Bloodshot : première bande-annonce où Vin Diesel se prend un headshot

Photo du film Bloodshot réalisé par Dave Wilson, d’après un scénario de Eric Heisserer et Jeff Wadlow, avec Vin Diesel se prenant une balle dans la tête

Ouch

Annoncée depuis longue date (2012 pour être précis), l’adaptation du comic édité par Valiant, Bloodshot, a enfin vu le jour et en voici la première bande-annonce.

Première bande-annonce VF de Bloodshot

À venir.

Première bande-annonce VOST de Bloodshot

Derrière le projet

À la réalisation, on découvre Dave Wilson. Le gars n’a jamais réalisé de long-métrage. Flippant, non ?

Sauf qu’il s’est distingué dans le domaine des effets spéciaux. Il a réalisé les cinématiques de Mass Effect 2, BioShock Infinite, Star Wars : Le Pouvoir de la Force II, Star Wars: The Old Republic – Knights of the Fallen Empire, et j’en passe. Il a aussi travaillé sur Avengers: L’Ère d’Ultron. Sans oublier son court-métrage pour Love, Death + Robots, qui est aussi l’un des meilleurs : L’Avantage de Sonnie (Sonnie’s Edge). Bref, le passage au live n’était qu’une question de temps et c’est avec Bloodshot qu’il le fait.

Au scénario, c’est du même acabit avec le duo Eric Heisserer et Jeff Wadlow. Le premier a signé un chef d’oeuvre Premier contact, mais le reste de la filmo est plus raisonnable : le Netflix Bird Box, Dans le noir, le catastrophique nouveau The Thing et Destination Finale 5. Le second s’est spécialisé dans les séries B, Cry Wolf, Prey, Action ou Vérité et surtout s’est planté avec Kick-Ass 2. Dans l’ensemble, on remarquera une orientation horrifique qui colle bien avec la violence de Bloodshot.

Le tournage a débuté le 6 août 2018 en Afrique du Sud, est passé par Prague en République Tchèque, Budapest en Hongrie avant de s’achever le 25 octobre 2018. Pour l’anecdote, Jared Leto était envisagé dans le rôle principal avant que Vin Diesel ne le récupère.

« Lancement de séquence. »

Après visionnage de la bande-annonce, visiblement, on est mal parti pour avoir du R. À la lecture du comic, cela semblait pourtant impensable qu’il en soit autrement. Des exemples pour illustrer :

Or, on ne peut pas dire que la bande-annonce soit particulièrement violente. Cela rejoint même les propos du président de Valiant qui avait affirmé que le film serait PG-13. La bande-annonce va clairement dans cette voie. L’astuce maligne qu’ils ont faite sur le plan déjà culte du headshot de Vin Diesel, c’est d’avoir ajouté un filtre rouge permettant de masquer le sang.

Il reste encore quelques mois avant la sortie du film, mais jusqu’ici, je ne retrouve pas l’élément qui m’avait fait le plus kiffer dans les comics. Le fait que Bloodshot n’hésite pas à utiliser son corps pour tuer ses opposants (avec l’os de son bras arraché par exemple) ou qu’il s’en prend plein la tronche avec des centaines de balles qui traversent son corps.

Pour le reste, l’histoire est classique. C’est exactement comme dans les comics. Rien de fou, mais de l’efficace dans la lignée de RoboCop mélangé avec le Hard Boiled de Frank Miller.

Crossover mort-né ?

Dans les comics, Bloodshot fait partie du même univers que Harbinger. À l’origine, pour le cinéma, Sony avait prévu de faire Harbinger avant Bloodshot. Puis finalement, Bloodshot est passé en premier. L’important était de finir avec un crossover entre les deux (Harbinger Wars). Bref, la naissance du Valiant Cinematic Universe. « Valiant », car les deux comics sont édités par Valiant Comics.

Pas de bol, septembre dernier, Harbinger a changé de producteur pour être pris en charge par la Paramount. Rien n’a été dit concernant cet univers cinématographique, mais ça pue quand même pour l’idée du crossover.


Bloodshot est prévu en France pour le 4 mars 2020.

Réalisé par Dave Wilson, d’après un scénario de Eric Heisserer et Jeff Wadlow, avec Vin Diesel, Sam Heughan, Eiza González, Guy Pearce et Talulah Riley.

Pin It on Pinterest