Les cinq minutes de Coolson (avec un caméo de Marvelll) : Red Notice

Il existe une dimension au-delà des limites du temps, des concepts même de temporalité. Une dimension ou la relativité n’est qu’une fumeuse théorie : elle est à la croisée des fliks et des flaks, des sabliers et des montres calculettes. Le point de rencontre des ténèbres du fond du bus de la ligne 6 qui va vous faire arriver en retard pour votre date Tinder. C’est la temporalité de la folie, d’un homme hors du temps, sans pile à sa montre, sans soleil pour son quartz. C’est…

De quoi ça parle Red Notice, Coolson ?

Alors Red Notice, on a Indiana Jones, Uncharted et Tomb Raider, mais en mieux. C’est Black Adam, Deadpool et Wonder Woman qui sont des voleurs, des flics, des archéologues, des aventuriers, des guerriers, des toréadors, des cinéphiles avertis et plein d’autres trucs. Ils veulent voler un œuf qui a appartenu à Cléopâtre, mais c’est galère vu qu’on sait pas où il est. Alors, ils montent des plans d’évasion, puis des casses façon Ocean’s Eleven et après, ils se bagarrent, ils font des blagues et c’est trop bien !

Et c’est bien Red Notice, Coolson ?

C’est trop bien, parce qu’au-delà d’être probablement les 3 acteurs les plus bankables du moment, Gal Gadot, Dwayne Johnson et Ryan Reynolds, tout le monde les aiment, ils sont beaux et rigolos. Le film est hyper bien filmé, rythmé, la colorimétrie est trop belle. Et ça fait longtemps qu’on a pas vu ce genre de film (sauf cet été avec Dwayne Johnson dans Jungle Cruise, mais c’est pas pareil). Et ils portent des lunettes de ouf en permanence (oui, je suis accro aux sunglasses…).

Et pourquoi je vais regarder Red Notice, Coolson ?

Parce que ça fait toujours plaisir de les voir, parce que le film est ce qu’on aurait aimé voir dans Indiana Jones 4 ou qu’on ne verra probablement pas dans le futur film Uncharted (Sorry, zéro hype). Et puis, Ryan Reynolds fait du Deadpool. Ou Deadpool fait du Ryan Reynolds, un peu comme Christian Clavier et Jacquouille… Bon, on sait plus trop, mais on s’en fout, c’est cool. Et ça enchaîne plein de style de films et y a Steve Jablonsky qui fait la musique. Seul petit bémol, j’aurais vraiment kiffé voir ça au cinéma, sur grand écran. Mais posey sur le canapey, c’est sympa aussi !

Et c’est quoi ta note, Coolson ?

4 « œufs » sur 5

Et t’as une minute, Marvelll ?

Ben moi, je n’ai pas aussi kiffé que l’ami Coolson. Déjà, ce qui me choque, c’est d’apprendre que le budget est de 200 millions de dollars. Oui, 200 millions ! C’est le budget des Éternels, quoi ! Pourtant, la laideur des fonds verts est omniprésente. Heureusement, pour contrebalancer, la photographie est sympa, le réalisateur s’amuse à balancer quelques plans amusants à bord d’un drone et Gal Gadot est toujours aussi agréable à regarder malgré son jeu sinon j’aurais dû prendre un rendez-vous chez l’ophtalmo et c’est chiant d’avoir une place.

En fait, la moitié des 200 millions a probablement dû partir dans la poche de ses têtes d’affiche et visiblement, Netflix a bien fait, car d’après eux, le film a cartonné. Bref, même si c’était sympa dans l’ensemble, je ne me suis jamais vraiment éclaté, sauf pour la blague Deadpoolienne avec le quiproquo Jurassic Park dans une arène face à un taureau à la philosophie bien éloignée de celle de Ferdinand. Boum, trois films placés en une seule phrase.

Ce sera 2 œufs au plat pour moi, merci, au revoir.

PS : Fasciné par le budget, je me suis renseigné et je n’étais pas loin. Dwayne Johnson a touché 23,5 millions de dollars et Ryan Reynolds et Gal Gadot, 20 millions, chacun. Ce qui fait un tiers du budget. Tout s’explique.

Pin It on Pinterest