Critique : Marvel’s Avengers : Kate Bishop – Aux prises avec l’AIM

Un bon début

Fiche

Titre Marvel’s Avengers : Kate Bishop – Aux prises avec l’AIM
Éditeur Square Enix Développeurs Crystal Dynamics, Eidos Montréal, Nixxes Software, Crystal Northwest
Plate-forme PlayStation 4, Xbox One, PlayStation 5, Xbox Series, Google Stadia, Microsoft Windows Date de sortie 08 / 12 / 2020
Joué sur PlayStation 5Game Genre Action, Aventure, Fantastique, Science fiction

Critique

Pourquoi la critique de l’extension Kate Bishop – Aux prises avec l’AIM a-t-elle mis autant de temps à sortir ? Serait-ce parce que j’ai abandonné Marvel’s Avengers ?

Ce si joli cadenas

Pas du tout. J’ai simplement eu une grosse galère lors de ma transition vers la PS5. La dernière console de Sony propose un outil vachement pratique permettant de migrer le contenu de la PlayStation 4 vers la 5. Parfait pour esquiver le pénible devoir consistant à transférer les sauvegardes et télécharger les jeux. Sauf que…

Si Crash Team Racing et The Last Guardian (faudrait que je songe à le terminer) n’ont eu aucun souci suite au transfert, Marvel’s Avengers s’est vu attribuer un joli cadenas. Comme ça, sans raison. Quand je cliquais dessus, il me demandait d’acheter le jeu. Sauf que quand je tente l’achat, il me prévenait que je l’avais déjà acheté… Le cercle vicieux de la mort.

Naturellement, après quelques infructueux essais via des tutos, j’ai contacté PlayStation afin qu’ils me débloquent. Une étape que je pensais être rapide. Sauf que ça a bien pris presque deux mois.

Le lièvre et le SAV

Déjà, ils ne répondaient pas tout de suite. Le premier mail réponse m’a gentiment offert une liste de manipulations à faire pour virer ce satané cadenas. Évidemment, aucun n’a fonctionné (logique, je l’avais déjà fait avec les tutos). Plusieurs jours après, deuxième mail. Cette fois-ci, ils m’ont demandé des captures d’écran mettant en avant mon compte et le problème. Puis silence radio pendant plusieurs semaines. L’effet Cyberpunk ? On ne pouvait même plus les contacter sur le site internet de PlayStation sous prétexte qu’ils étaient débordés.

Bref, le lendemain de Noël, nouveau mail. La fin de l’attente ? Mais non, ce serait trop facile. Ils m’ont sollicité une vidéo soulignant le problème. Raaaaah ! Mais ce n’est pas possible. Je me suis exécuté puis encore une semaine d’attente avant qu’ils ne me disent qu’ils vont me rembourser (tiens, faudrait que je vérifie si c’est le cas… ouais, c’est bon) puis ils m’ont supprimé le jeu de la bibliothèque. Je l’ai donc racheté (coup de bol, il était à presque moitié prix – j’ai donc gagné 30 euros dans cette histoire) et, enfin, pu le lancer.

Bref, pas une super expérience. Ce qui me choque le plus, c’est le temps de réaction. M’enfin, maintenant je peux donc critiquer l’extension Kate Bishop.

Sur PS5, y a pas à dire, c’est mieux

Reprendre Marvel’s Avengers sur la PS5, ça change quelques trucs. Tout d’abord, le jeu est plus beau et plus fluide. Autre bonus, des temps de chargement réduits. Que ça fait du bien, car ils étaient bien longuets sur ma PS4 Fat.

L’extension fait l’objet d’un « onglet » à part des deux qui existaient déjà de base : « Rassemblement » et « L’initiative ». On ne peut pas se tromper. Je sélectionne et bam, direct, dans le bain.

Je ne vais pas tout raconter, mais ce qu’il faut retenir, c’est que la durée de vie est correcte en ligne droite pour une extension gratuite. On parle d’environ trois à quatre heures. L’histoire proposée n’a rien de ouf, mais demeure sympathique. Surtout, elle pose les bases de quelque chose qui s’annonce sympathique. Aussi, ce n’est pas de l’extension merdique. Y a des cuts scènes (où la Kate se la raconte pas mal), un nouveau QG, des missions inédites (même si le décor ne l’est pas – mis à part l’effet cool dans la dernière mission) sans oublier un boss final original (le Super-Adaptoïde).

Un Avenger à part

Néanmoins, le gros apport est clairement le personnage Kate Bishop. Sur ce coup-là, ils ne se sont pas foutu de nos gueules. Elle a un gameplay à part par rapport aux autres Avengers à base d’arc (évidemment), d’épée et… surprise… de téléportation. Vraiment, on ne joue pas avec Kate comme les autres. Il faut se focaliser sur le tir à distance.

Maintenant, reste à voir ce que va donner la deuxième partie de l’histoire (j’espère que ça ne va pas faire plouf) et le personnage d’Hawkeye (je soupçonne un gameplay quasiment identique à celui de Kate, mais ce serait assez logique).

Le principal défaut serait que les missions sont assez basiques et ressemblent à celles déjà proposées par l’Initiative Avengers. D’autant plus agaçant que la campagne principale offrait des séquences rafraîchissantes et des décors sympathiques. Là, on se tape les décors interchangeables de l’Initiative Avengers (QG à part). Après, toutes les missions ont lieu dans la toundra enneigée.

Par curieux de découvrir Futur Imparfait.

Conclusion

Une première extension prometteuse. Elle pose les bases d’une nouvelle histoire s’annonçant excitante (surtout grâce au cliffhanger) et apporte un réel nouveau personnage avec un gameplay différent des Avengers de base. Bref, une réelle nouveauté pour le jeu et la confirmation qu’il faudra le ressortir à chaque nouvelle extension.

+

  • Kate Bishop, un vrai nouveau personnage
  • Avengers sur PS5, ça gomme certains défauts chiants
  • Envie de découvrir la suite de l’histoire

  • Missions sans réelle originalité
  • Décors déjà vus
6/10

Pin It on Pinterest