Critique : Kick-Ass 2

Poster du film Kick-Ass 2 avec Taylor-Johnson, Mintz-Plasse, Moretz et Carrey
It’s time to kick balls !

Fiche

D’après le comic de Mark Millar et John Romita Jr.
Titre
Kick-Ass 2
RéalisateurJeff Wadlow
ScénaristeJeff Wadlow
ActeursAaron Taylor-Johnson, Chloë Grace Moretz, Lyndsy Fonseca, Jim Carrey, Christopher Mintz-Plasse, John Leguizamo
Titre original:Date de sortie:21 août 2013
Pays:États-UnisBudget:
Genre:Action, ComédieDurée:1h43

Interdit aux moins de 12 ans

L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother F%&*^r, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.

Kick-Ass 2 Photo
« Tu fais de la capoeira et moi, de la guitare! Let’s go! »

Critique

Avant de commencer, une petite info. Malgré le lecteur assidu de comics que je suis, je n’ai lu aucun des tomes de Kick-Ass (je compte bien me rattraper maintenant). J’ai découvert le premier un peu comme tout le monde. D’abord hilare devant ce costume ridicule et ce nom à la con, j’ai pris une baffe devant la fusion d’humour et de violence sans oublier la pincée de réalismes de son long-métrage. Kick-Ass, un héros atypique dans l’univers des super-héros: le mec est nul, il faut le dire. Le tout couplé avec la réalisation nerveuse de Matthew Vaughn, le premier était un des meilleurs longs métrages adaptés d’un comic. 3 ans après, nous avons droit à la suite.

Malgré mon impatience pour retrouver Dave Lizewski aka Kick-Ass, j’ai subi plusieurs douches froides durant la phase marketing. Tout d’abord, Matthew Vaughn qui quitte le projet pour se consacrer à The Secret Service (il y a eu X-Men: Days of Future Past entre temps). Puis la nomination de son successeur Jeff Wadlow. Are you fucking serious? Le mec a réalisé les tout justes potables Cry_Wolf et Never Back Down et voilà qu’on lui file les clés d’un blockbuster très attendu. C’est tout de même un autre standing que Matthew qui avait Layer Cake et Stardust, le mystère de l’étoile sur son CV.

Après un temps à maugréer vint l’espoir: Jim Carrey est rattaché au projet. On imagine alors les meilleurs délires avec un duo Kick-Ass/Ace Ventura Colonel Stars & Stripes surtout que le look de ce dernier est une merveille. Je me rappelle avoir bavé devant les photos furtives. Mais une nouvelle douche froide a fait rétrécir mon pénis: la bande annonce. Elle laissait envisager une simple série B même pas bandante. Le pire? Les effets spéciaux immondes (mon dieu, ces arrière-plans).

Photo du film Kick-Ass 2 avec le colonel Stars and Stripes et Kick-Ass
« My new best friend ! »

Le résultat final est finalement à la hauteur de la bande annonce. Nous sommes bien devant une série B faisant juste pousser une demi-molle, à l’inverse du premier où même les habitués au viagra sont sortis de la salle avec une trique à casser la tête d’Hulk. Il faut savoir aussi que cet épisode est davantage orienté vers Hit Girl – euh, disons plutôt que Kick-Ass et elle se partagent l’écran. Malheureusement, alors que l’aventure du côté de Kick-Ass est marrante, celle d’Hit Girl donne envie de manger une peluche entière pour s’étouffer avec. Tous les clichés que l’épisode précédent avait évité avec soin s’accumulent, avec une telle force qu’on en devient abasourdi. Vous savez la connerie de la moche qui arrive dans un lycée où des pétasses sont les reines. Pis la moche se fait maltraiter, elle chiale et tout puis elle finit par accomplir une vengeance à la « mouahahahah ». Ben l’histoire d’Hit Girl, c’est ça. Prenez deux doigts, posez-les délicatement sur votre tempe et simulez un tir de pistolet en croisant les doigts pour que ce soit vrai.

Le résultat final est finalement à la hauteur de la bande annonce.

Oui, je suis méchant mais franchement, c’est quoi cette connerie de comédie américaine pour prépubère? Encore si c’était traité de façon décalée comme sur le premier, pourquoi pas mais là, non… Fort heureusement, on a le temps de s’éclater avec Kick-Ass qui s’associe à d’autres super-héros pour former une sorte de Justice League/Avengers. Malgré tout, je pose un petit bémol pour le groupe franchement loin d’être folichon. C’est mignon mais ce n’est clairement pas avec ça qu’on aura une belle trique (toujours la demi-molle). On n’en tient pas vraiment compte parce qu’il y a le Colonel Stars & Stripes (Jim Carrey au top). Oups, j’ai failli oublier mais ça m’a fait plaisir de revoir le docteur Turk Gravity (Donald Faison) que j’avais complètement perdu de vue depuis Scrubs (et je ne compte pas Skyline). Bon allez, j’avoue que j’ai bien aimé Ass-Kicker, un personnage tellement décalé qu’on le croirait sorti tout droit de Scott Pilgrim.

Photo du film Kick-Ass 2 avec Hit-Girl (Chloë Grace Moretz) en moto
Tiens, elle n’est plus rose la moto de Barbie ?

De l’autre côté de la barrière, chez les méchants donc, on continue toujours avec Chris D’Amico qui devient le Motherfucker (c’est plus classe que Red Mist)! Je me suis bien éclaté avec lui-même s’il a tendance à parfois en faire un peu trop. On trouve aussi une Némésis terrifiante avec Mother Russia, au cœur de la scène d’action la plus jouissive du film. Dommage que la réalisation ne suive pas vraiment. Au moins, Jeff Wadlow se lâche un peu niveau violence (la course-poursuite, pas mal du tout sur ce point) même si ça reste très éloigné des carnages du comic (j’en ai vu quelques pages, Oo).

Pour le reste, Kick-Ass 2 pèche sacrément niveau humour. Je n’ai ri qu’une seule fois! Alors que dans le précédent, mama mia. Je n’ai toujours pas oublié la blague sur le cours du Kleenex. D’ailleurs, en parlant de ça, tu te rappelles de la petite amie super mignonne de Dave? Oui, celle qui est incarnée par l’actrice qui fait la fille de Ted dans How I Met Your Mother? Tu l’as? Ben, tu peux la laisser partir. Elle est aussi rapidement jetée qu’un Kleenex après une bonne séance de vides narines. C’est tout juste si on a le temps de contempler le résultat avec un œil amusé.

Kick-Ass 2 Photo
Duel au sommet! Nan, je déconne, vu leurs niveaux techniques… C’est plutôt duel à la cour de récré.

Conclusion

Kick-Ass 2 rejoint la longue liste des suites qui ne parviennent pas à réitérer le trip de la première fois. Quoi qu’il en soit, malgré ses défauts, il s’agit d’une cuvée que les fans doivent boire.

Je crains le pire pour X-Force quand même.

+– Jim Carrey
– Mother Russia
– Les passages violents
– L’histoire d’Hit Girl est foirée
– Où est passé l’humour?
– Vaughn > Wadlow
5/10

Pin It on Pinterest