Critique : Misfits – Saison 5 – Finale

Les melons peuvent respirer

Fiche

Titre:Misfits
Créateur(s):
Showrunner(s):
Acteurs:, , , ,
Guest-stars:
Titre original:Saison:
5
Pays:Royaume-UniNombre d’épisodes:8
Genre:Comédie, Drame, Fantastique, Science fictionFormat:45 mn
Diffusion d’origine:23 octobre 2013Chaîne:

Cinq jeunes marginaux qui n’ont rien en commun se retrouvent en même temps à devoir remplir des travaux d’intérêts généraux. Un jour, ils essuient un puissant et étrange orage et, au sortir, se retrouvent tous affublés de supers pouvoirs…

Critique

Série surprise avec un concept détonnant dans l’univers des séries : des pouvoirs entre les mains de délinquants, Misfits aborde sa 5ème et dernière saison. Ah oui, ai-je précisé que les pouvoirs en question sont bien pourris ?

Si Misfits a cartonné, il le devait surtout à l’irlandais Robert Sheehan (Nathan Young). Le bonhomme était un show man à lui seul, ce n’est donc pas étonnant que la série ait perdu en qualité après son départ au bout de seulement deux saisons (les meilleures de loin). Le bonhomme a quitté la série pour privilégier sa carrière cinématographique, pour l’instant, on peut dire que c’est pari perdu (même si on peut parler de The Mortal Instruments : La Cité des ténèbres).

Une dernière saison amusante mais à la fin décevante.

Néanmoins, afin de conserver le rythme, un remplaçant avait été trouvé en la personne de Joseph Gilgun (Rudy Wade). Le show restait donc potable et se permettait quelques fulgurances. Pour cette dernière saison, rien d’extraordinaire à se mettre sous la dent mais des bonnes idées comme une love story inattendue et finalement géniale ou le nouveau pouvoir de Matt Stokoe (Alex) permettant des situations fun typiquement Misfits (le combat final le met à contribution d’une manière génialissime). Jess et Alex, je ne pouvais pas les blairer mais je reconnais qu’ils deviennent plus attachants sur cette saison. Par contre, déçu de voir qu’Abbey est toujours aussi sous-exploitée. À noter aussi l’agent de probation qui est franchement hilarant ! Ses scènes sont de loin les meilleures de la saison niveau humour.

Le dernier épisode de la série est clairement décevant. Alors que la série laissait envisager le meilleur via l’intrigue des pulls tricotés par une devineresse, le tout se termine par (encore) une intrigue temporelle où on se retrouve projeté un an dans le futur et dont la conclusion est vraiment légère. On a l’impression qu’une ouverture a été laissée au cas où une adaptation cinématographique se ferait…

Spoiler : comment ça finit ?

Fâchée contre Rudy, Jess couche avec un inconnu rencontré dans un bar. Ce dernier a un pouvoir qui permet de basculer dans le temps tout en effaçant les souvenirs de la personne concernée. Après l’avoir jeté, Jess se retrouve donc un an plus tard avec un bébé dans les bras, celui qu’elle a eu avec l’inconnu. Ce dernier la menace de recommencer si elle ne fait pas ce qu’elle veut. Elle accepte, mais en profite pour retrouver ses anciens amis.

En parallèle, le groupe de super-héros formé par Rudy 2 a sacrément changé dans le futur. Au lieu d’assommer ou d’emprisonner les délinquants, ils les tuent (même pour des trucs légers comme jeter un truc par terre). Rudy 2 le découvre et est horrifié. Il contacte Rudy 1 et ce dernier, avec ses amis, va combattre le groupe. Rudy finit par mourir lors du combat final contre l’électricienne (qui a les mêmes pouvoirs qu’Electro).

Retour dans le passé pour Jess qui en profite pour se débarrasser de l’inconnu en le tuant (après avoir couché avec lui afin d’avoir son bébé – elle s’y est attaché à lui dans le futur – je trouve ça zarbi, limite glauque, quand même… Qui dit qu’elle va l’avoir du premier coup ? Et en plus, ne vaudrait pas mieux le faire avec Rudy ?). Le futur est donc changé. Tout finit bien. Le groupe se retrouve sur le toit du centre et proclame leur décision de devenir des super-héros. Fondu noir. Le logo de la série apparaît. C’est fini.

Loin d’être glorieux comme final, non ? On avait connu la série plus culottée comme avec la fin de la saison 1.

Conclusion

Véritable OVNI, Misfits se termine de manière plus classique qu’il n’avait commencé. Une déception malgré une bonne saison dans l’ensemble surtout grâce à une meilleure alchimie entre les personnages.
+– L’agent de probation
– L’humour
– Le nouveau pouvoir d’Alex permet des situations rocambolesques
– Une love story sympathique
– Le final
– Manque d’inspiration
7/10

Misfits Saison 5 Poster

Advertisements
A propos de l'auteur : (2714 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Reineffe

    Je suis d’accord. Le final est raté et, quand bien même l’idée effleurerait le producteur, ne donnerait même pas envie de voir une 6ème saison.
    Moi qui avait beaucoup accroché avec le style de cette série, je suis déçu !

    • Néanmoins, j’ai trouvé qu’il y avait un progrès au niveau du contenu de la saison notamment via la love story et les deux délires avec la tortue et le nouveau pouvoir d’Alex.

      Après bon, de toute façon, Misfits valait le coup vraiment pour Nathan !