Critique : Kingdom Hearts III

Je l’attendais depuis que j’eusse terminé Kingdom Hearts II, treize ans auparavant. Au final, c’est la déception qui domine.

Advertisements