Critique & Test Blu-ray : Scott Pilgrim

Le film culte d’une génération !
Titre original:Scott Pilgrim vs. the World
Réalisateur: Edgar Wright (Shaun of the Dead, Hot Fuzz)
Acteurs: Michael Cera (Be Bad), Mary Elizabeth Winstead, Jason Schwartzman, Chris Evans, Kieran Culkin, Brandon Routh
Genre:Aventure, Comédie, Fantastique
Date de sortie du DVD/blu-ray:5 avril 2011
Durée:1h52

 
One ! Two! Three! Four! C’est parti pour le film culte de cette année. Je n’avais pas autant pris mon pied pour un film depuis Kick-Ass. Scott Pilgrim vs the World est l’adaptation du comic de Bryan Lee O’Malley. Attention à bien se brancher en mode second degré, 😉 .

Scott Pilgrim (Michael Cera) est un garçon qui vogue de fille en fille depuis que son cœur a été brisé par sa petite amie de l’époque. Il continue ainsi jusqu’au jour où il rencontre la femme des rêves (littéralement) Ramona Flowers (Mary Elizabeth Winstead).

Mais pour pouvoir sortir avec elle, il doit auparavant affronter vaincre ses sept ex diaboliques.

Culte ! Époustouflant ! Magistral ! Magique ! Drôle !

Tous ces superlatifs définissent parfaitement le film, je pourrais en trouver d’autres mais énumérer le dictionnaire emmerderait tout le monde.

En tout cas, j’attendais ce film avec une telle ferveur que je m’attendais à être déçu même légèrement. Et bien, ça n’a pas été le cas. Rien qu’à partir du générique d’intro, on comprend qu’on est devant un OFNI (un Objet Filmé Non Identifié). L’arrivé du premier ex diabolique est déjà dans les annales du cinéma. Les six autres sont l’occasion de rencontrer d’excellents acteurs et sont tous cultes. Chacun des combats disposent de suffisamment de personnalité pour être indispensable seul. Le boss final joué par Jason Schwartzman (Bored to Death) est furieusement bad ass! Chris Evans (le futur Captain America) est excellent dans un rôle tout en dérision s’inspirant à merveille du jeu vidéo Tony Hawk.

Edgar Wright m’a étonné par sa maîtrise technique, 😯 . Les effets spéciaux sont magnifiques et fabuleusement old school (il y a même des pixels lors du combat final). Il n’est pas rare de croiser au détour d’une scène, un point de vie à l’ancienne ou encore un KO bien souligné à la Street Fighter. Chaque ennemi meurt en laissant des pièces, magnifique et tellement old school (je sais, je me répète). On a envie de crier à Scott, ramasse le fric si t’en as cent, tu pourras avoir une vie 😆 … Non sérieusement, les effets spéciaux sont merveilleux et tellement imaginatifs, Scott Pilgrim ose et il le fait bien. Chaque plan du film a fait l’objet d’un tel soin qu’on est à chaque fois surpris de découvrir ces détails. En général, la majorité des films du genre propose durant 10 minutes (et en y mettant tout le budget), ce que Scott Pilgrim fait pendant 2h.

L’humour n’est pas non plus en reste avec beaucoup, beaucoup de répliques réussies, de situations abracadabrantes. Mention spéciale à cette scène reprenant le principe des sitcoms avec les rires enregistrés. La bande son donne furieusement envie de se lever du canapé pour applaudir. Scott Pilgrim, c’est avant tout un film qui dispose de milliers d’idées visuelles, sonores dont le potentiel de replay est illimité!

Sur ce, je go acheté le jeu sur le PSN (j’avais kiffé la démo mais je voulais attendre de voir le film pour ne pas me faire spoiler l’histoire).

Le Blu-ray

Rien à redire. Superbe ! Le son est impeccable. Le bluray américain est sans zonage (vous pouvez le voir avec n’importe quel lecteur bluray) et dispose du français en langue et en sous-titres, un must pour se venger de la distribution merdique au cinéma en France.

Pour le blu-ray français, il conserve l’intégralité des bonus du blu-ray américain. Un must-have!

Du côté des bonus, ça vous prendra un moment pour tous les voir. Il y a un bêtisier qui m’a bien fait marrer : on y voit Michael Cera qui doit jeter un paquet dans une poubelle de dos pour le besoin d’une scène comique. Il lui faudra 33 essais avant de réussir.

Voici la liste : Making of, Trivia Track, Montages alternatifs, Scènes coupées, Commentaires audio, Galerie photos, Storyboards, Bêtisier, Affiches du film, Fonction Pocket BLU.

CULTE !

Une véritable ode aux eighties. A voir, achetez le bluray aux states ou allez au cinéma le 1er décembre. Je m’en fous mais il faut que vous l’ayez vu !!!

La scène culte : pas besoin de beaucoup de réflexion, tout le film est une scène culte, mouarf!

Film : 9,999999999999999999999999999/10

Un blu-ray à posséder à tout prix!

Image : 9/10

Son : 9/10

Bonus : 8/10

PS : la note n’est pas 10 parce que je considère qu’aucun film aussi culte qu’il soit ne mérite 10. Je suis un adepte de la phrase : « La perfection n’est pas de ce monde » et heureusement sinon y aurait plus rien à critiquer ^^.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2741 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • malheureusement ça sera un flop aussi en France… Dommage car c’est à pisser de rire. Et Kieran Culkin (le frère de Macaulay) est assez puissant dans son rôle de colloc GAY (le mec qui envoie des SMS même en dormant LOL).
    Vraiment con que les gens se soient arrêter à l’aspect geek du film car c’est une super comédie, il leur faut probablement continuer à se goinfrer de geek aseptisé façon Matrix :-/

    • J’étais vraiment surpris quand j’ai appris que c’était son frère. Il me disait quelque chose durant tout le film (ils se ressemblent vachement les deux).

      Ben le problème de ce film, je pense c’est qu’il est difficilement vendable. En tout cas, j’espère sincèrement qu’il fasse un carton au niveau des ventes des blurays, il le mérite vraiment.

      J’ai lu dans d’autres blogs, des critiques quand à la répétitivité. C’est drôle car c’est vrai, le film est conçu comme un jeu vidéo d’époque. Ce qui est énorme en soi. Voir « Level 7 », ça n’a pas de prix. ^^

      Le truc énorme avec ce film, c’est que j’ai tout aimé. Je serais prêt à ce qu’il continue encore deux heures. J’espérais sincèrement avoir un super boss final à la fin, pk pas Super Gidéon mais la scène du boss caché est hilarante donc ça vaut le coup d’avoir fait l’impasse.

  • ah et THX pour le link 😉

  • burtoniac

    J’ai également adoré, comme tu as pu le lire ^^

    • Yep, tous les deux contre Dom !!! 😉

  • Quel enthousiasme ! Eh bien, comme tu as vu sur mon blog, je n’ai pas aimé. Pourtant, je partais avec l’avantage d’apprécier Michael Cera qui ne semble pas avoir la côte dans toute la blogosphère.

    • Michael Cera a vraiment une tête à claque mais je kiff son flegme. Et avec Scott Pilgrim, il n’est pas loin de devenir un de mes acteurs préférés. J’attends de lui qu’il confirme.

  • gallou1

    Bon et bien après tant d’enthousiasme, je sais ce qu’il me reste à faire ^^

    • J’ai hâte de savoir ce que tu en as pensé. Surtout vu ta sévérité.

    • Et j’espère que tu l’as commandé de suite! lol 😉

  • Bruce Kraft

    Bizarre que les spectateurs soient aussi divisés sur ce film!! Pourtant visuellement ça a l’air de claquer et le scénar’….on s’en fout en fait.

    • T’as tout compris. Le scénar’, on s’en fout. Moi, ça ne m’étonne pas qu’il divise autant. Faut dire avec tous les coincés du cinéma qui crient au scandale dès qu’un film sort une once d’originalité et qui applaudisse devant Avatar (attention, j’ai bien aimé le film mais y a rien de franchement génial, c’est très beau, bien animé mais très, trop?, classique).

      • Non justement le scénario on s’en fout pas… Tout simplement car il est énorme et super bien écrit. Qu’on dise ça pour une merde sans scénar comme Avatar je peux comprendre, mais pas pour Pilgrim qui reste dans la lignée de ce que Wright a écrit précédemment (Shaun, Hot Fuzz).

        • Pour le scénario, je peux pas dire, je l’ai pas lu. Mais quand on parle de scénario, on a tendance à faire l’amalgame avec l’histoire :P.

          Et pour Scott Pilgrim, l’histoire de départ est franchement bof mais c’est justement le traitement effectué qui est démentiel.

          Contrairement à Avatar où l’histoire s’annonce splendide. Qu’est-ce-que j’ai pu imaginer comme truc à partir du pitch d’Avatar mais au final, on aboutit sur un truc hyper convenu.

          Par contre les deux foutent une belle claque visuelle.

          • Ce qui serait bien en France c’est d’arrêter de prendre des mots latins, français et anglais pour décrire la même chose (et surtout mal les employer), c’est légèrement brise-teub… On se croirait dans une chanson de r’n’b avec le flow qui flex sur la vibe, c’est du n’importe quoi.
            Scénario=script ?
            histoire=synopsis ?
            synopsis=plot ?
            pitch=trame scénaristique ?

            Et y’a pas encore de terme pour subplot. Ca serait utile car les japonais ont souvent recours à cette astuce de multiplier les subplots afin de compenser le manque de charisme de leurs personnages 😉

            La claque visuelle d’Avatar est d’avoir réussi à restituer dans une salle de cinoche une aquarelle composée uniquement de déjections buccales de SDF.
            Des Schtroumpfs avec des pénis dans les cheveux, visuellement c’est vrai que c’est du jamais vu :-/

      • Bruce Kraft

        Je suis assez d’accord avec ce que tu dis et quand il s’agit d’Avatar aussi!! En fait je pensais au mag Mad Movies dont les avis sont vraiment extrêmes sur Scott Pilgrim et pourtant tous leurs chroniqueurs sont quand même du côté des films originaux et pas le mainstream.

        Après si derrière la beauté le fond est vraiment vide je n’adhère plus. On peut avoir un scénar’ faible mais une certaine consistance dans le propos.

        • Je viens de lire Mad Movies, c’est marrant de voir des avis aussi partagées avec des notes vraiment extrêmes, on tient un film culte, je vous le dis. ^^

  • Ben pour Avatar, c’est surtout la 3D qui m’a fait péter la rétine, c’est la première fois que je la voyais au cinéma (ça m’a moins impressionné que l’attraction T2-3D à Universal Studios mais quand même). Je pense que c’est ça qui a fait attirer les foules au cinéma.

    Voir un film de James Cameron en 3D, il n’en faut pas plus pour que certains (dont moi, j’avoue) préparent déjà les capotes.

    Sinon subplot se traduit enfin du moins moi, je le traduis par trame secondaire.

  • Gameforceone

    Comme quoi les goûts et les couleurs……Perso j’ai arrêté le film au bout de 20 minutes. Je n’ai pas du tout accroché à l’univers et à la mise en scène. Je comprends pourquoi les avis sont si divisés.

    • C’est clair que ce n’est pas au goût de tout le monde. C’est ça, le terme d’art, ça reste subjectif pas comme les merdes calibrés pour plaire à tout le monde.

      • Mouais enfin le subjectif a bon dos, matez La Planète sauvage de 1974 (avec des aliens bleus, comme c’est bizarre) et vous verrez une création unique, que ça soit artistiquement parlant ou au niveau du concept.
        Trailer ici http://www.youtube.com/watch?v=SgCxCZNkQ9E
        Quand à l’histoire d’Avatar c’est un vol éhonté de Terra, trailer ici http://trailers.apple.com/trailers/independent/battleforterra/
        Cameron est un opportuniste, et même déjà Terminator était également le vol d’un classique de la 4e dimension dans lequel un homme voyage dans le passé pour sauver l’avenir de la guerre contre les machines. J’ai aimé Cameron quand j’étais un môme, et plus j’ai grandi et découvert le cinéma et plus il m’a dégouté (tout comme Tarantino qui fait exactement la même chose…).

        • Ça m’étonne pas de Cameron (surtout si on sait qu’il a écrit Avatar alors qu’il était au lycée, quand on est jeune, on a tendance à tout pomper pour le faire à notre sauce). Même Nolan le fait donc c’est dire.

          Tarantino, je trouve que c’est moins dérangeant du fait qu’il ne l’a jamais caché. Il affirme à chacun de ses films qu’il s’est inspiré de tels ou tels.

          De toute façon, tout le monde copie sur tout le monde. C’est juste comme ils sont beaucoup plus médiatisés. On ressent le besoin de dénigrer leur travail, c’est dans la nature humaine. Mais si tu analyses bien chaque film, il y a du repompage ailleurs. Notre imagination ne fait que s’inspirer qu’on a déjà vu et en faire un mélange. C’est le fonctionnement de notre cerveau qui fait ça.

          • Je pense pas que ça soit une question de dénigrer le travail ou pas. Car même si je sais que Cameron a pompé Terminator ça n’en reste pas moins un film excellent, en revanche pour Avatar c’est pas la même chose.
            Et puis bon n’importe qui peut dire j’ai écris ça au lycée patati patata, à Hollywood ils disent bien qu’ils ne prennent pas de coke, et tu les crois toi ? 😉
            Et il ne faut pas mélanger inspiration et plagiat. Que certains éléments soient repris, ok, mais que l’histoire principale le soit c’est très différent.
            Quand t’es gosse on arrive à te faire prendre des vessies pour des lanternes, et quand tu grandis et que tu découvres l’univers du cinéma tu te rends compte que certains n’ont aucun scrupules à voler les autres (cf True Lies/La Totale).

        • Terra est quand même sorti bien tard alors que Cameron avait déjà écrit l’histoire d’Avatar alors qu’il était au lycée so…

  • C’est marrant de voir des post du mosi de novembre 🙂 en effet j’ai adoré ce film. Je vais pour le gagner sur ouifm :p Sinon vue que la version US et dezonné mmmm

    • Lol, c’est clair j’ai acheté le blu-ray aux States vu qu’il sortait un mois avant sa sortie et il y a la VF en langue et en sous-titre. Que demande le peuple? 😀

  • InertiA

    au sujet de Cameron, si on en crois ses dires, avatar est dans sa tête depuis 1996 au moins donc bon, autant pour le plagiat de « battle for terra » (comme on l’a dis, avatar c’est avant tout un film colonialiste dans tout ses cliches donc il ressemble autant a l’un qu’a l’autre, ca m’étonnerai vraiment que Cameron qui pour moi n’a pas grandes leçons a recevoir en tant que raconteur d’histoire (sérieux aliens c’est nul? terminator c’est une repompe? faut arrêter, il peu tes bien avoir adoré un épisode de twilight zone et oui s’être dis, « tiens pourquoi je ferai pas un des meilleurs films de sf des année 80 avec? » Tout le monde régurgite sa culture, ses passions, Tarantino ne sais faire que ca, est ce que ca rend ses films mauvais pour autant ? Bien sur que non, je kiffe autant en mattant un killbill qu’un baby cart, pourquoi? Car j’aime les même truc que lui j’imagine, je trouve que c’est un peu super gratuit et simplet de dénigrer un mec qui est quand même un putain de bon réalisateur et raconteur tout ca parce qu’on pense qu’il n’invente rien, je prend un exemple ultra basique, en France Johnny est adulé (oui bon souvent par les beaufs mais pas que) et pourtant ce mec n’a JAMAIS RIEN CRÉE DE SA VIE, c’est un bête interprète, faut il le dénigrer gratuitement pour autant?
    Et puis on a qu’a dire qu’Abyss est une bouse aussi et la on sera dans la totale 🙂
    Enfin après chacun ses gout mais c’est vrai que dénigrer pour dénigrer, parfois j’avoue que je ne comprend pas bien.
    Oui tu peu être déçu de te rendre compte que les films cultes de ton enfance/adolescence en fait sont grandement inspiré d’autre chose mais a un moment tu les as aimé/adoré pourquoi avec avoir eu des infos (qui restent a prouver cela dis) tu ne les aiment plus, sont ils devenu mauvais entre temps??
    Terminator qui est peu être inspiré d’un épisode de 45min de twilight zone, ca ne valais pas le coup au final? Un énorme film de genre sans concession qui a ensuite amené une vrai révolution technologique au cinéma et très certainement un des blockbuster de sf les plus ultime avec ca suite directe, moi je dis ultime respect.
    dans mon coeur chez cameron il y a en tout 1er ABYSS VL
    puis Aliens
    T1
    et T2
    pour moi des mètre-étalon dans leur domaine, mais bon comme on dis, les gouts et les couleurs 🙂

  • Clap, clap. Beau récital! Je suis tout à fait d’accord avec toi.

    Ça ne me dérange pas qu’il y ait un peu de plagiat du moment que ça reste très bon (ce qui est souvent très loin d’être le cas).

  • InertiA

    et pour true lies c’etait pas le remake OFFICIEL de la totale?
    enfin je veux dire il a rien pompé si c’est un remake officiel, forcement c’est la même histoire, sauf que au final c’est pareil mais pas pareil:) (contrairement a diners for shmucks par exemple qui repompe quasi tout du diner de con sans rien ajouter ou inventer)

  • Lol, franchement quand j’ai appris que True Lies était le remake de la Totale, j’étais mort de rire, les différences entre les deux films étant énormes.

    La totale était une petite daube. True Lies un excellent divertissement.

  • batto

    La note m’étonne pas ce film est une bombe ^^

  • Яom1

    totalement d’accord avec toi, ce film est vraiment excellent !!

  • Tiens j’ai pas pensé à te demander le dvd et lui aussi free zone?

  • @Batto & Rom1 (j’arrive pas à faire le R à l’envers :mrgreen: ) : Yeah men, il déchire !

    @Bifco : Pourquoi tu veux le commander à l’étranger? Il est sorti en france depuis mardi.

  • pour le prix 🙂

  • Lol, c’est clair mais en tout cas, les DVD étrangers sont systématiquement zonés (à moins que je me plante) mais après tu peux toujours les mater sur ton ordi. :mrgreen:

  • Silferaw

    Tu mets 10 à plein de trucs maintenant, la perfection sera-t-elle maintenant apparue ? (ah bah oui, je suis là).

    • Ah, ah. Je me prends moins la tête maintenant. Si je kiffe un film, je lui fous 10.

      Ps: tu trouves que je mets plein de 10 ? Je n’en ai mis que 2 cette année.

      • Silferaw

        Bah deux 10, c’est pas mal déjà, on est à un peu plus de la moitié de l’année, mais tant mieux, on sait au moins quels sont tes coups de cœur.
        PS: Es-tu collectionneur dans l’âme, genre, t’as plein d’item de collec’ ?

        • Ouais, je trouve que c’est important de souligner mes coups de cœur de l’année. Et quoi de mieux qu’un 10 :).

          Et reouais, je suis un collectionneur. Enfin, je me suis un peu calmé ces dernières années par manque de place. Je collectionne principalement des figurines. Si tu vas sur mon Instagram, tu pourras en voir quelques-unes.