Critique & Test Blu-ray : Le Plan B

« Horrible, horrible, horrible, … »

Date de sortie DVD/Blu-ray : 22 septembre 2010

Titre original : The Back-Up Plan

Réalisé par Alan Poul (Six Feet Under, Rome)

Écrit par Kate Angelo (Will & Grace)

Avec Jennifer Lopez (Sa mère ou moi, Coup de foudre à Manhattan), Alex O’Loughlin (explose cette année dans la série Hawaii 5-0), Melissa McCarthy (géniale dans Mike & Molly et vue brièvement dans Bébé Mode d’emploi) et Anthony Anderson (Scream 4 et impressionnant dans The Shield).

Long-métrage américain
Genre : Comédie, Romance
Durée : 1h47
Date de sortie cinéma : 19 mai 2010

Lassée d’attendre un hypothétique Prince Charmant, Zoe a décidé de faire un bébé toute seule. Le jour même de l’insémination, elle rencontre Stan, qui pourrait bien être l’homme dont elle rêvait… Zoe se rend vite compte que démarrer à la fois une grossesse et une histoire d’amour est plutôt compliqué, surtout lorsque l’homme n’est pas le père de l’enfant, et qu’en plus il ne sait même pas qu’elle est enceinte… De son côté, Stan a bien du mal à comprendre Zoe, qui tente de cacher les premiers signes de sa grossesse. Ils ne savent rien l’un de l’autre, chacun a ses propres doutes, le bébé sera bientôt là et la vie s’acharne à les placer dans les situations les plus impossibles… Tout le monde peut tomber amoureux, se marier et avoir un bébé. Mais prendre les choses à l’envers et commencer par le bébé, c’est une autre aventure…

Vous avez une copine, elle adore les comédies romantiques et vous, moyen. Marvelll teste pour toi les comédies romantiques pour t’éviter ceux qui te donneront envie de te pendre. Il y en a du bien : Coup de foudre à Notting Hill, Pretty Woman et Chasing Amy, du moyen La famille Jones et Bébé mode d’emploi et du mauvais Mon babysitter mais là, je pense qu’on a touché le fond. Comme un signe la présence de Jennifer Lopez au casting ne fait que confirmer les premiers soupçons. Est-il nécessaire de préciser qu’elle est probablement une des rares actrices n’ayant jouée que dans des navets ?

Justement ce Le Plan B est à coup sûr une des comédies romantiques les plus mauvaises que je n’ai jamais vu. Déjà l’héroïne principale est une petite égoïste auquel on a envie de foutre des tartes. Elle interrompt le témoignage que l’on devine difficile d’une personne lors d’un genre de réunion façon AA pour mère célibataire et tout ça pour raconter sa petite vie de pétasse. Sans parler du pompon lors du mariage de sa grand-mère où elle téléphone devant toute l’assemblée sans la moindre once de gêne, « Ben oui, c’est que mamie, on s’en fout, elle va bientôt crever. Moi, c’est plus important, il faut que je joigne mon copain« . Comme si le monde tournait autour de sa petite personne. Dès lors comment voulez-vous vous y attacher ? On se surprend même de dire au héros « Mais dégage-la, c’est une pouffiasse ! ».

Quant à la comédie, c’est d’un pathétique. C’est simple, les seuls moments, non le seul moment où j’ai rigolé est durant le bêtisier du générique final. 1h40 avant de rigoler pour la première fois, ça fait cher le rire. Les blagues sont parmi les plus navrantes du cinéma à peine digne d’un épisode de la série avec Miley Cirus. L’ensemble expire une odeur âcre et désagréable portant un nom à faire trembler les murs de toutes les bâtisses hollywoodiennes : le cliché pathétique.

Le héros essaie de faire ce qu’il peut avec ce qu’il a (pas grand-chose) pour sauver le film mais n’y arrive pas.

On retiendra du film un chien handicapé au jeu ô combien plus développé que celui de la star. Je sais que c’est trop facile de se foutre de la gueule de J-Lo mais être aussi mauvaise, ce n’est pas possible. A part grimacer ou autre, elle n’a pas grand-chose dans son répertoire.

Heureusement qu’Anthony Anderson est présent pour une excellente scène renvoyant directement à l’amusante comédie avec Eddie Murphy : École paternelle où les gosses sont absolument attachants et à mourir de rire (je n’oublierais jamais le garçon qui se déguise en Flash en permanence et refusant d’enlever son costume quel que soit le prétexte). Je remercie aussi Anthony pour sa réplique qui m’aura permis de donner un titre à la critique et à définir le film de la meilleure des façons.

Le blu-ray

Image: beaucoup de détails et de superbe couleurs, rien d’étonnant vu que c’est un film hollywoodien.

Son: le DTS-HD Master Audio 5.1 flatte l’oreille, une réussite.

Bonus: un making-of À mourir de rire : le tournage, des scènes additionnelles et un court métrage sur les coulisses. Plutôt appréciable.

L’anti-comédie romantique par excellence. Tout est affligeant sauf le petit chien. Un désastre annoncé et finalement accomplie. Je suis encore consterné…

Sa scène culte : l’ensemble du film mériterait d’être étudié dans les écoles de cinéma pour savoir ce qu’il ne faut PAS réaliser.

Film : 1/10

Un bon blu-ray malgré des bonus moyens.

Image : 8/10

Son : 9/10

Bonus : 5/10

affiche Le Plan B

Pin It on Pinterest