Critique & Test Blu-ray : Nausicaä de la vallée du vent

Le précurseur d’Avatar
Adaptation du manga éponyme de Hayao Miyazaki
Réalisateur(s):Hayao Miyazaki (Le Voyage de Chihiro, Princesse Mononoké), Tomoko Kida
Scénariste(s):Hayao Miyazaki
Acteurs:Sumi Shimamoto, Mahito Tsujimura, Hisako Kyôda, Gorô Naya
Titre original:Kaze no tani no Naushika
Pays:JaponDate de sortie:11 mars 1984 (au Japon)
Genre:Animation, Action, Aventure, Fantasy, Science fictionDurée:1h58
Sur une Terre ravagée par la folie des hommes durant les sept jours de feu, une poignée d’humains a survécu. Menacée par une forêt toxique qui ne cesse de prendre de l’ampleur, cette poignée de survivants attend le salut de la princesse Nausicaä, capable de communiquer avec tous les êtres vivants.
Date de sortie Blu-ray/DVD:28 septembre 2011Format vidéo:1.78:1
Langues:Français, Japonais, Anglais (DTS-HD Master Audio 2.0)
Sous-titres:Français, Anglais
Suppléments Blu-ray :Comparaison du film au story-board

La critique

Je n’avais jamais vu Nausicäa l’ayant raté au cinéma lors de sa sortie en France (en 2006! alors que le film est sorti en 1984 au Japon) donc je n’ai pas hésité face à cette occasion de voir le premier film des studios Ghibli dont l’efficacité n’est plus à prouver. Malheureusement le constat tend vers la déception, le film accuse beaucoup de son âge. Nausicaä est lent, très lent. Non pas à cause de son écriture très bien construite mais à une réalisation de Hayao Miyazaki assez jeune donc disposant de quelques défauts (d’ailleurs les mêmes que chez son fils pour Les Contes de Terremer considéré à raison comme un des plus mauvais Ghibli) à savoir des plans contemplatifs un peu trop nombreuses même si elles sont très belles et surtout, limite technique oblige, un manque de pèche (on a plus l’impression de voir une bande dessinée avec quelques images qui bouge qu’un vrai film d’aventure) sans compter, une animation à la ramasse. Les premiers Disney comptent les mêmes défauts sauf qu’ils durent 1h10 et des poussières. Bien loin des 2h de Nausicäa mais je vous encourage tout de même à rester jusqu’au bout ne serait-ce pour un très bon final qui aura réussi à m’arracher quelques larmes.

On retrouve déjà dans ce film le thème cher à Miyazaki: l’écologie. Aussi les ficelles dramatiques restent très proches d’un film à l’autre, ce qui fait penser que le bonhomme n’est finalement pas un si grand génie que ça, ses films se contentant de réutiliser le même schéma. Je tiens à préciser que je n’ai vu de ses films que Princesse Mononoké, Le Voyage de Chihiro et Ponyo sur la falaise (d’ailleurs, celui-là est le seul à innover un peu).

Au rayon des inspirations, on retrouve Avatar qui s’est probablement beaucoup inspiré de Nausicaä. Cameron a-t-il visionné ce film avant d’écrire le scénario de son méga blockbuster? Aussi, le look des Sentinelles de Matrix ressemble beaucoup à celles des Omus en colère mais là, c’est tout de suite moins choquant étant donné la volonté des deux frères réalisateurs à rendre hommage à la japanimation.

Pour l’anecdote, l’anime fut d’abord distribué dans les années 1980 aux États-Unis sous le titre Warriors of the Wind . Cette version doublée en anglais ampute trente-deux minutes au film original et donne la préférence à l’action. Les noms des personnages ont été modifiés et l’histoire ainsi que la musique se voient plus ou moins changés. Cette version s’exporta ensuite dans le monde entier et sortit en France sous le nom de La princesse des étoiles. De nombreux amateurs ainsi que Miyazaki lui-même désapprouvent cette version. Suite à cela le Studio Ghibli adopta une règle stricte interdisant toute coupure de ses œuvres lors de leur adaptation. L’incident a provoqué une longue période durant laquelle l’exportation des films du Studio Ghibli fut stoppée (ce qui explique la sortie tardive d’un grand nombre de ses films en France).

Le blu-ray

Étant donné l’âge du film, difficile de juger la qualité d’image. L’image est nette et très colorée sur les gros plans mais devient floue lors des plans d’ensemble. Niveau son, encore le même problèmen vu l’âge du film, on dispose seulement d’un 2.0 mettant en valeur les mélodies autrement pour faire cracher les basses, faudra repasser.

Le bonus est à réserver à… je ne sais pas qui d’ailleurs. Il s’agit d’un storyboard reprenant plan par plan le film durant 1h57! Sûrement aux fans absolus.

Premier film des studios Ghibli, on tient là un grand classique mais malheureusement son âge se fait ressentir. Le film perd beaucoup de sa force à cause d’une lenteur qui n’a plus vraiment sa place de nos jours. Il n’en reste pas moins un beau film d’aventure.

Sa scène culte: la charge finale des Omus

Film : 6/10

Un blu-ray qui a du mal à dépasser l’âge du film. Livre une belle couleur toutefois. Un bonus à réserver aux fans les plus absolus.

Image : 7/10

Son : 6/10

Bonus : 4/10

Nausicaa de la vallee du vent affiche

Pin It on Pinterest