Critique : Timmy Failure : Des erreurs ont été commises

« La normalité, c’est pour les gens normaux. »

Fiche

Titre Timmy Failure : Des erreurs ont été commises Titre VOTimmy Failure: Mistakes Were Made
Réalisateur Tom McCarthy Scénaristes Tom McCarthy, Stephan Pastis
Acteurs Winslow Fegley, Ophelia Lovibond, Kyle Bornheimer, Wallace Shawn, Craig Robinson
Date de sortie07 / 04 / 2020 (Disney+) Durée1h 39
GenreAventure, Comédie, Drame, Famille, Fantastique Budget45 000 000 $

Un jeune héros pince-sans-rire et Total, son ours polaire imaginaire de 700 kilos, dirigent « Total Failure Inc. », une agence de détectives à Portland. Très sûr de lui, cet élève excentrique doit composer avec les adultes qui l’entourent – sa mère surmenée, le petit ami de celle-ci, son professeur d’école et un conseiller d’orientation mandaté par l’école – mais rien ne le détournera de la mission qu’il s’est fixée : devenir le meilleur détective du monde entier.

Critique

Un petit coup de Pastis ?

Entre deux parties de Final Fantasy VII, j’avais envie de me reposer devant un film. Je sors évidemment la petite nouveauté Disney+ et commence à parcourir le catalogue des œuvres originales à la recherche de ce fameux moment de détente. Tiens, Timmy Failure : des erreurs ont été commises, c’est curieux comme nom. Encore plus curieux, sur l’affiche, on voit un garçon sur un segway accompagné d’un… ours polaire !

Je vais regarder sa fiche IMDb. Bon, la note est au-dessus de 6/10, c’est bon signe. Par contre, je suis surpris en découvrant le nom du réalisateur : Tom McCarthy. On parle quand même du mec derrière Spotlight, détenteur de l’Oscar du meilleur film en 2016. Un mec qui gagne une statuette dorée en parlant de pédophilie et qui se retrouve chez Disney ? Pourquoi pas.

Au scénario, Stephan Pastis. Son nom m’a éclaté ! Du coup, je me suis renseigné et pour l’histoire, c’est l’auteur des albums illustrés, traduit en français sous le curieux (oui, je sais, ça fait déjà trois fois que j’emploie ce mot, mais que voulez-vous, c’est vraiment le mot de la critique) titre de Timmy Lalouse, qu’adapte le film. En passant, je vous conseille l’amusant site internet officiel. Bref, c’est parti pour la séance…

Le plus grand détective du monde… dans sa tête

Difficile de ne pas tomber rapidement sous le charme de Timmy Failure. Ce gamin persuadé d’être le plus grand détective privé de Portland et peut-être même du monde. Une partie du récit est racontée en voix off et c’est absolument hilarant. Non, franchement, le début est vraiment très drôle.

Le jeune Winslow Fegley balance des répliques semblant sortir d’un film de détective privé ou policier avec un tel sérieux qu’il m’a été difficile de ne pas souvent pouffer de rire. Surtout quand on se rend compte du décalage entre ce qu’il croit être et la réalité. Eh ouais, parce qu’en fait, le gamin est complètement à l’ouest comme en témoigne la première enquête qu’on vit avec lui. Il y loupe des indices pourtant évidents.

En plus de ça, des petites séquences sont mises en scène pour illustrer ce que Timmy pense lorsqu’un sujet est abordé comme l’entrée au collège. Le résultat est drôle, cocasse et charmant. On voit vraiment le monde depuis les yeux d’un enfant. Néanmoins, pour jouer avec le décalage, jamais le film ne va à fond dans le délire.

Comme un air de Matilda

J’ai pas mal pensé au film de Danny DeVito, Matilda. On retrouve cette même idée d’un héros coincé dans un monde trop normal pour eux. Leurs péripéties et les personnages qui les entourent sont également excellents. J’ai tout de même une préférence pour Matilda qui reste un modèle à mes yeux. Mais il n’empêche que j’ai été ravi par Timmy Failure. J’ai été épaté par l’excellente qualité de l’ours polaire Total. En même temps, avec 45 millions de dollars. C’est bel et bien la preuve que Disney ne lésine pas sur le chèque pour les films dédiés à son service de streaming.

Toutefois, le long-métrage connaît une baisse de régime au milieu de son histoire. Sans oublier que le gamin devient un peu agaçant à se répéter sans oublier l’humour parfois redondant. Néanmoins, ça colle avec ce que le récit veut proposer donc je ne sais pas si on peut considérer ça comme un vrai défaut. Concernant la baisse de régime, c’est principalement dû au fait que la première demi-heure propose un rythme effréné où il y a des excellentes idées toutes les minutes. Du coup, quand on revient à un rythme normal, ça déconcerte.

Par qui redemande de la louse.

Conclusion

Mais où est-ce que ça va s’arrêter ? Troisième film original Disney+, troisième bon film. Sans atteindre le niveau de Togo ou Stargirl, Timmy Failure : des erreurs ont été commises raconte, avec beaucoup d’humour et d’idées, l’histoire d’un garçon persuadé d’être le plus grand détective du monde, sauf que la réalité, ben, ce n’est pas trop ça. Le genre de film qu’on peut revoir plusieurs fois sans aucun problème.

+

  • Humour pince-sans-rire hilarant
  • Winslow Fegley
  • Beaucoup de bonnes idées
  • Excellente narration

  • Baisse de régime au milieu
  • Humour un peu répétitif
7/10

Pin It on Pinterest