Critique & Test Blu-ray : Fantômes contre fantômes

Une jouissance ectoplasmique
Titre original : The Frighteners
Réalisateur(s):Peter Jackson (Le Seigneur des Anneaux)
Scénariste(s):Fran Walsh, Peter Jackson (ont travaillé ensemble sur tous les films du réalisateur néo-zélandais)
Acteurs:Michael J. Fox (Retour vers le Futur), Trini Alvarado, Chi McBride (Pushing Daisies, Le Terminal), Julianna McCarthy, Peter Dobson, Dee Wallace (Hurlements, E.T. l’extraterrestre), Jeffrey Combs (le docteur Herbert West de la saga culte Re-Animator), Jake Busey (Identity, Starship Troopers), R. Lee Ermey (Full Metal Jacket)
Interdit aux moins de 12 ans
Pays:Nouvelle-Zélande, États-UnisDate de sortie:29 janvier 1997
Genre:Comédie, Épouvante, Fantastique, HorreurDurée:1h40
Un architecte médium arnaque les habitants de sa ville avec l’aide de ses amis revenants. Lorsque plusieurs habitants ont des infarctus, il est le coupable idéal aux yeux de la population. Il va devoir faire appel aux fantômes pour s’en sortir et affronter un véritable spectre-tueur…
Date de sortie Blu-ray:15 novembre 2011Format vidéo:2.35:1
Langues:Anglais (DTS-HD Master Audio 5.1), Français (DTS 5.1)
Sous-titres:Anglais sourds et malentendants, Français, Espagnol
Suppléments Blu-ray :L’introduction par Peter Jackson pour le dixième anniversaire, Le Making of de Fantômes contre fantômes, Commentaire audio avec le réalisateur Peter Jackson, Storyboards

La critique

Premier film que j’ai vu du réalisateur devenu depuis un des plus grand homme du cinéma. On connaissait le bonhomme pour son goût de la comédie horrifique et Fantômes contre Fantômes le prouve. Je me rappelle encore la première fois que je l’ai vu. Il était passé un soir à la télé en deuxième partie de soirée (interdit aux moins de 12 ans oblige). J’avais observé sur le programme télé un titre improbable et surtout la présence de Michael Fox. Comment ne pas devenir curieux ?

J’avais pris une grosse claque lors du visionnage, je me rappelle même d’avoir enragé de ne pas avoir enregistré le film. Comment ne pas succomber au charme de ce film en deux parties ? La première s’oriente plus vers la comédie avec des gentils Casper au look plus morbide, on pense alors beaucoup au culte Beetlejuice. D’ailleurs Fantômes contre Fantômes est pour moi, le Beetlejuice des années 90 avec un soupçon de SOS Fantômes. Autour d’un quatuor assez improbable donc attachant : le héros tourmenté, le black râleur, la victime blanche et le vieux papy vestige d’une époque révolue. Le passage où il fait l’amour avec une momie est à mourir de rire.

On suit alors ce quatuor en train d’arnaquer la plèbe en mettant en scène de fausses attaques de fantômes hilarantes : le vol des bébés est devenue culte. Avec un sens d’humour que Peter Jackson ne perdra jamais (sauf pour Lovely Bones), la première partie du film est un pur régal. Un de ces rares œuvres cinématographiques qu’on peut revisionner à l’infini sans déplaisir tellement l’ensemble est bien calibré. Notons d’ailleurs cette excellente scène avec un gardien des cimetières fantôme tout droit sorti de Full Metal Jacket (d’ailleurs l’acteur est le même).

La deuxième partie bascule vers le film d’épouvante si cher à Peter Jackson. Tous ses films contiennent une part d’épouvante même Le Seigneur des Anneaux. Oui, rappelez-vous l’attaque de la pieuvre à l’entré des mines de la Moria ou le passage pour aller chercher l’armée des morts. D’ailleurs, en parlant de cette armée maudite, les mêmes effets spéciaux ont été réutilisés. Pas difficile de le deviner, on voit bien un air de ressemblance entre les fantômes des deux films.

Toujours est-il que dans cette deuxième partie, le film tourne autour de la Mort elle-même qui marque ses victimes sur leur front. La partie comédie est mise en arrière (sans jamais totalement disparaître) et la partie épouvante éclabousse de son effroi. On peut débattre sur le bonhomme mais pas sur son talent, comment pourrait-il en être autrement ? Vu qu’il passe d’un genre à l’autre pourtant très éloigné et en réussissant à merveille les deux.

Puis comment ne pas parler de cet agent spécial du FBI qui n’a qu’un seul point faible : le cri des femmes. On peut aussi voir brièvement le corps de Peter Jackson dans la version cinéma, pour le voir entièrement tournez-vous vers la version longue où il fait un doigt d’honneur. On y voit aussi sa femme et collaboratrice.

A noter un beau twist qui m’avait beaucoup surpris à l’époque.

La force de Fantômes contre fantômes concerne ses effets spéciaux qui ont très bien vieilli. Voir la Mort ramper dans les dédales des murs, surgir des tableaux, un véritable tour de force qui même 15 ans après en remontre à certains.

Le blu-ray

A noter qu’il s’agit du test de la version américaine mais la version française à venir devrait être en tout point similaire.

Tout d’abord, il est important de notifier qu’elle est tirée de la version HD-DVD défunte (vous savez les équivalents des blu-ray sauf qu’ils sont rouges) donc les qualités et les défauts sont les mêmes.

Commençons avec la version longue. D’après une interview, Peter Jackson conseille de visionner la version courte (à savoir la version sortie au cinéma) mais tout de même les séquences additionnelles ne sont pas en reste et prolongent le plaisir des fans que nous sommes. A voir pour ceux qui ont adoré le film et qui en veulent un peu plus. D’ailleurs on reconnaît là le style du réalisateur à ravir ses fans en proposant de vraies versions longues, pas ces arnaques où seules 5 ou 10 minutes sont ajoutées pour justifier la réédition comme Green Lantern par exemple.

Pour les bonus, on dispose des mêmes que celui de l’édition DVD spéciale sortie en 2005 (qui contenait lui aussi les bonus de l’édition spéciale Laserdisc).

Comme d’habitude chez Peter Jackson, les bonus sont du lourd, du très lourd ! Un Making-of de 270 minutes !!!!!! Ça fait 4 heures et demie ! Le documentaire couvre tous les aspects inimaginables du film et colle parfaitement au côté du documentaire de celui du Seigneur des Anneaux comme étant les meilleures documentaires jamais produits comme bonus. Toutefois, pas de HD pour le bonus (pas étonnant vu l’âge du film).

Ensuite on a un commentaire audio (je ne l’ai pas écouté, déjà que le documentaire) et pour finir une introduction spéciale au film par Peter Jackson mais là, c’est purement marketing donc rien à signaler.

Pour la qualité de l’image, ce n’est pas excellent. Les couleurs manquent un peu de pêche et c’est loin d’être nickel. Je pense que la présence du documentaire a du amener à une petite compression du film surtout qu’il propose deux versions.

Niveau sonore, même constat malgré quelques bons moments surtout lors des attaques de La Mort.

Défoulant, jouissif, drôle, flippant. Fantômes contre fantômes est une comédie horrifique pure. A voir et à revoir (déjà rien que d’écrire la critique me donne envie de le revoir).

Sa scène culte : trop nombreuses mais ma préféré reste celle-ci les flash back du massacre du couple dans l’ancien hôpital.

Film : 8/10

Un blu-ray indispensable pour les fans de Fantômes contre fantômes. Toutefois inutile pour ceux qui disposent de la version HD-DVD et mitigé pour ceux qui disposent de l’édition spéciale DVD.

Image : 7/10

Son : 7/10

Bonus : 9/10

fantomes contre fantomes affiche france

Advertisements
A propos de l'auteur : (2714 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • j’ai failli prendre la version Us mais le BR FR arrive bientôt. En plus je n’ai jamais vu la verson longue. Je suis rester avec le DVD et sa superbe jaquette en relief du fantome

  • Oui, il arrive le 15 novembre en France.