Critique : Deadpool Corps – 2. A-pool-calypse now

« Wouf » (Dogpool)
Éditeur:Marvel
Scénariste(s):Victor Gischler
Dessinateur(s):Rob Liefield (X-Force, Youngblood et Supreme)
Coloriste(s):Matt Yackey
Prix:12 eurosPages:144
Éditeur:Panini ComicsCollection:100% Marvel
Date de sortie:14 septembre 2011Genre:Action, Comédie
VO:Deadpool Corps 1-6
Quand l’univers est en danger, le Deadpool Corps est là ! L’équipe déjantée formée par Deadpool, Lady Deadpool, Kid Deadpool, Dogpool et la tête de zombie Têtepool sont aux prises avec une menace interplanétaire.

Une petite déception. Après un prélude plutôt enthousiasmant, force est de constater que la première aventure du Deadpool Corps a du mal à dépasser son sujet de départ. La principale cause est surtout dûe à une overdose de Deadpool. Difficile à dire mais le constat est évident en effet la grosse attraction de Deapool était de le voir se confronter à des personnes dites « normales » (à savoir pas complètement fou/schizo comme le mercenaire avec une grosse bouche) en particulier lorsqu’il s’agissait de le voir se coltiner avec nos héros préférés (les X-Men, les Vengeurs, Spider-Man, Cable ou le Punisher).

Or ici le gang s’exile dans l’espace, du coup ils ne font que rencontrer des extra-terrestres dont on se fout royalement. Ils les lattent en sortant quelques blagues dont seuls les Deadpool ont le secret.

Mais l’album n’est pas complètement mauvais. Il reste quand même quelques bons trucs comme cette parodie de Star Wars mixée par le Deadpool Corps surtout en faisant référence à une blague de Kevin Smith à propos des ouvriers de l’étoile noire.

Sans compter sur ce doyen souffre-douleur chronique du gang et au cœur des meilleurs blagues et puis Dogpool est décidément mon préféré. Au delà de son look et de sa manie de s’en sortir des situations les plus périlleuses, il me fait marrer ce con.

Le dessin de Rob Liefield est égal à lui-même toujours très soigné et très bien cadré mais je trouve que ça manque un peu de folie pour coller à l’univers du mercenaire qu’on confond avec Spider-Man.

Un album en déça de son prélude mais conservant quand même quelques très bonnes idées et des blagues toujours délirantes (pauvre Champion, ce qui ont lu le comics comprendront).

On veut quand même une suite qui, espérons-le, saura remonter le niveau.

Note : 5/10

deadpool_corps_vol_1_2_textless

Pin It on Pinterest