Critique : American Pie 4

Le chant du cygne de la tarte

Fiche

Réalisateur(s):Jon Hurwitz, Hayden Schlossberg (la saga Harold & Kumar)
Scénariste(s):Jon Hurwitz, Hayden Schlossberg
Acteurs:Jason Biggs, Alyson Hannigan (le sitcom How I Met Your Mother), Seann William Scott (Top Cops), Eugene Levy, Chris Klein, Thomas Ian Nicholas, Tara Reid, Mena Suvari (la série American Horror Story), Eddie Kaye Thomas (la série How to make it in America), John Cho (Star Trek), Jennifer Coolidge, Natasha Lyonne, Dania Ramirez (la série Heroes), Katrina Bowden (Tucker & Dale fightent le mal), Jay Harrington
Titre original:American Reunion
Pays:USADate de sortie:2 mai 2012
Genre:Comédie, RomanceDurée:1h52
Budget:50 000 000$
Comme le temps passe…Souvenez-vous de cette année 1999 où quatre lycéens d’une petite ville du Michigan décidèrent d’en finir avec… leur virginité. Quête héroïque, burlesque, inoubliable… Une décennie plus tard, Jim (Jason Biggs) et Michelle (Alyson Hannigan) sont mariés, Kevin (Thomas Ian Nicholson) et Vicky (Tara Reid) sont séparés, Oz (Chris Klein) et Heather (Mena Suvari) se sont éloignés à contrecœur, tandis que Finch (Eddie Kaye Thomas) soupire encore après… l’extravagante mère de Stifler (Jennifer Coolidge). Quant à Stifler (Seann William Scott), rien ne le changera jamais. Amis d’hier, amis de toujours, ces jeunes hommes attendaient depuis longtemps de pouvoir se réunir le temps d’un week-end pour se remémorer leurs exploits d’antan et y puiser de nouvelles inspirations. Que la fête commence, l’heure du checkup hormonal a sonné…

Critique

Après le grand retour de Scream, voici celui d’un autre monument de la fin des années 90. American Pie représente pour ma génération un grand moment de cinéma, le premier est désormais culte par contre, ce sera nettement moins le cas pour les suivants (et je ne parle pas des DTV). La bande annonce proclame un grand « Ils vous ont manqué ? », une phrase d’accroche qui fait peur, très peur car elle rappelle celle du décrié La vérité si je mens! 3, épisode auquel tout le monde s’accorde pour dire qu’il s’agit plus d’un événement marketing que d’une bonne comédie. Est-ce le cas pour l’amoureux des tartes ?

Oui, grand oui car tout est fait pour faire de cet épisode un remix du premier, 13 ans plus tard sur fond de conflit de générations (« Ouais à notre époque, y avait beaucoup moins d’alcool et les nanas étaient moins dévêtues. »). Inutile de vous dire que ce propos est complètement sabordé, tant mieux parce que de toute façon ça ne nous intéresse pas. Ce qui nous intéresse plus, c’est de savoir ce qu’ils sont devenus. Pointant tous sur la trentaine, ils partagent désormais différentes destinées. L’un est devenu homme au foyer, l’autre commentateur, etc.

C’est un vrai plaisir pour un fan de les retrouver surtout que pour fêter ça, le long-métrage revient sur les lieux du crime. On retrouve le lycée, la maison de Jim et surtout sa chambre où il avait entamé pour Nadia ce strip-tease culte. Les fans seront ravis de retrouver cet univers encore conservé dans un coin de leur bibliothèque de souvenirs. Telle une odeur familière, American Pie 4 les ravivent et nous fait prendre conscience des années qui ont passé (coup de vieux à prévoir).

L’humour potache est conservé, ceux qui ne peuvent pas blairer les blagues scatos ou autres, fuyez (m’enfin, je dis ça mais de toute façon, ceux qui n’aiment pas cet humour ne regarderont jamais le nouveau American Pie). Le meilleur sketch du film est à décerner de loin aux cinq premières minutes du film (d’ailleurs visible dans la vidéo que j’ai posté à la fin de l’article). On en vient à regretter que le film ne réussit jamais à réitérer cette performance. Don’t worry, il y a quand même de très bonnes blagues restantes notamment avec le papa de Jim.

Les acteurs n’ont pas trop changé par contre, impossible de faire l’impasse sur Tara Reid. Décidément, c’est fou combien elle est… mauvaise actrice. La scène où elle dort sur le lit au côté de Kevin, on se demande si elle est morte de rire ? Effectivement, la voir se forcer à ne pas ouvrir les yeux, ni bouger les lèvres provoque la stupeur pourtant c’est bien loin d’être difficile (c’est pas comme si on lui demandait de se mettre à poil pour se faire brouter par Mila Kunis). M’enfin, ce n’est pas étonnant de voir qu’elle n’a pas réussi à une faire une carrière pourtant vu son visage et ses yeux (oh my god). D’ailleurs, ce constat est imputable à tous les autres acteurs. Seul Jim et Stifler avaient réussi à tourner dans quelques films (franchement loin d’être marquant). En fait, la seule vraie star du show est Alyson Hannigan, et encore on reste dans le domaine des séries.

Les hommes seront ravis par ce film où une fournée de belles femmes/filles est servie, une fournée à faire pâlir un défilée de Victoria’s Secret tout en baignant dans l’ambiance Girls Gone Wild. Et en plus, on voit des bons boobs (des naturels, des siliconnés). Pour les filles, le pénis de Jim n’aurait plus de secret pour vous.

Il n’y a pas grand chose à dire de plus, en résumé American Pie 4, c’est le même scénario que le premier transposé 13 ans plus tard (les enjeux restent les mêmes : coucher) avec des nouvelles blagues par contre toujours lourdes, ça fait parfois mouche, des fois non. En tout cas, on rigole souvent et on a tout le temps un petit sourire. Notons la belle performance d’avoir réussi à rassembler tout le casting du premier, quand je dis tout. Oui, il s’agit bien de tout !

Conclusion

American Pie 4 n’est pas le meilleur de la saga, ni le plus mauvais, il permet de raviver la flamme des fans et de replonger dans les souvenirs de notre adolescence le temps d’une soirée. S’il fallait nous rendre nostalgique, la mission est accomplie. A regarder dans la perspective d’une bonne soirée entre potes.
+– revoir les héros du premier American Pie
– les cinq premières minutes
– des blagues à la pelle
– classique de bout en bout
– suite/remake
– des blagues lourdes
– 13 ans déjà!
5/10

affiche-american-pie-4

Pin It on Pinterest