Critique & Test Blu-ray : Rien à Déclarer

C’est quand qu’on rigole ? Ah c’est fini…

Date de sortie DVD/Blu-ray : 15 juin 2011

Réalisé par Dany Boon (Bienvenue chez les Ch’tis, La Maison du bonheur)

Avec Benoît Poelvoorde (Les Émotifs anonymes, Podium), Dany Boon (Micmacs à tire-larigot, De l’autre côté du lit), Julie Bernard (La Cité des Enfants Perdus), Karin Viard (Les Randonneurs, Polisse) et François Damiens (L’arnacœur, Une pure affaire)

Date de sortie cinéma : 2 février 2011
Long-métrage français, belge
Genre : Comédie
Durée : 1h48

Blu-ray Combo (DVD + Blu-ray)
Format vidéo: 2.35:1
Langue : Français (DTS-HD Master Audio 5.1 et 2.0) et audiovision pour les aveugles et malvoyants
Sous-titres : Sous-titres sourds et malentendants
Supplément : Making of (73 mn), La tournée (33 mn), Les décors (7 mn), Bêtisier (30 mn), Extrait du one man show de Dany Boon « Trop stylé » (3 mn), 5 scènes coupées (6 mn) et Bande-annonce

1er janvier 1993 : passage à l’Europe. Deux douaniers, l’un belge, l’autre français, apprennent la disparition prochaine de leur poste frontière situé dans la commune de Courquain France et Koorkin Belgique.

Francophobe de père en fils et douanier belge trop zélé, Ruben Vandevoorde (Benoît Poelvoorde) se voit contraint et forcé d’inaugurer la première brigade volante mixte franco-belge.

Son collègue français, Mathias Ducatel (Dany Boon), considéré par Ruben comme son ennemi de toujours, est secrètement amoureux de sa sœur. Il surprend tout le monde en acceptant de devenir le co-équipier de Vandevoorde et sillonner avec lui les routes de campagnes frontalières à bord d’une 4L d’interception des douanes internationales.

La critique

Là, ça ne va pas être très long. Une des comédies les plus navrantes qui m’ait été donné à voir. Mis à part un début avec un bon Poelvoorde, il n’y a rien. Le film se saborde tout seul en essayant de reproduire le gros succès ch’ti (que je n’ai d’ailleurs pas compris en voyant le film à part la scène où ils vont picoler chez les gens…).

Dany Boon est vraiment très mauvais et son jeu ne change pas d’un iota malgré le fait qu’il change de film… Il joue pareil dans La Maison du Bonheur, c’est décidément pas un acteur mais il faut marrer (certains). Je ne lui dirais que deux choses soit :Arrête le massacre et retourne faire ce que tu sais faire, des one-man show ou : amasse un max de pognon avant que la supercherie ne soit éventrée.

Poelvoorde fait ce qu’il peut en essayant de sauver les meubles qui restent mais l’incendie s’est propagé tellement vite qu’au final même lui a été brûlé.

Le blu-ray

Techniquement, c’est très, très bon. L’image fourmille de détails et le son rend hommage à la musique et les dialogues sont agréables à écouter.

Vous ne serez pas en reste avec les bonus (plus de deux heures). Après reste que comme le film ne m’a pas plu du tout, je ne les ai pas visionné (je sais que ce n’est pas professionnel mais c’est un blog alors je peux me le permettre, mouarf).

Un film consternant tellement ses blagues sont mauvaises. Même Poelvoorde n’y arrive pas. Un très mauvais film. Passez la douane le plus vite possible et surtout dites : « Rien à déclarer » sinon on va vous obliger à voir/revoir le film.

Sa scène culte : aucune

Note : 2/10

Un combo DVD/Blu-ray irréprochable et notons l’effort louable de proposer des sous-titres sourds et malentendants et de l’audiovision pour les aveugles et malvoyants.

Image : 9/10

Son : 9/10

Bonus : 7/10

affiche Rien a Declarer

Pin It on Pinterest