Critique & Test Blu-ray : Piège de cristal – Die Hard

La critique du blu-ray de Piège de Cristal (Die Hard) de John Mc Tiernan (le génie du film d’action qui fait plus que de la merde depuis Rollerball) avec Bruce Willis (le voisin tueur de Chandler Bing) et Alan Rickman (celui qui a satisfait des millions de gens en faisant mouiller la culotte d’Harry Potter).

Après Pirates des Caraïbes, on en profite pour passer à une autre saga culte. On va suivre les aventures du type le plus malchanceux du monde avec Jack Bauer : John McLane. J’en profiterais pour citer Labiche pour le définir à la perfection : Les chanceux sont ceux qui arrivent à tout ; les malchanceux, ceux à qui tout arrive. McLane est à la fois le type le plus malchanceux du monde et son plus chanceux.

Tu vois, John McLane (Bruce Willis, le mec qui a perdu ses cheveux dès qu’il est devenu célèbre), c’est un gars sympa, il est comme tout le monde, il aime bien mater les nanas, faire chier les connards et il galère avec sa femme comme 90% des maris. Il est flic à New-York. Bref, il vient à Los Angeles pour se réconcilier avec sa femme. Il va la voir à son travail (un super grand immeuble de verre). Manque de bol, douze voleurs professionnels armés jusqu’aux dents se ramènent et prennent tout le monde en otage. John McLane, c’est un brave type avec couilles donc il décide de faire chier les voleurs et les ennuis commencent (et le spectacle pour nous).

Le film qui a fait de Bruce Willis, Bruce Willis

Avant c’était un comique qui a fait une série (Clair de Lune) et une comédie sympathique (Boire et Déboires, je pense qu’ils se sont plantés dans le titre, il aurait dû mettre dégueuler, tout le monde sait que c’est l’inverse de boire). En tout cas, le rôle de John McLane a fait de lui une star et le personnage est entré au panthéon.

Et le film, il a vieilli ?

Pas du tout à ma grande surprise. C’est ça quand on n’utilise pas de maquettes ou d’effets spéciaux. On évite toute ringardise et c’est tant mieux pour notre plaisir. Le film n’a pas pris une ride. Il impressionne toujours autant lorsque John McLane balance le C4 sur une chaise pour faire exploser un étage complet et éliminer deux bad guys. Un plaisir monstre.

Les gunfights n’impressionnent pas mais restent très bon. Surtout les impacts de balles se voient, ici pas d’acteurs qui simulent les impacts de balles et qui meurent sans une goutte de sang. John McTiernan avait tout compris avant tout le monde (et y en a qui oublie comme le réalisateur de cette merde Ultraviolet où Milla Jovovich éliminait les ennemis par dizaines sans qu’on voit un seul impact).

Le blu-ray

Le son est très bon par contre l’image, ce n’est pas top. Le grain du film se voit encore mais étant donné l’âge du film, ce n’est pas étonnant (sorti en 1988 quand même).

Niveau bonus, c’est pauvre, commentaires audio, bandes annonces et spot TV. Aucun bonus du collector DVD, dommage.

Le précurseur de tous les films d’actions modernes et mieux que 80% de ceux qui sont sortis entre temps. Un classique qui a peu vieilli.

Son personnage culte : John McClane

Sa réplique culte : Yipikaye! Pauvre con ! (Yipikay ! Mother Fucker !)

Sa scène culte : John McLane qui balance une chaise rempli de C4 pour faire exploser un étage complet pour tuer deux malheureux.

Film (dixième vision) : 8/10

Un blu-ray qui vous permettra de revoir ce film culte dans un excellent confort. Dommage pour les bonus du collector DVD qui ont disparu.

Image : 7/10

Son : 8/10

Bonus : 3/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (3005 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter ou Facebook.