Critique : Higher Ground

Carolyn a la foi ou les foies

Fiche

D’après les mémoires This Dark World de Carolyn S. Briggs
Réalisateur(s):Vera Farmiga
Scénariste(s): Carolyn S. Briggs, Tim Metcalfe (Le Dernier rite)
Acteurs : Vera Farmiga (Sécurité rapprochée), Taissa Farmiga (la série American Horror Story), Joshua Leonard (Shark 3D), John Hawkes (Martha Marcy May Marlene), Dagmara Dominczyk (Coeurs perdus), Donna Murphy (Dark Horse), Norbert Leo Butz, Nina Arianda (Le Casse de Central Park), Bill Irwin, Michael Chernus (Jason Bourne : l’héritage)
Titre original:Date de sortie:26 août 2011 – USA
Pays:USABudget:
Genre:DrameDurée:1h49

Adapté des mémoires de Carolyn S. Briggs, ce film dépeint la vie d’une femme qui questionne sa foi dans une communauté fondamentalistes des Etats-Unis.

Critique

Premier film de Vera Farmiga d’après les mémoires de Carolyn S. Briggs donc on s’attend au film un peu chiant, intéressant mais un peu chiant quand même. Et on tombe juste…

Le thème n’est pas inintéressant, on parle des fondamentalistes religieux donc des mecs qui aiment un peu trop Jésus et son père. Un peu comme les tarés de Red State. D’ailleurs, notre sang se glacera épisodiquement en voyant de nombreuses parallèles entre le film de Kevin Smith et celui de Vera Farmiga. Seulement point d’adolescents trucidés ici en hommage à Notre Père, juste l’histoire d’une femme de son enfance jusqu’à ses quarante balais tout en posant le thème autour de sa foi.

Bref tout commence avec son enfance, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles. Un moment, on croit même tomber sur un prêtre pédophile (que voulez-vous, les films parlant de religion sont souvent synonymes de frappadingues donc on guette attentivement et en plus, il a vraiment une tête chelou le prêtre là) mais pas du tout. C’est juste le mec qui a lancé la foi de la jeune fille à moins que des fois, il ne lui ait donné les foies (jeu de mots pour rendre hommage à Raymond Devos). Après on bascule vers l’adolescence avec Taissa Farmiga qui n’est autre que la sœur de Vera dans la vraie vie. Boum, le plus gros choc du film aura eu lieu après le visionnage en remplissant la fiche pour Higher Ground. Je me disais bien qu’elles se ressemblaient vachement quand même. Bon ben là, elle tombe enceinte et on a une scène choc impliquant un bébé, un camion et des rockeurs. Je vous laisse découvrir.

Ensuite, on a enfin notre chère Vera, mariée et trois enfants dont le dernier est sacrément moche mais en même temps vachement mignon, bizarre un peu comme un Dr Jekyll et Mr Hyde dans le même corps. Faudrait peut-être appeler un exorciste? En plus on est dans un film de religieux alors qui sait ? Encore une piste de foirée. Pas de démon qui parle de se foutre un crucifix dans la chatte et qui dégueule sur tout le monde, justement un couple qui va mal et la foi qui va mal ma foi (purée, en me rendant compte du niveau de mes jeux de mots, j’ai encore plus de respect pour le Raymond).

La suite, ben la Vera enfin Carolyn se pose des questions. Sa sœur fout la merde, ses parents se lancent des regards d’adolescents amoureux avec plein de regrets et ce qui devait arriver arriva, Vera pète un peu les plombs et décide de se séparer de son mari. Ah oui, j’oubliais une scène de fantasme lesbien où les fétichistes des pieds vont prendre leurs pieds (mince, il est pourri celui-là mais bon, je l’aime bien quand même, c’est un peu comme un pet, celui des autres puent mais le notre, il sent la rose). Après, il ne se passe pas grand chose jusqu’à une scène finale émouvante où Carolyn balance tout ce qu’elle a sur le cœur en mimant le pasteur. Se fout-elle de sa gueule ou est-elle habitée par un esprit quelconque ? Celui de L’Exorciste ? On n’aura pas le temps d’aller plus loin, le film est déjà fini. Dommage, je m’amusais bien.

Ah oui en passant, j’ai visionné le film via Itunes. Eh bien, j’étais vachement déçu. Impossible de regarde le film correctement, le son finit par se décaler de plusieurs secondes rendant le visionnage insupportable à tel point que j’ai fini par couper le son pour mater l’ensemble tranquille. Vu le prix, c’est presque de l’arnaque, non ce n’est pas presque, c’est de l’arnaque tout court (heureusement que je n’ai pas payé – merci à l’agence de presse). Ah, j’ai failli oublier, j’ai un PC, ça doit être ça.

Conclusion

Un film sur la foi et une entrée dans le monde fermé des fondamentalistes religieux chrétiens. Pas inintéressant mais pas passionnant non plus. A visionner une fois.

+– Vera, elle est bonne (actrice, hein)
– Le monde des fondamentalistes religieux
– Y a la sœur de Vera aussi
– On s’emmerde un peu quand même, il n’y a pas de démons, ni de fanatiques armés jusqu’aux dents
4/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2897 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.