Critique : The Boys présentent : Les Diaboliques – Saison 1

En attendant les yeux brillants de Butcher

Fiche

TitreThe Boys présentent : Les Diaboliques Titre VOThe Boys Presents: Diabolical
Saison1 Nombre d’épisodes8
Date de sortie04 / 03 / 2022 Durée13–14 mn
GenreAction, Animation, Aventure, Comédie, Drame, Science-fiction ChaîneAmazon Prime Video

Découvrez des aspects cachés de la vie des personnages dans cette suite animée de la série originale que personne n’a jamais vue auparavant.

Critique

Histoire d’étendre le succès (inattendu ?) de la série phare d’Amazon, The Boys, et en attendant la série spin-off consacrée aux étudiants supers, voici une série d’anthologie animée. Un truc un peu à la mode.

Qui dit série d’anthologie, dit court-métrage à intérêt variable. The Boys présentent: Les Diaboliques n’échappe pas à la règle. D’autant plus que la série propose des épisodes sincèrement différents. Seul regret à ce jeu, aucun épisode est réellement marquant au niveau de la qualité de ses dessins ou de ses animations.

Naturellement, chacun aura ses préférés parmi les huit court-métrages dont la durée tourne autour de dix minutes. Franchement, dans l’ensemble, tous se regardent. Néanmoins, je n’ai pas trouvé un épisode sortant particulièrement du lot, chacun a ses qualités et ses défauts.

Avis, épisode par épisode

La Balade de bébé Laser m’a beaucoup plu. J’adore le côté Bébé part en vadrouille (1994) à la sauce The Boys mélangée avec une animation à l’ancienne et sans dialogue. Le côté gore est tellement exagéré que ça en devient comique.

Un Court Métrage Animé dans Lequel des Supers Bien Vénères Tuent leurs Parents m’a marqué par son style rappelant Rick et Morty. Ce n’est donc pas anodin de retrouver l’un de ses créateurs pour la voix d’un des personnages. Je ne l’ai pas trouvé ouf, mais les meurtres sont fun.

Je suis ton dealeur est un immanquable, car il s’agit d’un épisode écrit par la légende Garth Ennis. D’ailleurs, le style graphique est celui du comic tout comme le Hughie (en VO, Simon Pegg, inspiration du personnage, lui prête sa voix). Le ton rappelle vraiment le côté sale gosse des comics et le final est à mourir de rire.

Boyd En 3D est pas mal pour sa critique des réseaux sociaux et la fragile célébrité qui en découle, mais c’est trop superficiel. Tout comme Nubien contre Nubienne qui devient rapidement lourdingue.

Les Meilleures Amies du Monde est l’épisode le moins bien noté sur IMDb. Elle porte l’empreinte de la star Awkwafina (best friend de Shang-Chi) et raconte l’histoire d’une ado devenant meilleure amie avec une… merde. Littéralement. Le ton est totalement déjanté. Perso, ça m’a fait sourire.

John et Sunshee a la particularité d’être écrit par Andy « Title of your Sex Tape » Samberg. C’est également mon épisode préféré du lot, car le seul qui aura réussi à me toucher, en plus d’offrir des passages fun.

Quant au dernier, Un Plus Un Égale Deux, il est notable car le seul à être canon. On y raconte les premiers pas d’Homelander en tant que « super-héros ». On a également Black Noir. Un indispensable.

Par espérant un peu plus d’audace pour la saison 2 si elle se fait.

Conclusion

Une série d’anthologie pas spécialement marquante, mais offrant une bonne dose de Composé V en attendant la troisième saison. À noter que son dernier épisode est canon dans l’univers de la série, donc s’il y en a un à vraiment regarder, c’est celui-ci.

+

  • The Boys !
  • Des bonnes idées…

  • … mais pas toujours
6/10
S’abonner
Notification pour
guest
5 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Pin It on Pinterest