Critique : Misfits – Saison 4

Bannière de la saison 4 de Misfits
La fin d’une époque

Fiche

Titre:Misfits Saison 4
Créateur(s):Howard Overman
Acteurs (Personnages):Nathan Stewart-Jarrett (Curtis), Joseph Gilgun (Rudy), Matthew McNulty (Seth), Karla Crome (Jess), Nathan McMullen (Finn), Matt Stokoe (Alex), Natasha O’Keefe (Abbey)
Guest stars (Personnages):
Titre original:
Pays:UKChaîne:E4
Genre:Comédie, Drame, Fantastique, Horreur, Science-fictionFormat:45mn
Diffusion d’origine:28 octobre 2012Nombre d’épisodes:8
Cinq jeunes marginaux qui n’ont rien en commun se retrouvent en même temps à devoir remplir des travaux d’intérêts généraux. Un jour, ils essuient un puissant et étrange orage et, au sortir, se retrouvent tous affublés de supers pouvoirs…
Misfits – Saison 4
L’introduction des deux nouveaux personnages est une réussite.

Critique

Cette fois, c’est vraiment la fin d’une époque. On disait de Misfits qu’il avait perdu un pilier suite au départ de Nathan, cette fois-ci, tous les piliers sont partis. Enfin peut-être pas au début de la saison mais à la moitié oui et tant mieux car sans vouloir passer pour le méchant du service, le seul qui restait, c’était Curtis, loin d’être le plus attachant du lot. Au moins, il aura eu le soin de bénéficier d’un départ émouvant contrairement à la plupart des protagonistes comme Kelly. L’actrice Lauren Socha incarnant le personnage a été condamnée à 4 mois de prison après avoir lancé des insultes à caractère raciste sur un chauffeur de taxi mais on nous crie haut et fort que son départ était déjà programmé. Bref, ce sont quatre nouveaux qui débarquent (même si le quatrième arrive très tardivement) autour de Rudy, l’héritier de Nathan.

Cela a au moins le mérite de relancer un peu l’intérêt du show même si le deuil de Nathan n’est toujours pas terminé (et ce ne sera sans doute jamais le cas). On voit débarquer Jess, Finn, Alex et Abbey. Les deux meilleurs sont sans hésiter Finn et Abbey. Finn est ce genre de simplet très attachant doté d’un pouvoir de télékinésie assez atypique (pour ne pas dire pourri). Abbey, je vous réserve la surprise mais je l’aime beaucoup. Par contre, Jess devient rapidement agaçante à prendre tout le monde de haut, un peu comme Alisha sans sa rédemption. Le pire reste tout de même Alex, un gars détestable, vivement qu’il trépasse.

Les épisodes sont loin d’être les meilleurs de la série, l’originalité semble presque être décédée. On recycle même dans la saison précédente avec les zombies. Franchement, je n’en ai retenu que trois: l’épisode film noir, celui avec le lapin serial-killer et le dernier avec un Rudy émouvant. D’ailleurs dans ce dernier épisode, un point assez drôle est abordé presque par dédain, les pouvoirs sont quasiment passés à la trappe. Ceux des nouveaux protagonistes ne sont quasiment jamais utilisés, celui de Rudy occasionnellement (afin de facilement mettre en avant les sentiments de Rudy) et ceux des personnages secondaires trop simples, on est loin du grand bad guy qui contrôlait le fromage de la saison 2.

Si Misfits continue à captiver, il le doit avant tout à Rudy, un spectacle à lui seul (le rêve si un crossover entre lui et Nathan existait). Dans cette saison, il se sublime, capable de jouer tous les types de rôles: le faible, le méchant (dans un épisode mémorable où il semble être le prêcheur de La Nuit du chasseur), l’amoureux, l’obsédé sexuel, bref tout. Parfait pour un CV.

Ah oui, il y a un nouvel agent de probation et fait rare, un seul seulement pour toute la saison!

PS: je suis curieux de voir le remake de Misfits à la sauce américaine même si c’est Josh Schwartz (Gossip Girl, Newport Beach) qui le dirige. Franchement, je me donne s’ils vont conserver le même type d’humour, les américains étant connu pour être puritains. Après tout dans Misfits, on voit du pénis en gros plan!

Misfits – Saison 4
Il n’y a pas de doutes, la star est désormais Rudy. Ici en mode, La Nuit du chasseur.

Conclusion

Une saison intermédiaire pour faire table rase des personnages d’origine et en récupérer des nouveaux. Cette saison n’a rien d’exceptionnel mais offre quelques moments sympathiques surtout grâce aux deux nouveaux, Finn (très bon duo avec Rudy) et Abbey.
+– Rudy, un show permament
– les deux nouveaux Finn et Abbey
– les deux nouveaux Jess et Alex
– les pouvoirs au rabais et en retrait
– des épisodes pas originaux
6/10

Pin It on Pinterest