Test : Borderlands 2

Une suite addon

Fiche

Éditeur:2K Games
Développeur:Gearbox Software
Plate-forme:PC, Playstation 3, Xbox 360Date de sortie:21 septembre 2012
Genre:FPS, Jeu de RôleClassification:Déconseillé aux – de 18 ans
Testé sur:PC

Critique

Cette critique ne sera pas en faveur de Borderlands 2 toutefois, je n’ai nullement l’intention de faire mon troll. Je voudrais simplement expliciter en quelques lignes mon rejet de la saga malgré toutes ses qualités.

Dans le monde des FPS, on récupère souvent la même structure. Un jeu ultra-linéaire bourré d’évènements scriptés aboutissant à un final de folie. Borderlands fait un peu figure d’intrus en proposant un open world où il est facile de se déplacer, visiter des villes, faire ses emplettes et accomplir des quêtes. En fait, ce jeu est la fusion du RPG à l’ancienne avec du FPS. Un RPFPS. Ayant bouclé le premier sans grande conviction, je me suis procuré le deuxième et sans surprise, j’y ai retrouvé les mêmes défauts que le premier épisode et en ces heures chargées où sortent des masses de jeu, je n’ai pas eu envie de continuer plus longtemps sur le jeu après la dizaine d’heures de jeu.

Oui, la durée de vie est monstrueuse mais… les quêtes sont inintéressantes comme 75% de la plupart des RPG. On se contente d’aider un pauvre gars à récupérer, des objets, à buter des gens, à faire des courses, des tâches finissant par être rébarbatives et n’ayant comme intérêt uniquement le fait de récupérer de l’expérience, de l’argent et des armes. On se lance donc davantage vers une course à l’armement et au niveau pour disposer du meilleur personnage possible. Or j’en ai horreur car je n’y trouve aucun intérêt, c’est même très loin de l’idée de ce qu’un jeu vidéo doit me proposer. Un gameplay saisissant ou une histoire trépidante.

Or à effectuer en boucle les mêmes missions, tout ça pour récupérer des armes et le tout sans histoire donnant envie d’avancer, difficile pour moi d’avancer. Puis finalement je suis arrivé à un niveau où les ennemis étaient trop forts pour moi (trois niveaux au dessus du mien) en effet, j’ai fait uniquement la campagne et j’ai délaissé les quêtes secondaires. Du coup quand je me suis rendu compte qu’il fallait que je fasse des quêtes secondaires un peu, j’ai complètement été dégoûté (sans oublier FIFA 13 qui m’attendait dans un coin).

Tout de même, je me suis bien marré en voyant les cinématiques introduisant les boss toujours avec ce petit humour de sale gosse. Le gameplay est très bien dosé aussi avec des milliers d’armes possibles rendant la découverte d’une nouvelle arme attachante (même si au bout du compte, ce sont souvent les mêmes avec des caractéristiques différentes). Malheureusement, je n’arrive toujours pas à me faire à cette dimension RPG où on a beau bourriner de cent balles, la tête d’un ennemi, celui continue toujours à faire la course de sa vie vers vous. Je dois être un vieux con à force de grandir avec des FPS où une balle dans la tête = mort assurée. On notera aussi un début hilarant avec un le même fonctionnement que Portal 2 où on est accompagné d’un robot sosie de Pierre Richard.

Graphiquement, j’ai un peu de mal quand même. Le cel-shading ne fait pas tout et on a tout le temps l’impression de voir les mêmes ennemis. Après, j’ai rarement été sur le cul niveau environnement, les villes sont très classiques mais bon après, je me suis arrêté à la moitié de la campagne donc je ne veux pas dire de conneries.

Après franchement, la différence avec le premier est quasiment nulle. Il faut vraiment chercher la petite bête pour en trouver. En fait, c’est un peu comme les joueurs occasionnels qui testent FIFA 12 et 13, « mais mec, il n’y aucune différence! ». Donc j’imagine que c’est la même chose pour Borderlands 2 où ça doit se jouer au niveau des compétences et autres. Perso, même en réfléchissant, je ne vois pas, on fait toujours la même chose, on ouvre un maximum de trucs dans le décor (en cherchant des trucs qui brillent en vert fluo) pour récupérer des munitions ou du fric, on bute les ennemis, on avance un peu et à la fin du niveau, on tombe sur le boss, on le dilate et on l’explose et on recommence une nouvelle fois jusqu’à la fin du jeu. Aucune surprise… Une suite addon en fait.

Test

Graphisme : 7/10 – Le cel-shading ravira ce qui en sont fan, beaucoup moins les autres. L’ensemble est plutôt bien fourni sans être forcément joli. Par contre, gros travail sur le look général.

Gameplay : 6/10 – Efficace mais à trop tendance à dériver vers le bourrinage pur et dur. Une notion jeu de rôle aboutie.

Durée de vie : 9/10 – Monstrueuse, la quête principale et longue et je ne compte pas les quêtes secondaires. En plus, il y a quatre personnages…

Histoire : 4/10 – Bon, je n’ai pas fini le jeu donc je ne connais pas le fin mot de l’histoire mais après dix heures de jeu, rien n’est développé donc je présume que c’est comme ça jusqu’à la fin. Heureusement que l’humour remonte le tout.

Son : 8/10 – Les voix françaises sont plutôt réussies et l’ambiance générale est sympa.

Son point fort – Du très lourd niveau contenu.

Son point faible – Répétitif.

Conclusion

La note n’est pas un reflet technique mais uniquement de mon ressenti face à ce jeu (comme pour tous les jeux) et je n’ai pas été emballé par ce Borderlands 2 ne changeant pas grand chose par rapport au premier et toujours aussi répétitif. Un MMO en FPS sauf que je déteste les MMO… Je le ressortirais peut-être un jour pour le finir avec un pote mais dans l’immédiat, il y a trop de jeux.
4/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2897 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.