Critique & Test Blu-ray : The Rocky Horror Picture Show

Critique et test du blu-ray de The Rocky Horror Picture Show de Jim Sharman (deux films au compteur en comptant celui-ci et sa suite) avec Tim Curry (habitué aux rôles de méchants bien méchants), Susan Sarandon (une filmographie longue comme les jambes d’Adriana Karembeu), Barry Botswick (il a joué le président fou de Spin City), Richard O’Brien, Patricia Quinn, Nell Campbell, Meatloaf et Peter Hinwood.

Genre: Musical , Comédie
Date de sortie du blu-ray: 19 octobre 2010

Brad et Janet viennent de se fiancer. Ils prennent alors la route pour rendre visite à un de leurs amis, le Dr Scott. Seulement en chemin, leur pneu crève et ils n’en disposent pas de rechange. Ils visitent les alentours afin de trouver un téléphone et tombe sur un mystérieux château. Un bossu les accueillent et ils feront connaissance avec le mystérieux maître, le docteur Frank-N-Furter. Une soirée incroyable est sur le point de débuter…

Un opéra rock puissance 10

Considéré, à raison, comme un des meilleurs opéras rock existant, The Rocky Horror Picture Show est un film que tous les amoureux du cinéma d’époque doivent avoir vu. Rien que pour son générique envoutant où les paroles passeront au broyeur tous les plus grand classiques (Le Jour où la terre s’arrêta, Planète interdite, King Kong et j’en passe). J’insiste sur ce générique car j’ai pris une belle claque. Surtout en tant que sourd, c’est un régal de lire sur ces lèvres à tel point que je n’avais même pas besoin de lire les sous titres.

Le reste du film est un délice où s’entremêleront purs moments de délire total sur un extra-terrestre provenant de la planète Transylvanie où habitent les transsexuels et chansonnettes aux paroles tout aussi absurdes. Donc résumé en un seul mot : culte.

Il ne faut pas oublier de parler de l’excellente prestation de Tim Curry méconnaissable. Je le connaissais pour des films plus récents. J’ai failli avaler de travers mon petit Lu quand j’ai vu qui c’était. En tout cas, un grand bravo à Tim Curry pour son rôle de docteur transsexuel fou.

Un blu-ray à la hauteur du film

Le packaging est excellent, on dirait un petit livre. A l’intérieur, on trouve le blu-ray et un livret d’une dizaine de pages avec des photos du film. Ce dernier est proposé en version anglaise et américaine (je ne sais pas quelle est la différence). Niveau image et son, c’est du tout bon ensuite niveau bonus, on en a pour notre argent. J’ai principalement retenu le karaoké, les scènes musicales coupées et un documentaire sur les 35 ans du film.

Voici la liste exhaustive :

– Commentaires de Richard O’Brien et Patricia Quinn
– Ouverture alternative en noir et blanc
– La séance de minuit
– Mode Karaoké
– Le casting du 35ème anniversaire
– Mick Rock (Photographe de plateau)
– Le diaporama de Mick Rock
– Scènes musicales inédites
– 12 scènes coupées
– Générique de fin alternatif
– Coquille sur le générique
– Le phénomène Rocky Horror Picture Show (1995)
– Beacon Theater, New-York (10ème anniversaire)
– Clip video Time Warp
– Bande annonce 1 et 2, Galerie d’articles et Galerie d’affiches

Double plaisir, un opéra rock qui statue parmi les plus mémorables aux côtés de Phantom of the Paradise et Tommy et un excellent blu-ray bardé de bonus. Ne boudez pas ce blu-ray surtout si vous n’avez pas vu le film.

Sa scène culte : le générique d’ouverture est une des scènes les plus mémorables du cinéma.

Film : 8/10

Un blu-ray qui vous ravira.

Image : 8/10

Son : 8/10

Bonus :8/10

PS : j’aimerais bien savoir ce que vaut la suite de Rocky Horror : Shock Treatment.

Advertisements
A propos de l'auteur : (2770 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.