Critique : Les Sept de Chicago

L’indispensable nouveau Sorkin

Fiche

Titre Les Sept de Chicago Titre VOThe Trial of the Chicago 7
Réalisateur Aaron Sorkin Scénariste Aaron Sorkin
Acteurs Sacha Baron Cohen, Eddie Redmayne, Yahya Abdul-Mateen II, Jeremy Strong, Mark Rylance, Joseph Gordon-Levitt, Michael Keaton, Frank Langella
Date de sortie16 / 10 / 2020 (Netflix) Durée2h 10
GenreDrame, Histoire, Thriller Budget

Quand la manifestation pacifique a dégénéré en affrontement violent avec la police, elle a donné lieu à l’un des procès les plus retentissants de l’histoire du pays.

Critique

C’est en voyant ce genre de noms qu’on se rend compte que Netflix devient un endroit de plus en plus attractif pour les professionnels habitués au grand écran.

Quand même, on parle d’un Aaron Sorkin… Le créateur de la série À la maison blanche et le scénariste du The Social Network de David Fincher, du Le stratège avec Brad Pitt et du Steve Jobs de Danny Boyle. En 2017, il a livré son premier long-métrage en tant que réalisateur (évidemment, il en a également écrit le scénario) avec Le grand jeu où Jessica Chastain, Idris Elba et Kevin Costner étaient en tête d’affiche. Bref, 2020, il revient avec son deuxième long. Cette fois-ci, directement sur Netflix.

Sorti des années 60, mais encore d’actualité

Sans surprise, Les Sept de Chicago est un excellent film portant la patte de son auteur. Se basant sur des faits réels survenus en 1960, il est glaçant de voir à quel point ils sont toujours autant d’actualité. C’est assez effarant sachant qu’environ soixante ans nous séparent. Dès lors et naturellement, le procès au cœur du film demeure passionnant à suivre.

Aaron Sorkin réussit à nouveau à livrer un scénario riche en détails et doté d’une narration exemplaire, tout en prenant le soin de livrer des personnages marquants sans oublier de livrer quelques moments d’humour, principalement grinçant. Notamment via l’excellent personnage de Sacha Baron Cohen (Abbie Hoffman).

Si le début peut effrayer vu le flot d’informations qui y est déversé et la particularité du système judiciaire américain, on prend rapidement nos marques. Cela témoigne bien du talent de Sorkin qui arrive toujours à simplifier les événements, sans pour autant les dénaturer ou nous assister comme si on était des demeurés comme malheureusement trop de films hollywoodiens le font.

Dernier gros point fort de Les Sept de Chicago, son casting. Avec autant de têtes d’affiche, il était évident que l’ensemble allait faire des étincelles. Encore une fois, sans surprise, ça fait mouche. Mention spéciale à l’hilarant passage d’un ex-Batman. Les deux heures sont passées à la vitesse de l’éclair.

Par content de voir que Netflix a pris ses marques.

Conclusion

La tendance s’est définitivement inversée pour Netflix. Le service de streaming commence à avoir un catalogue fourni de bons films originaux et Les Sept de Chicago en fait partie. Quoi d’étonnant de la part de l’incontournable Aaron Sorkin. Bref, l’histoire glaçante d’un procès réel dont l’écho résonne très fort dans notre époque. Visionnage indispensable donc.

+

  • Procès intéressant, autant dans la reconstitution historique que pour ses thèmes modernes
  • Excellent casting
  • Narration exemplaire, avec pas mal d’humour grinçant

8/10

Pin It on Pinterest