Critique : StarCraft 2: Legacy of the Void

Poster de StarCraft 2: Legacy of the Void
Un final décevant

Fiche

Titre :
StarCraft 2: Legacy of the Void
Éditeur :Blizzard Entertainment
Développeur :Blizzard Entertainment
Plate-forme :PC, MacDate de sortie :10 / 11 / 2015
Genre :StratégieTesté sur :PC
Image de StarCraft 2: Legacy of the Void

Sur le pont, pour la dernière fois.

Critique

Seule la campagne solo est critiquée.

Cinq ans après la sortie de StarCraft 2, on a enfin droit à la dernière extension. Celle qui va nous permettre de boucler la campagne tout en incarnant la dernière race sur le banc : les Protoss.

Cinq ans, c’est long quand même. Plus surprenant est, quand j’ai relancé StarCraft 2, de ne pas avoir été choqué par les graphismes. Pourtant, le moteur n’a pas changé durant cette moitié de décennie. Au contraire même, j’ai été agréablement surpris par leur finesse et Blizzard fait toujours autant de merveilles avec ses cinématiques. Même si celle d’intro de Legacy of the Void ne fait pas partie des meilleures (celle de Heart of the Swarm était bien plus marquante), ça reste au-dessus du game.

Pour le reste, difficile de noter des différences. Ma prise en main des Protoss (ma race préférée en multi) a été quasi instantanée. La campagne n’offre pas vraiment de surprise. Pour pratiquement toutes les missions, j’ai eu l’impression de les avoir déjà faites. Les seules à vraiment sortir du lot sont celles de l’épilogue où on joue avec les trois races. Je ne vous dis pas le coup de stress au moment de prendre en main les Zergs, j’avais complètement oublié comment on les maîtrisait. « Raah, mais bordel, on attaque ma base. Comment fait-on déjà pour produire des Zerlings ? ».

Non, l’apothéose n’est pas atteinte

Non, vraiment, j’ai été un peu déçu par la campagne. Alors qu’on arrivait à la fin de la saga, je m’attendais à bénéficier d’un panel de moments épiques. Là, franchement, c’était une banale campagne dans la lignée des deux précédentes, mais en moins bien (les personnages secondaires, à l’exception de Phénix, manquent cruellement de charisme). Quant à l’épilogue, s’il offre des missions plus attrayantes, côté histoire, ce n’est pas trop ça. J’ai eu en permanence l’impression d’avoir seulement les trois héros contre le grand méchant Amon (Mass Effect’s style), alors que nous sommes dans une simulation de guerre. Que la galaxie entière est en guerre contre Amon. Pour parachever le tout, jamais, on ne croit qu’on va perdre. Jamais nos héros ne se retrouvent difficulté, sauf durant le prologue, et c’est bien dommage.

Par Christophe Menat, le , en direct depuis le Vide.

Image de StarCraft 2: Legacy of the Void

Ce soir, c’est barbecue !

Conclusion

StarCraft 2 boucle sa campagne avec moins d’inspiration que d’habitude, mais au final, le jeu est si merveilleusement calibré qu’il n’en reste pas moins excellent. Au final, c’est le problème des très grands : on en veut encore plus.

+

  • StarCraft 2, quoi
  • Moteur graphique qui tient encore la route, cinq ans après sa sortie

  • Campagne décevante, car moins épique qu’espéré
7/10
Poster de StarCraft 2: Legacy of the Void

Poster de StarCraft 2: Legacy of the Void

Advertisements
A propos de l'auteur : (2615 articles)

Avatar de l'auteur MarvelllFou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.

3 réflexions au sujet de « Critique : StarCraft 2: Legacy of the Void »

  1. Tiens ben à l’inverse, j’ai trouvé la cinématique meilleure que celle de HOTS que je trouvais trop sombre, trop dark. Ok ça collait merveilleusement bien avec l’esprit de Kerrigan (mon perso préféré de l’univers Starcraft avec Zeratul) mais je ne sais pas…
    Sinon entièrement d’accord, je m’attendais un peu à du « plus épique ». Il y a de bonnes cinématiques heureusement (Kerrigan et Arthanis contre l’hybride) mais on en veut toujours plus.

    • J’ai toujours préféré quand les cinématiques sont darks, avec cet air épique 😀 Celle qui m’a le plus traumatisé, ça reste celle du premier Starcraft avec les combats dans les tranchées qui se termine sur une note incroyablement pessimiste. Je l’ai revu, il n’y a pas longtemps et j’ai été choqué : elle a vraiment vieilli.

      C’est dommage quand même que Blizzard n’ait pas réussi un final d’anthologie. Reste plus qu’à espérer Warcraft 4 !!!

  2. Salut,
    Je trouve que StarCraft II: Legacy of the Void est un jeu très réussi. J’ai
    découvert le mode multijoueur et j’ai été impressionnée par toutes les
    nouveautés qui nous ont été proposées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *