Les cinq minutes de Coolson : Les Éternels

Il existe une dimension au delà des limites du temps, des concepts même de temporalité. Une dimension ou la relativité n’est qu’une fumeuse théorie: elle est à la croisée des fliks et des flaks, des sabliers et des montres calculettes. Le point de rencontre des ténèbres du fond du bus de la ligne 6 qui va vous faire arriver en retard pour votre date tinder. C’est la temporalité de la folie, d’un homme hors du temps, sans pile à sa montre, sans soleil pour son quartz. C’est….

De quoi ça parle Les Éternels, Coolson ?

Les Éternels, c’est genre les Avengers du cosmos, mais qui n’ont pas le droit d’intervenir dans les histoires des humains, parce qu’ils bossent pour un dieu qu’est pas d’accord. Eux, y sont là pour protéger les humains des déviants, des monstres qui sont arrivés, on sait pas pourquoi. Après un service de 5 000 ans, ils ont fini, du coup, ils s’ennuient. Mais à cause du retour de la moitié de l’humanité après le snap, c’est le zbeule ! Alors du coup, bim boum bagarre, y a des déviants, des easter eggs, re de la bagarre et, après, c’est la fin.

Et c’est bien Les Éternels, Coolson ?

Ouais c’est cool les Éternels. C’est pas comme les Marvel du MCU de d’habitude. En fait, eux, c’est pas des super-héros comme Iron Man ou Spider-Man ou Jean-Jacques Goldman. Eux, c’est genre comme des dieux, mais pas comme Thor, des dieux un peu omniscients du cul. Et c’est cool, parce que le film est bourré d’humanité. Y a un couple gay et c’est choupi parce qu’ils sont choupis, c’est pas forcé, ils sont juste… Un couple en fait. Et y a une malentendante qui poutre sa race. Et le film est beau parce que Chloé Zhao, la réalisatrice, a eu le droit de tourner en décor naturel et pas sur fond vert. Ce qui ajoute à l’humanisme ambiant du film. Tout est pas parfait, mais globalement, ça quecla !

Et pourquoi je vais regarder Les Éternels, Coolson ?

Parce que c’est la suite du MCU et après s’être fadé 25 films, c’est con de craquer maintenant. Et puis parce que pour une fois, ça change de ce que fait Marvel. C’est simple, si on enlève le logo Marvel, on dirait pas un film du MCU. Et les héros sont hyper attachants, bien amenés, ils ont une certaine profondeur, avec de vraies motivations. Et encore une fois, j’aime l’inclusion, il serait temps qu’on s’aiment tous les uns les autres bordel de merde. Et dans Les Éternels, ça sonne pas fake, ça sonne vrai. Et puis ça emmerde pas mal de réac, c’est encore plus cool non !

Et c’est quoi ta note, Coolson ?

4 « humains » sur 5

Pin It on Pinterest