Critique : Ip Man 3

Au-delà du dôme du wing chun

Fiche

TitreIp Man 3
RéalisateurWilson Yip
Scénaristes Lai-yin Leung, Edmond Wong, Chan Tai-Li
Acteurs Donnie Yen, Lynn Hung, Jin Zhang, Mike Tyson
Titre originalYip Man 3Date de sortie27 / 04 / 2016 (DTV)
PaysHong KongBudget36 000 000 $
GenreAction, Arts Martiaux, Biopic, Drame, HistoireDurée1h 45

Lorsque qu’une bande de gangsters dirigée par un promoteur immobilier corrompu cherche à prendre le contrôle de la ville, Ip reprend du service.

Un chinois dans la ville

Critique

Après deux épisodes, le duo Wilson Yip et Donnie Yen rempile à nouveau pour un troisième Ip Man. Un nouveau chapitre de la vie de l’adresse IP devenue un super-héros. Non, je déconne, on se focalise toujours sur le récit (très romancé) du maître de Bruce Lee. Yip et Yen (la contrefaçon chinoise de Tic et Tac ?) sont accompagnés d’un guest-star pour le moins surprenant en la personne du boxeur exceptionnel, Iron Mike. Pour une conclusion épique ?

Si le second Ip Man était de bonne facture, il n’atteignait pas l’excellence du premier et j’établis le même constat pour Ip Man 3. Néanmoins, on peut reconnaître à ce dernier quelques prises de risques servies par un scénario l’emmenant vers des contrées où je ne l’attendais guère, tel un Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre. Si je cite le film de George Miller, c’est que le changement de ton est plus ou moins semblable avec une aventure plus légère, moins orientée vers les arts martiaux et davantage vers la comédie dramatique grand public. Le tout avec une Civil War !

Mad Ip Man

Si certains seront sûrement déçus de ne pas retrouver l’essence des deux précédents, il faut tout de même avouer que le cocktail proposé est pétillant (what did you expect ?). Les vingt premières minutes sont excellentes dans le registre comique. Quel combat insoutenable entre le fils d’Ip Man et son camarade de classe ! Un morceau de bravoure sublimé par des chorégraphies vertigineuses. Néanmoins, c’est dans sa dernière demi-heure que le film marque le plus avec une belle histoire d’amour intimiste et quelques bonnes idées de mise en scène comme cette danse inattendue à la conclusion tragique.

Rayon arts martiaux, j’ai trouvé l’ensemble moins fun, mais toujours aussi maitrisé avec une mention spéciale pour le combat entre Donnie Yen et Mike Tyson même si je peste devant sa trop courte durée. Par ailleurs, heureusement que Mike Tyson se déchaîne durant ce combat, car clairement, il n’est pas un acteur. Le voir jouer, c’est un peu comme regarder des écoliers dans la pièce de théâtre de l’école. On comprend donc pourquoi son rôle a été réduit au strict minimum.

Par Christophe Menat en mode kung-fu > boxe anglaise, le .

Mike Tyson mange du chinois tous les jours !

Conclusion

Ip Man 3 peut difficilement être qualifié comme le meilleur de la trilogie, il pourrait même en être le moins bon, mais ça ne l’empêche pas de rester un bon film, grâce à des nouveaux ingrédients inattendus à ce niveau : de l’humour et de l’émotion. Preuves absolues qu’Ip Man est devenu avant tout un blockbuster pensé pour le grand public. Et ça marche, comme en témoigne son énorme carton en Chine où il a rapporté 124 millions de dollars en un mois. Pas mal pour un budget de 36 millions (le triple du premier opus).

+

  • Donnie Yen toujours aussi bon
  • Humour dans la première demi-heure
  • Étonnamment émouvant dans sa dernière partie
  • Combat entre Donnie Yen et Mike Tyson

  • Mike Tyson ne sait pas jouer
  • Une histoire moins prenante
7/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2818 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.