Critique : Community – Saison 1 & 2

L’ultime sitcom

Fiche

Créateur:Dan Harmon
Acteurs (personnages): Joel McHale (Jeff Winger), Gillian Jacobs (Britta Perry), Danny Pudi (Abed Nadir), Yvette Nicole Brown (Shirley Bennett), Alison Brie (Annie Edison), Donald Glover (Troy Barnes), Chevy Chase (Pierce Hawthorne), Ken Jeong (Ben Chang)
Pays:États-UnisFormat:22mn
Genre:Comédie, SitcomChaîne:NBC
Nombre d’épisodes:25 (saison 1), 24 (saison 2)
Jeff est avocat. Mais Jeff doit surtout retourner à l’université car son certificat a été invalidé. Entre les femmes au foyer fraîchement divorcées et ceux qui reprennent les études pour garder leur esprit actif, Jeff intègre une bande de joyeux drilles qui découvre les joies de la vie sur le campus. Ils en apprennent plus sur eux-mêmes que sur les cours qu’ils suivent…

Critique

Assurément la grosse surprise au niveau des séries. Découvert seulement cette année après déjà deux saisons et demie sorties aux States. Community ne paie pas de mine aux premiers abords mais ce serait dommage de passer à côté de ce qui se révèle être une des sitcoms les plus rafraîchissantes de ces dernières années.

Alors que je commence à devenir un gros habitué de sitcoms, mangeant à tous les râteliers que ce soit de la grosse daube ou des perles. Il faut dire que le format, 20 minutes, est sympa, prêtant à des visionnages un peu partout que ce soit dans les transports en commun ou aux toilettes au travail. Alors en manque durant la trêve hivernal, je me suis penché sur cette série et quel pied.

Tournant autour d’une bande hétérogène, pas de blancs-blancs comme Friends, ainsi on a une multi-culturalité, des afro-américains, des blancs becs, des indiens, des jeunes, des vieux, des cons, des racistes, des égoïstes, des fanatiques, des asociaux. Tout est condensé dans ce groupe de sept membres plus un gravitant autour, le magnifique Chang (l’asiatique complètement taré de Very Bad Trip).

Mais l’autre point fort avec le casting hétéroclite concerne l’originalité des épisodes. Alors que ses confrères tombent très souvent dans la répétition, se contentant de repasser à la moulinette les mêmes artifices comme par exemple How I Met Your Mother où Ted se plante à chaque relations et maugrée son manque de bol, où Robin et Barney se tournent autour et où Lily et Marshall font du Lily et Marshall. Comme Mon Oncle Charlie où la relation entre les protagonistes n’évoluait pas d’un iota (certes, ça a changé cette année depuis l’éviction de Charlie Sheen mais franchement le show a perdu beaucoup en qualité). Comme The Big Bang Theory où le manque d’innovation n’a d’égal l’obstination de Sheldon à vouloir conserver sa place de canapé afin de bénéficier du meilleur ratio confort/pratique possible.

Dans Community, certes des épisodes se ressemblent mais de nombreux deviennent tout simplement cultes. Il est beaucoup moins difficile avec Community de se rappeler des épisodes marquants alors que pour les autres sitcoms, franchement, je serais incapable de vous en citer un en particulier. Du sitcom, on se souviendra du remake du film de zombies lors d’Halloween, de la partie de Paintball qui dégénère, de l’épisode réalisée en animation pour Noel et j’en passe. Je pourrais faire une énorme liste mais ça vous gâcherait la surprise.

La série régurgite aussi tout sorte d’humour inhérent à chaque personnage, cynique/cassant pour Jeff, raciste pour Pierce, … Mais le meilleur duo concerne de loin Troy et Abed capable de moments hallucinants. Probablement un des meilleurs duos de sitcom toute époque confondue.

Si la première saison est presque exceptionnelle, la deuxième connaît un petit coup de mou. Peut-être que c’est dû au fait que j’ai regardé les deux saisons d’affilée laissant alors apparaître un petit signe de lassitude. Quoi qu’il en soit, elle dispose d’épisodes aussi cultes que celles de la première saison et même plus sans oublier le double épisode final qui est probablement le meilleur épisode des deux saisons confondues.

Conclusion

Une série désormais culte et qui se place comme étant une des meilleures sitcoms existantes. Malheureusement l’annulation la guette, raison de plus alors pour ingurgiter les deux saisons et demie existantes. Il n’y en aura pas deux des Community.
+– la sitcom parfaite
– rarement répétitif (pourtant un défaut habituel des sitcoms)
– des épisodes cultes
– des personnages cultes (mention spéciale à Abed)
– au bord de l’annulation
9/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2911 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.