Critique & Test Blu-ray : Livre de Sang

La genèse des œuvres Barker ?

 
Titre original : Book of Blood

Adapté de The Book of Blood et On Jerusalem Street de Clive Barker

Réalisé par John Harrison (la grosse daube Supernova, c’est lui)

Avec Jonas Armstrong, Sophie Ward, Clive Russell et Doug Bradley

Sur le scénario de John Harrison et Darin Silverman

Long-métrage américain, britannique
Genre : Épouvante, Horreur
Durée : 1h40min

Date de sortie du DVD/Blu-ray : 20 janvier 2011

Mary, une enseignante spécialisée en parapsychologie, recrute un de ses étudiants pour qu’il communique avec une adolescente assassinée il y a quelques années dans une maison aujourd’hui abandonnée.

Une œuvre majeure de l’univers Clive Barker

Au début des seventies, Clive Barker avait écrit des recueils de nouvelles sous le titre commun : Les livres de sang. En France, six volumes ont été publiés (Livres de Sang, Une Course d’Enfer, Confession d’un Linceul, Apocalypses, Prison de Chair et La mort, sa vie, son œuvre).

Après moult galères avec le cinéma malgré deux films devenus cultes depuis (Hellraiser, Candyman) , Clive Barker s’en est retiré avant d’y revenir pour Le fléau selon Clive Barker (The Plague en VO) et surtout le réussi The Midnight Meat Train.

Devant la réussite artistique de The Midnight Meat Train (adapté d’une nouvelle du premier volume des Livres de Sang). Il est décidé d’adapter pour le cinéma différentes nouvelles des Livres de sang. Quoi de mieux pour continuer que de faire la genèse ?

Livre de Sang, une adaptation réussie ?

Malheureusement, ce ne serait pas le cas. Ce qui devait être le fil ultime reliant tous les films adaptés des nouvelles se révèle être un vulgaire DTV. Très long à démarrer, ultra chiant, il n’est sauvé que par ses dernières minutes. On pourra rapidement faire l’impasse de la première heure contant la relation liant un professeur férue de paranormal et d’un étudiant. Ça avance lentement, il ne s’y passe rien. Ah si, il y a bien des crises où l’étudiant est défiguré.

Spoiler

Mais finalement, on finit par nous dire que c’était un canular monté par l’étudiant. On ne sait pas trop pourquoi il le fait, m’enfin ensuite, il se retrouve piégé par des évènements surnaturels qui se déroule réellement.

La fin est superbe, j’ai beaucoup cette représentation du monde des morts et de l’utilisation de l’étudiant (voir spoiler ci-dessous). Dommage que le film n’est pas étendu cette idée plutôt que de s’attarder sur une intrigue puérile.

Spoiler

Durant cette scène, on y voit les morts se servir du corps du jeune garçon pour écrire leurs histoires référençant directement le titre du film.

En tout cas, ce film permet de servir de genèse (ratée) pour les différents films estampillés Clive Barker à suivre.

Une grosse déception, ce qui devrait être une œuvre majeure, le fil conducteur de tous les films Barker n’est qu’un DTV horrifique assez morose.

Sa scène culte : la représentation des morts avec leur utilisation du corps de l’étudiant.

Note : 3/10

Techniquement, c’est du bon. Niveau bonus, un making-of de 20 minutes et des bandes annonces.

Image : 6/10

Son : 6/10

Bonus : 4/10

PS : il a été annoncé que Books of blood serait suivi par Dread (Terreur en VF, le prochain de ma liste des blu-rays à mater), Pig Blood Blues et Madonna.

affiche Livre de Sang

Pin It on Pinterest