Critique : The Punisher MAX #17 – Bienvenue dans le Bayou

J’ai kiffé ce numéro du Punisher à tel point que j’écris un article dessus. Il le mérite bien.

On commence comme un banal film d’horreur. Des adolescents profitent des vacances pour s’éclater. Les nanas sont de grosses #censuré# (elles montrent leurs seins sur la route), les mecs un peu stupides. En rade d’essence et de bière, ils s’arrêtent dans une station service dans un trou paumé avec zéro habitant à la ronde. Le tenant de la station service est ben sûr un pauvre plouc moche comme ses pieds et obsédé par les nichons des jeunes demoiselles.

Comme vous le devinez, ils ne repartent pas et se font enlever par une famille de dégénérés qui semblent prendre plaisir en violant les filles et rôtissant les garçons pour mieux les manger (c’est meilleur que cru). Une famille qui fait penser à un mélange de Massacre à la Tronçonneuse et La Colline a des Yeux et on ajoute la nana complètement tarée qui provient de The Devil’s Reject ( le chef d’œuvre de Rob Zombie). C’est à peine masqué et c’est volontaire.

Vous allez me dire, ouais, c’est un film d’horreur quoi… Et si je vous disais, on ajoute le Punisher dans ce joyeux mélange ! Ca vaut le coup d’œil non ? Qui n’a jamais rêvé de voir dans les films d’horreur, un mec qui sait s’y faire, se ramener et zigouiller Leatherface ?

Eh bien, c’est sûr que vous ne verrez jamais ça en film. Voilà pourquoi ce serait pas mal de vous procurer ce numéro du Punisher (hors continuité) pour vous régaler comme je l’ai fait.

Niveau dessin, c’est très bon et ça colle parfaitement à l’ambiance malsaine de ce numéro. Un excellent travail de Goran Parlov.

Un excellent numéro du Punisher écrit par Victor Gischler et dessiné par Goran Parlov. Il peut se lire indépendamment du reste de la série et qui assouvit notre fantasme de voir Frank Castle débarquer dans un film d’horreur du type Massacre à la Tronçonneuse.

Son passage culte : l’alligator qui bouffe la moitié du corps d’un pauvre gars.

Note : 8/10

punfrc

Pin It on Pinterest