Critique : War Dogs

Affiche française de War Dogs avec Jonah Hill et Miles Teller

L’héritier de Scarface

Fiche

TitreWar DogsTitre VO
RéalisateurTodd PhillipsScénaristesStephen Chin, Todd Phillips, Jason Smilovic
ActeursJonah Hill, Miles Teller, Ana de Armas
Date de sortie14 / 09 / 2016Durée1h 54
GenreComédie, Drame, GuerreBudget40 000 000 $

2007. Pendant que l’armée US se bat en Irak, David et Efraim, deux potes d’une vingtaine d’années, se la coulent douce à Miami. Leur business leur permet de vivoter tranquillement – jusqu’au jour où ils entendent parler d’un dispositif confidentiel du gouvernement. Ils comprennent alors qu’ils peuvent se faire un maximum d’argent en répondant à des appels d’offres de l’armée américaine. Ils ne tardent pas à empocher de grosses sommes et à mener la grande vie. Mais tout dégénère lorsqu’ils décrochent un contrat de 300 millions de $ ! Leur job : armer les soldats afghans. Une mission à haut risque qui les mettra nez à nez avec des types effrayants d’autant plus que certains appartiennent au gouvernement…

Photo de War Dogs avec Jonah Hill et Miles Teller
Quand Tony Montana a bouffé Tony Montana.

Critique

Quand le réalisateur de Very Bad Trip décide de s’offrir son propre Scarface en se basant sur un fait divers assez cool où deux jeunes ont réussi à profiter d’une faille du gouvernement américain concernant l’armement pour se faire un paquet de frics, on se dit que ça peut être génialement fun.

D’emblée, j’annonce la couleur. Le long-métrage de Todd Phillips se savoure comme un marshmallow (en fait, j’aime pas ça, mais les deux sont roses donc ça colle bien). Portés par deux bons acteurs, Jonah Hill et Miles Teller, War Dogs est un thriller d’une fluidité exemplaire, et ce, malgré la richesse du récit qui navigue sur plusieurs continents, et se base sur une idée de départ dont la portée politique est réjouissante. Malheureusement, il est aussi d’une platitude assez dommageable.

Jonah Montana

Pour tout te dire, je ne me suis jamais emballé. On sait comment le film va se finir, donc il n’y a pas vraiment de tension malgré cette tentative artificielle en débutant le récit dans le présent avant de stopper sur un plan digne d’une fin de saison de série télé pour revenir dans le passé. Le suspense ne prend pas la peine non plus de se montrer à la soirée hormis sur un amusant passage dans le triangle de la mort.

Il n’en reste pas moins que c’est l’occasion pour Jonah Hill de faire son Tony Montana. Les parallèles avec le personnage d’Al Pacino sont légions, que ce soit dans le style, le comportement ou la folie et en plus, ça se passe à Miami en mode Vice City. Néanmoins, War Dogs ne va pas aussi loin que le film de Brian De Palma. En même temps, ça parait compliqué. Tony Montana, c’était quand même un énorme taré de junkie sans aucun sens de la réalité. On peut tout de même souligner la jolie perf’ de l’acteur qui arrive à rendre son personnage fascinant et inquiétant.

Par qui regrette l’absence de la tronçonneuse, le5 septembre 2016.

Photo de War Dogs avec Bradley Cooper
« Tiens, tiens, comme on se retrouve à Las Vegas. »

Conclusion

War Dogs est un bon film basé sur un fait divers improbable assez fun et un Jonah Hill impeccable en mode Scarface (la tronçonneuse en moins). Néanmoins, on peut reprocher au film de Todd Phillips de ne jamais réussir à faire monter la sauce. C’est dommage, car il y avait pas mal de cocktails Molotov pour le faire.

+

  • Jonah Hill en héritier de Tony Montana
  • Récit très fluide

  • Aucun moment vraiment génial
6/10

Pin It on Pinterest