Critique & Test Blu-ray : Mes voisins les Yamada

Le Ghibli le plus décalé
Adaptation du manga éponyme de Hisaichi Ishii
Réalisateur(s):Isao Takahata (le culte et émouvant Le tombeau des lucioles, Pompoko)
Scénariste(s):Isao Takahata
Acteurs (voix):Yukiji Asaoka, Tôru Masuoka, Masako Araki, Hayato Isohata, Naomi Uno
Titre original:Hohokekyo tonari no Yamada-kun
Pays:JaponDate de sortie:17 aout 1999 (au Japon)
Genre:Animation, ComédieDurée:1h43
Nonoko Yamada, une petite fille espiègle au franc parler, nous présente chaque membre de sa famille peu ordinaire :

Son père, Takashi Yamada, homme d’affaires un peu bougon ; sa mère, Matsuko, au naturel spontané, un peu fainéante, vite démoralisée par les tâches ménagères et autres travaux domestiques. Quant à Naboru, son grand frère, il déteste étudier. Et enfin Shige, sa grand-mère, une septuagénaire bien bavarde qui ne rate pas une occasion de donner son avis sur tout et de s’amuser des querelles du couple.

Date de sortie Blu-ray/DVD:28 septembre 2011Format vidéo:1.78:1
Langues:Français, Japonais (DTS-HD Master Audio 5.1)
Sous-titres:Français
Suppléments Blu-ray :Story-board, Bandes annonces, Spots TV, Teasers, Documentaire « Les secrets du film » (45mn), Films promotionnels

La critique

La grosse déception. Comme quoi, des fois il vaut mieux se renseigner avant de regarder un film. Personnellement, je ne m’attendais vraiment pas à voir un film à sketches. Mes voisins les Yamada n’est pas un film dans sa nature la plus courante mais des tranches de vie assez représentatives de la vie au Japon (du moins, je le pense).

Seulement après la découverte du style graphique assez original, on est vite rattrapé par l’ennui tant ces petites histoires sont inintéressantes. M’enfin, « inintéressant » est peut être un peu fort mais là, elles sont tellement ordinaires qu’elles ne provoquent ni enthousiasme, ni hilarité (un petit sourire de temps en temps). Mes voisins les Yamada est peut-être beaucoup trop orienté vers le Japon pour susciter le même plaisir à l’étranger.

Pour ma part, je n’ai découvert que quelques trucs sur la vie des japonais mais rien de bien nouveau pour un ancien habitué de manga.

C’est vraiment dommage car mis à part une ouverture qui promettait beaucoup avec une relecture du mythe de la naissance, façon le pays du soleil levant où les filles naissent dans des bambous, impressionnante techniquement et un sketch assez drôle où la famille paume sa cadette, il n’y a pas grand chose à voir. Le film accumulant les sketches avec une certaine platitude et une lenteur assez énervante. D’ailleurs je vous conseille de regarder le film en vitesse X2 pour ne plus être dérangé par cette lenteur et gagner en rythme par contre, pour le son, c’est tout de suite moins bien…

Mes voisins les Yamada aurait bien plus gagné à être sorti en série comme le manga dont il est tiré.

Le blu-ray

Le style graphique si particulier est très bien retranscrit. Pour le son, le film ne s’y prête pas trop mais délivre de belles musiques.

Pour les bonus : une foules de bandes annonces (presque inutiles) et un making-of assez intéressant sur les origines du film.

Un film qui fait penser à un Tom Tom et Nana version japonaise (pour ceux qui lisaient J’aime lire). Pourrait être sympa en série mais sur une durée d’1h40 non stop, l’exercice devient ennuyant et rébarbatif.

Sa scène culte: la naissance façon les Yamada

Film : 4/10 (en vitesse X2, 3/10 sinon)

Un bon blu-ray dans l’ensemble.

Image : 7/10

Son : 7/10

Bonus : 7/10

Mes voisins les Yamada affiche

Pin It on Pinterest