroi du scénariste dépité de voir que l’acteur est capable de sortir des répliques plus drôles que les siennes) mais demeure rarement hilarant, ni vraiment fun. On suit le périple de la Meute à Tijuana, à Las Vegas, toujours avec l’expectative d’assister à du lourd et puis la fin pointe le bout de son nez (déjà). L’équipe sort juste à temps une séquence un peu loufoque avec Chow puis movie over. Néanmoins, la trilogie se boucle avec un sursaut, le temps de nous dire adieu via une scène post-générique bien fun donc ne sortez pas tout de suite de la salle.

Very Bad Trip 3 Photo
Notez le pauvre Justin Bartha (tout à gauche) toujours aussi inutile. Passé à un poil de cul de la gloire.

Conclusion

Entièrement consacré à Alan, Very Bad Trip 3 se termine sans gueule de bois mémorable, ni… Mike Tyson.

+– Alan of course
– Mr Chow
– la bite microscopique de Chow
– les blagues visibles dans la bande annonce
– Zack + Melissa = <3
– rien d’explosif
– on s’attendait à mieux pour conclure la saga
– Stu et Phil en retrait
– mais où est donc Mike Tyson?
5/10

Pin It on Pinterest