Critique : Prince of Persia : Les Sables oubliés

Prince of Persia : Les Sables oubliés

La critique de Prince of Persia : Les Sables oubliés édité par Ubisoft et développé par Ubisoft Montreal(Assassin’s Creed, Prince of Persia) et sorti sur PC, Playstation 3 et X-Box 360.

Après le catastrophique Prince of Persia nouvelle génération à la difficulté inexistante, c’est simple, impossible de mourir et doté d’un objectif aussi emmerdant que possible : récupérer le maximum d’orbes pour pouvoir débloquer les zones. On se dit qu’Ubisoft n’a pas intérêt à le rater le nouveau.

L’ayant enchaîné juste après Enslaved, …

… mes premières paroles furent : « Dieu que c’est moche ». Ensuite on joue et on retrouver nos petits habitudes d’un Prince of Persia tout ce qu’il y a de plus classique. Des phases de combats et de plates-formes ponctué d’un scénario très proche de celui de l’Âme du Guerrier.

C’est très sympa de retrouver un Prince of Persia mais bon

Il y a quand même pas mal de déceptions. Déjà des graphismes un peu moisis, on croirait une version PS2 rehaussé en HD, j’ai hâte de voir que va donner le Collection (il traîne sur mon étagère depuis quelques semaines). Un gameplay qui n’a pas changé d’un iota depuis le premier opus sur PS2 et pour finir, une histoire aussi inintéressante que possible.

Le gros point fort de cet opus…

… sera réservé aux chasseurs de succès ou de trophées, ces derniers sont très faciles. Le platine est largement faisable. C’est simple en finissant le jeu sans me prendre la tête, j’ai déjà réussi à choper presque tous les trophées (il ne m’en manque que 4).

Conseil : si vous n’avez pas réussi à booster votre personnage à fond pour obtenir le trophée d’or, ce n’est pas grave vous pourrez l’avoir en faisant le défi Vagues d’ennemis. Ce défi vous permettra aussi d’obtenir tous les trophées de combat que vous avez pu manquer dans le jeu.

Coup de gueule

Faudrait arrêter les multiples spin-off bidons et se consacrer sur un vrai Prince of Persia 4 qui ferait suite aux Deux Royaumes avec des p#$* de graphismes et un gameplay de malade qui innove (comme celui du premier Prince of Persia sur PS2, une claque pour l’époque) . Parti comme ça, on sent la connerie façon Tomb Raider.

Graphisme : 11/20 – Prince of Persia PS2 en HD.

Gameplay : 14/20 – Prince of Persia PS2.

Durée de vie : 12/20 – Très courte, 8h en difficile.

Histoire : 11/20 – Le frère possédé par une amulette maléfique, un royaume en péril et un big boss. Bon, ils n’ont pas cherché loin (juste dans le film et le deuxième opus). Des cinématiques in-game inintéressantes.

Trophées : 19/20 – Un must-have pour les collectionneurs.

Son point fort : Un Prince of Persia classique et des trophées super faciles.

Note : 11/20 – Une déception mais toutefois ça vaut le coup à tout petit prix pour retrouver un bon Prince of Persia.

Prince of Persia : Les Sables oubliés

Couverture de Prince of Persia : Les Sables oubliés

A propos de l'auteur : (2052 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.