Critique & Test Blu-ray : Ouragan sur le Caine

La Marine ou la difficulté de commander

Fiche

D’après le roman ayant gagné le prix Pulitzer d’Herman Wouk
Réalisateur(s):Edward Dmytryk (L’Homme aux colts d’or)
Scénariste(s):Stanley Roberts
Acteurs:Humphrey Bogart (Casablanca), José Ferrer (Lawrence d’Arabie), Van Johnson, Fred MacMurray
Titre original:The Caine Mutiny
Pays:USADate de sortie:15 septembre 1954
Genre:Drame, Guerre, RomanceDurée:2h
Le lieutenant-commandant Queeg est le capitaine du dragueur de mine « Le Caine ». Il est relevé de son commandement contre son gré durant un violent typhon. Il décide alors de faire juger ses officiers pour mutinerie…
Date de sortie Blu-ray/DVD:8 février 2012Format vidéo:1.85:1
Langues:Anglais, Français, Espagnol, Italien, Allemand (DTS-HD Master Audio 5.1)
Sous-titres:Français, Anglais, Espagnol, Italien, Allemand, …
Suppléments :Commentaire audio de Richard Pena et Ken Bowser, Dans les coulisses de « Ouragan sur le Caine »

Critique

Parfois pour trouver des bons films, il vaut mieux se tourner vers le passé et c’est le cas pour Ouragan sur le Caine désormais considéré comme un classique du film de guerre. La grosse surprise en voyant ce film, c’est qu’il s’attache moins à la guerre en elle-même qu’à la gestion des hommes et à la Marine. On n’y pense pas souvent mais c’est éprouvant de vivre avec des marins pendant plusieurs mois en mer surtout lorsqu’on est dans le rôle du commandant.

Bien sûr le film souffre de quelques défauts dus à son grand âge comme des arrières plans trop visibles (on voit bien qu’il s’agit d’un écran de projection laissant tourner une vidéo représentant la mer) ou des miniatures trop visibles surtout durant le fameux passage de l’Ouragan. Toutefois ce n’est point dérangeant car le sujet du film n’est pas là.

Ouragan sur le Caine s’intéresse davantage à la vie des marins sur un bateau et en soi, le film est très intéressant surtout grâce à son réalisme, dû en grosse partie à l’utilisation d’un vrai bateau de guerre. L’autre point fort du film repose sur les acteurs portés par un grand Humphrey Bogart qui a alors frôlé l’Oscar du meilleur acteur cette année-là dans le rôle d’un commandant étrange.

Le gros point fort du film repose sur son histoire ce qu’il fait qu’il ne vieillit pas beaucoup contrairement aux films reposant principalement sur des artifices visuels. L’histoire de cette mutinerie permet de livrer un portrait grinçant sur la vie en mer via un artifice prodigieux visant à montrer deux façons de diriger un navire, le premier commandant du Caine était incroyablement permissif ce qui contraste avec Queeg (Humphrey Bogart) appliquant le règlement à la lettre, ce qui a le don d’irriter ses subordonnés.

Aussi le film nous manipule à l’instar du personnage principal dans cette histoire de mutinerie ce qui amène à un procès incroyablement jouissif surtout avec le témoignage final sublimé par Bogart capable de diffuser la paranoïa aigüe de son personnage de façon subtile.

Spoiler

Surtout lorsqu’on voit que le méchant n’est pas celui qu’on croit, confirmé par un excellent monologue final.

On a l’impression que le film aurait pu durer un peu plus longtemps car certains évènements sont très ellipsés ainsi le héros principal Keith demeure creux surtout il est totalement éclipsé par le casting monstrueux. Difficile notamment de peser lourd quand Bogart est en face.

Test

Un très beau travail a été fait sur l’image d’autant plus impressionnant que le film date des années 50. Bien sûr, ce n’est pas du niveau d’un Transformers, un grain est omniprésent, mais je pense qu’on ne pourra pas faire mieux comme restauration.

Au niveau du son, le travail est nettement moins impressionnant mais demeure suffisamment correct au vu de l’âge du film pour qu’on ne crache pas dessus.

Au niveau des bonus, on notera deux bandes annonces, un commentaire audio (je ne teste pas parce que je n’aime pas trop ce procédé) et deux featurettes d’une durée totale de 35 minutes. Ces mini-documentaires sont plutôt intéressantes et permettent d’apprendre quelques trucs sur le film. Faisant intervenir des critiques spécialisés du cinéma, on apprend notamment un peu plus sur les origines du film et l’échec aux oscars. Les spécialistes nous « expliquent » le film en nous prenant limite pour des cons mais bon, ça permettra à certains d’éclaircir certains points surtout on a davantage d’informations sur le livre dont est inspiré le film, notamment sur la fin qui diffère de celle du film (le film s’arrête à un endroit alors que le livre continue encore un bon moment). On regrettera toutefois l’absence d’un vrai documentaire.

Conclusion

Ouragan sur le Caine est un classique de film de guerre qui a vieilli sur certains côtés mais l’histoire reste toujours d’actualité en posant un dilemme, faut-il se mutiner si notre commandant perd les pédales ? Un sujet universel et en plus bien traité.
+– la performance d’Humphrey Bogart
– un point rarement abordé au cinéma
– une plongée dans la vie de la Marine à l’époque de la seconde guerre mondiale
– certains passages ont vieilli (notamment l’ouragan)
– un personnage principal fade
– la romance inutile
6/10
La restauration est très réussie. Les deux featurettes sont intéressantes mais il manque un vrai documentaire.
Image : 7/10Son : 6/10Bonus : 5/10
6/10

Ouragan sur le Caine affiche

Pin It on Pinterest