Critique : Very Bad Trip 2

« Ça recommence »

 
Titre original : The Hangover Part II

Écrit par Scot Armstrong (Les femmes de ses rêves, Semi Pro) et Craig Mazin (Scary Movie 3 et 4).

Écrit et réalisé par Todd Phillips (Very Bad Trip, Date Limite)

Avec Bradley Cooper (prochainement dans Limitless), Ed Helms (The Office), Zach Galifianakis (Date Limite, Bored to Death), Justin Bartha, Ken Jeong, Paul Giamatti, Mike Tyson, Jeffrey Tambor, Mason Lee et Jamie Chung (la bombe qui fait dérailler la tête de tous les mecs dans Copains pour toujours et Sucker Punch).

Long-métrage américain
Date de sortie cinéma : 25 mai 2011
Genre : Comédie
Durée : 1h42
Distributeur : Warner Bros. France

Phil, Stu, Alan et Doug s’offrent un voyage exotique en Thaïlande, à l’occasion du mariage de Stu. Après l’inoubliable soirée d’enterrement de sa vie de garçon à Las Vegas, Stu ne veut rien laisser au hasard et opte pour un brunch léger, sans risque, avant la cérémonie. Mais les choses ne se passent pas toujours comme prévu. Ce qui s’est passé à Las Vegas est imaginable mais ce qui se passe à Bangkok dépasse l’imagination…

On reprend exactement les mêmes et on recommence

Après tout, pourquoi changer une équipe qui gagne ? Les trois héros sont ceux du premier, le réalisateur est celui du premier (après avoir fait un petit détour avec le fun Date Limite), on y retrouve même les personnages secondaires du premier (le futur marié qui avait été retrouvé sur le toit, Mr Chow le chinois complètement fou) et on y ajoute trois nouveaux : un singe accro au taba complètement culte, le petit frère de la future mariée et un Paul Giamatti dans un rôle proche de celui qu’il avait dans Shoot’em up.

Qu’est-ce que ça donne ? Une comédie d’aventure complètement délirante qui monte le niveau de dangerosité des situations d’un cran. Vous aimez Todd Philipps, c’est à dire que vous avez apprécié Very Bad Trip ET Date Limite, vous allez aimer celui-là. Les autres, passez votre chemin. Je ne vous raconterais pas ce qui se passe, ça n’a aucun intérêt et ça ne ferait que vous gâcher la surprise.

Les situations sont excellentes, on ne s’ennuie jamais, on se marre de temps en temps surtout grâce à des répliques bien senties. Mais le problème, c’est que les meilleurs blagues sont dans la bande annonce et surtout, cette dernière récupère pèle-mêle à peu près toutes les situations du film sauf la fin. Du coup, on est un peu déçu d’avoir cette impression d’avoir déjà vu Very Bad Trip 2. Reste une comédie extrêmement sympathique pour peu qu’on accroche au Todd Phillips’s Style.

Débat puéril

Sur internet pullulent des débats quand au niveau de cette suite. Nombreux sont ceux qui parlent d’une perte d’originalité. Mais attendez, « originalité » ? Donc le premier était original ? What the Fuck ? Tout le monde semble avoir oublié l’excellente comédie avec Christian Slater et Cameron Diaz: Very Bad Thing qui proposait un pitch similaire (un enterrement de vie de garçon qui dérape) mais au traitement bien plus réussi. Pas de disparition du marié mais une prostituée morte sur les bras et des situations complètement loufoques qui s’enchaînent (les membres du groupe dirigé par un Slater complètement taré deviennent complètement parano et les meurtres s’accumulent). Cette comédie noire enterrait sans problème Very Bad Trip. Pour tous ceux qui ne l’ont pas vu, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

En plus, on est parfois choqué par les ressemblances entre les deux comédies. Déjà le nom (gros indice fourni par le département marketing) puis le pitch sans compter ses personnages. Le plagiat n’est pas loin. Bizarre que pas beaucoup de gens n’ait pas relevé.

Un casting 100% série

Hormis Brad Cooper, tous viennent du petit écran, Ed Helms explose dans The Office (il est à l’origine de plusieurs parodies musicales excellentes, sa reprise de Sweeney Todd est énorme), Ken Jeong alias Mr Chow joue un Kim Jong-il dans un épisode de 30 Rock (à mourir de rire), Zach Galifianakis est le meilleur ami du héros de Bored to Death, il joue un dessinateur d’un super-héros qui tient ses pouvoirs depuis qu’il a mis sa bite sur le rail d’un métro, complètement fou donc culte !

On n’oubliera pas le singe star de ce nouvel opus de Very Bad Trip. Il apparaît dans un épisode de The Big Bang Theory où il est le colocataire de la « copine » de Sheldon. Vous reconnaîtrez sans problème son style inimitable (il fume comme un pompier).

Pour le fan de sitcom que je suis, les voir ensemble dans un film, c’est magnifique. Une sorte de méga crossover à la Marvel.

Un opus dans la lignée du premier épisode, les fans se régaleront. Plus un remake qu’une suite, Very Bad Trip 2 ne fait que reprendre la trame du premier en changeant de contexte (Las Vegas –> Bangkok). Personnellement, j’ai passé un bon moment et quel plaisir ce casting d’acteurs complètement déjantés et ces situations rocambolesques.

Sa scène culte : la chanson d’Ed Helms et le générique de fin avec les photos de la soirée oubliée.

Note : 6/10

vbt2_120x160_new.indd

Pin It on Pinterest