Critique : Marvel’s Guardians of the Galaxy

Une narration soignée

Fiche

Titre Marvel’s Guardians of the Galaxy
Éditeur Square Enix Développeur Eidos Montréal
Plate-forme Windows, PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series, Nintendo Switch, GeForce Now Date de sortie 26 / 10 / 2021
Joué sur PlayStation 5Game Genre Action, Aventure

Critique

On continue avec les jeux Marvel édités par Square Enix. Quelle équipe Marvel choisir après les populaires Avengers ? Tout simplement, la deuxième équipe la plus populaire, Les Gardiens de la Galaxie donc. Allez, il est temps de critiquer tout ça.

Du solo, et uniquement du solo

Pour commencer, contrairement à Marvel’s Avengers, Marvel’s Guardians of the Galaxy est un jeu entièrement solo. À l’ancienne. Pas de transaction, ni de quêtes secondaires moisies et encore moins de loot. C’est un jeu de couloir misant beaucoup sur sa narration. Bref, en revenant à une ambition plus mesurée, la pression est plus légère sur les épaules d’Eidos Montréal. Sans surprise, ça n’a pas raté, le résultat final est une belle réussite témoignant du savoir-faire du studio. Évidemment, quand on demande un studio de faire ce qu’il sait faire…

Ce qui m’a le plus impressionné dans le jeu, c’est clairement sa narration. L’écriture est, à mes yeux, sa plus grande qualité. Par exemple avec un petit détail tout con, quand on se balade à bord du Milano (le vaisseau des Gardiens), on peut entendre les Gardiens discuter et ces dialogues sont jamais ineptes. Mieux, je me suis même marré plusieurs fois. Mon MVP à ce jeu est sans hésiter Drax, il est fun, avec une mention spéciale pour Mantis.

Les scénaristes se sont également attachés à développer les personnages en leur insufflant un vrai background. Pour le coup, ça a fait mouche chez moi, avec plusieurs passages émouvants. Chaque membre des Gardiens de la Galaxie est creusé, à l’exception malheureusement de Groot.

Priez pour l’Église universelle de la Vérité

Au rayon de l’intrigue, on est sur une aventure très solide reposant sur l’Église universelle de la Vérité. Néanmoins, le jeu se permet quelques détours pour découvrir des morceaux de la galaxie. Pour le coup, j’ai adoré la balade, car elle permet de (re)découvrir des endroits connus des comics (ou des films) tout en offrant pas mal de surprises (j’ai adoré les flash-backs et un certain boss). Quoiqu’il en soit, le dépaysement répond présent à l’appel de l’aventure. Tout comme l’excellente durée de vie avec environ 15 heures sans traînasser pour terminer tous les chapitres.

Parlons maintenant technique. Graphiquement, le jeu est beau sans être dingue. Il est de sa génération, on va dire. Quant au design, il mêle astucieusement le visuel des films et des comics pour se forger sa propre identité. Bref, il y a Les Gardiens des comics, ceux du MCU et ceux du jeu d’Eidos. Dans l’ensemble, j’ai beaucoup aimé, à l’exception faite du look de Thanos que j’ai trouvé dégueulasse. On aurait dit le Steppenwolf du Snyder Cut.

Gameplay léger

Passons au point faible à mes yeux. Le gameplay. Contrairement à Marvel’s Avengers, il n’est pas question d’incarner plusieurs personnages, seul Star-Lord peut l’être. En tant que chef d’équipe, il peut donner des ordres aux autres Gardiens qui se traduisent par des lancements de coups spéciaux en combat ou de l’aide pour débloquer des puzzles en balade.

Le principal problème à mes yeux, c’est l’absence de réelles sensations quand on tire avec les flingues de Star-Lord. Au lieu de faire un simili-Tomb Raider, ils ont fait des ennemis, des sacs à PV et pour leur tirer dessus, on maintient la touche Tir tout en prenant soin de toujours les avoir dans le viseur. Pas vraiment glamour. Heureusement, des subtilités sont là comme la présence de quatre éléments avec lesquels il faut switcher selon le profil de l’ennemi. Pour résumer, ça tient la route, mais ce n’est pas ouf.

À noter aussi des bugs techniques mineurs. Surtout quand on tombe dans un gouffre.

Par ayant vraiment hâte de repartir pour un nouveau tour avec ces Gardiens.

Conclusion

Square Enix semble avoir appris de ses erreurs avec Marvel’s Avengers en révisant ses ambitions pour proposer un jeu entièrement tourné vers le solo. Résultat, une petite bombe avec une histoire géniale, des personnages attachants, beaucoup d’humour et de l’émotion. Juste un petit bémol pour le gameplay qui aurait gagné à être plus nerveux. Bref, j’en redemande.

+

  • Design mêlant comic et film…
  • Narration superbe
  • Pas mal de bonnes surprises
  • Personnages attachants
  • Drôle et émouvant

  • … sauf pour Thanos
  • Gameplay pas assez nerveux
9/10
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest