Critique : The Social Network

The Social Network

Critique

Après deux semaines d’abstinence à cause de la grève. J’ai décidé d’emmener ma carte UGC illimité qui commençait à s’emmerder pour aller voir le nouveau film de David Fincher (Seven, Fight Club). Je ne vais pas faire de suspense, c’est une grosse réussite.

Les origines de Facebook depuis sa création à Harvard jusqu’à ce qu’il est aujourd’hui avec pour fil, deux procès se déroulant en parallèle. Jesse Eisenberg (Zombieland) incarne Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook dont la vie a inspiré le film.

Je n’utilise pas Facebook (je n’ai même pas de compte), ça ne m’a pas empêché de beaucoup aimer le film. Je dis ça parce que beaucoup disent : « Mouais, un film sur Facebook. Aucun intérêt. Ils vont raconter quoi ? Comment utiliser Facebook ? (sic) ». Au contraire, les deux heures sont passés à une vitesse.

Je trouve que c’est une bonne idée d’avoir mis les procès comme fil conducteur du film. Ca permet de s’intéresser uniquement aux passages les plus charnières de la création de Facebook (on évite les longueurs et les mélos). En plus, ça permet de connaître le ressenti des personnages sur les évènements.

Quand aux jeux des acteurs, impeccables. Ce seront sûrement les futurs prodiges du cinéma américain et que dire de Justin Timberlake ?  Il est vraiment excellent.

Un chef d’œuvre  qui nous plonge dans les univers impitoyables d’Harvard et du net tout en évitant tout pathos (vu dans Wall Street 2). Il n’y a pas de gentils et de méchants, juste des gamins qui veulent assouvir leurs ambitions, leurs ego ou simplement leurs ex. Dans un futur proche, les mecs au pouvoir seront les enfants d’Internet et ça commence avec Mark Zuckerberg, le plus jeune milliardaire que la terre ait porté.

Sa scène culte : le dialogue de Mark Zuckerberg avec sa petite amie au début du film. Sa petite amie et nous avons du mal à suivre la conversation en effet Zuckerberg aborde plusieurs sujets en même temps comme s’il avait plusieurs fenêtres MSN devant lui.

Note : 9/10

Anecdotes

Dans le film, il y a des jumeaux qui sont en fait une seule et même personne. Ça m’a fait un choc quand j’ai lu ça, je ne m’en étais même pas rendu compte.

Pour l’anecdote, les acteurs principaux du film (Justin Timberlake et Andrew Garfield) n’ont pas de compte Facebook et Jesse Eisenberg a même créé un compte à l’occasion du film.

Pin It on Pinterest