Critique : Ghost Bastards

Photo du film Ghost Bastards avec Nick Swardson et Marlon Wayans
Paranormal movie

Fiche

TitreGhost Bastards
RéalisateurMichael Tiddes
ScénaristesMarlon Wayans, Rick Alvarez
ActeursMarlon Wayans, Essence Atkins, Cedric The Entertainer, Nick Swardson, Marlene Forte, David Koechner, Alanna Ubach, Affion Crockett
Titre original:A Haunted HouseDate de sortie:
Pays:États-UnisBudget:
Genre:Comédie, ParodieDurée:1h28

Malcom et Keisha viennent d’emménager dans la maison de leurs rêves. Mais leur bonheur est de courte durée car ils s’aperçoivent qu’un démon habite leur nouvelle demeure. Quand le démon possède sa femme, Malcom, déterminé à sauver sa vie sexuelle, fait appel à un prêtre, à un médium et à une équipe de ghost-busters pour l’aider.

Critique

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas fait un film parodique. Faut dire que mis à part Scary Movie et la saga Y a-t-il…, le genre est tombé dans le grand n’importe quoi vraiment pas drôle. Là, j’étais quand même motivé par les excellentes affiches et la présence de Marlon Wayans qui a immortalisé à jamais le « wazaa ».

Bon, on ne va pas aller par quatre chemins, c’est quand même très mauvais et rarement drôle même si j’avoue qu’au début, j’ai un peu pouffé de honte en voyant Marlon nous faire un film de cul avec des… peluches. Véridique! Je suis tout de même admiratif (ou consterné, la frontière est très proche) devant la capacité de l’acteur américain à se ridiculiser comme jamais. Parmi les films parodiés, ce sont les films d’horreur à succès de ces dernières années (dont beaucoup ont des exorcismes) avec comme fil conducteur Paranormal Activity.

« Mis à part Scary Movie et la saga Y a-t-il…, le genre est tombé dans le grand n’importe quoi vraiment pas drôle. »

Les blagues, bien évidemment, sont tous en dessous de la ceinture même si une m’a bien fait rire. C’est quand la copine de Marlon dans le film pique une crise à propos de la supposée relation sexuelle entre le héros et la femme de ménage, elle balance: « Tu fais ton Schwarzenegger ou quoi? ». Si on se marre un peu durant les vingt premières minutes d’A Haunted House, l’ensemble finit par s’effondrer devant tant de lourdeurs mais bizarrement le visionnage passe à une vitesse. Peut-être parce que je faisais autre chose en même temps. Mystère…

Parmi le casting, on retiendra Cedric « Barbershop » The Entertainer, Nick « Pote à Sandler » Swardson et David « Présentateur vedette : la légende de Ron Burgundy » Koechner. Le premier m’a beaucoup déçu car je l’adorais dans la saga du barbier mais là, toutes ses blagues font flop. Nick m’a fait sourire (faut dire que son personnage est efficace) et David, ben il nous fait du David. Rien de franchement emballant malheureusement.

« J’ai un peu pouffé de honte en voyant Marlon nous faire un film de cul avec des… peluches. »

Par contre, je soulignerais les effets spéciaux vraiment impeccables car c’est facile de parodier et à nous de dire que c’est de la merde parce que ce n’est pas drôle mais tout de même, les effets horrifiques sont plutôt réussis avec une mention spéciale pour la fin traumatisante de Le Projet Blair Witch parfaitement détournée ici.

Conclusion

Une grosse connerie plutôt marrante au début mais navrante par la suite. Au moins, on ne se fait pas chier.

+– Marlon Wayans n’a pas de limites
– certaines blagues sont bien vues
– réalisation solide
– c’est tellement lourd qu’on finit par décrocher
– Cedric The Entertainer est décevant
– faut vraiment aimer ce type d’humour pour tenir
3/10

5 réflexions au sujet de “Critique : Ghost Bastards”

Laisser un commentaire

Pin It on Pinterest