Critique & Test Blu-ray 2D/3D : Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël

Indispensable pour Noël

Fiche

Réalisateur(s):Sarah Smith
Scénariste(s): Peter Baynham (Borat, leçons culturelles sur l’Amérique au profit glorieuse nation Kazakhstan), Sarah Smith (Rescue: Special Ops)
Voix (VO): James McAvoy, Hugh Laurie, Bill Nighy, Jim Broadbent, Imelda Staunton, Ashley Jensen, Will Sasso, Iain McKee
Titre original:Arthur ChristmasDate de sortie:23 novembre 2011
Pays:USA, UKBudget:
Genre:Animation, FamilleDurée:1h38

Comment le Père Noël fait-il pour apporter tous les cadeaux, à tous les enfants du monde, en une seule nuit ?

Qui ne s’est jamais posé cette question ? Voici la réponse : il s’agit d’une opération secrète impliquant une technologie de pointe, soigneusement préparée dans une région secrète du pôle Nord… Pourtant, cette fois, un grain de sable va mettre la magie en danger. Un enfant a été oublié ! Et pour couronner le tout, c’est Arthur, le plus jeune fils du Père Noël et le moins doué de la famille, qui va tenter de sauver la situation avec son drôle de grand-père et une lutine obsédée par l’emballage des cadeaux… La mission s’annonce pleine d’aventures !

Date de sortie Blu-ray/DVD:21 novembre 2012Format vidéo:1.85:1
Langues:Français, Néerlandais, Anglais, Arabe, Néerlandais belge
Sous-titres:Français, Néerlandais, Anglais, Arabe
Suppléments :Les soldats du Père Noël, L’arbre généalogique de la famille Noël, Les secrets de Mission : Noël, La création de l’univers graphique de Mission: Noël, Le recrutement des lutins, Coulisses du tournage du clip de Justin Bieber « Santa Claus is Coming’ to Town » et le clip musical complet

Pénétrez dans l’univers des Noël.

Critique

Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël rassemble toutes les questions que pouvaient se poser les enfants sur le Père Noël du type « Comment fait-il pour amener tous les cadeaux à tous les enfants de la terre ? ». Ce genre de questions mettant les adultes dans l’embarras ne sachant plus vraiment sur quel pied danser. Déjà que dire que le Père Noël existe est un sacré mensonge, on ne vous dit pas la facture du psy pour ces pauvres gamins si on leur sortait des bobards gros comme un immeuble sur le Père Noël.

Grâce au film de Sarah Smith, plus besoin d’être gêné, la prochaine fois que votre bambin ou votre neveu vous posera cette question, il suffira de lui glisser à l’oreille : « Tu veux savoir comme il fait ? Regarde Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël mais chut, c’est un secret. ». Votre bambin/neveu découvrira une aventure très réussie et surtout teintée de la magie de Noël notamment avec sa première demi-heure démente installant l’univers du Père Noël tel qu’il devrait être s’il existait avec l’appui de chiffres scientifiques comme le temps qu’il lui faudrait pour chaque enfant s’il devrait livrer tous les cadeaux dans la nuit de Noël, un chiffre qui s’approche des vingt secondes.

La suite bifurque vers une histoire plus classique d’enfant pas à sa place en l’occurrence ici, Arthur Noël. Un gamin un peu gauche sous l’ombre de son grand frère, véritable héritier de l’empire Noël. Bref, un pépin arrive et un enfant n’a pas eu un cadeau. Arthur décide donc de tout faire pour l’apporter avec l’aide d’un elfe obsédé par l’emballage et de son grand-père, l’ancien Père Noël. C’est parti pour un road-movie déjanté où on voyage et avec beaucoup, beaucoup d’humour jouant notamment sur l’absurdité des situations et des répliques sorties toujours au bon moment.

Mention spéciale aux elfes, sortes d’enfants dotés de capacités hors normes et toujours au cœur des séquences les plus drôles du film (la séquence où le Père Noël dit qu’il revient est excellente). Les Minions du Père Noël pour faire court.

Techniquement, le film accuse un petit retard hormis sur certaines séquences plutôt impressionnantes (surtout l’atelier d’Arthur). Il est drôle de voir qu’il tente de ressembler un film en pâte à modeler à la Wallace et Gromit (visage déformé et très expressif) sans s’embarrasser des galères de l’image par seconde (quoique l’ordi, je ne suis pas sûr que c’est mieux parfois). Toutefois, on est nettement moins impressionné techniquement que par le récent Les Cinq légendes.

On ne chôme pas pour livrer tous les cadeaux de la Terre.

Test

Comme d’habitude chez Sony, la qualité technique est au rendez-vous. Le son est génial et l’image bluffante. Ici, l’apport de la 3D est non négligeable rendant certains passages (surtout à bord du traîneau) très dynamiques et immersifs.

Au rayon des suppléments, c’est la déception qui prône. L’ensemble n’étant qu’une suite de featurettes sans intérêt nous rabâchant sans cesse l’histoire (nous donnant envie de nous tirer une balle dans la tête). Heureusement, deux éléments sortent du lot, le clip de Justin Bieber (à condition de pouvoir le sentir) et une featurette s’attachant à analyser certains composants de la fabrication du film (mais au total, ça fait un quart d’heure d’intéressant, vraiment trop peu).

Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël

Des elfes très… minions.

Conclusion

Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël deviendra rapidement (ou l’est déjà) un classique à voir et revoir chaque Noël avec nos enfants (ou seul) grâce à sa vision rafraichissante du mythe du Père Noël et son humour dévastateur.
7/10
Techniquement irréprochable, le blu-ray de Mission : Noël est à acheter les yeux fermés. Préférez la version 3D pour en prendre plein les mirettes. Niveau suppléments, le constat est décevant.
Image : 9/10
Son : 8/10
Bonus : 3/10
3D : 8/10
7/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2819 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Ça se passe à quelle époque de l’année ? 😆

  • Décidément t’es en forme niveau blague parce que là, c’est du 2/2!

  • En plus t’en as remis une couche avec le titre de ta critique, comme si transformer « Arthur Christmas » en « Mission : Noël – Les aventures de la famille Noël » était pas déjà suffisant pour qu’on sache bien à quel moment ça se situe 😆