Critique : Song for Marion

Song for Marion Affiche
Glee, cinquante ans après

Fiche

TitreSong for Marion
RéalisateurPaul Andrew Williams
ScénaristePaul Andrew Williams
ActeursTerence Stamp, Vanessa Redgrave, Gemma Arterton, Christopher Eccleston
Titre original:Date de sortie:15 mai 2013
Pays:Royaume-UniBudget:
Genre:Comédie, Musical, RomanceDurée:1h25

Arthur et Marion, couple de retraités londoniens, sont profondément unis malgré leurs caractères dissemblables ; Marion est positive et sociable, Arthur est morose et fâché avec la terre entière. Aussi ne comprend-il pas l’enthousiasme de sa femme à chanter dans cette chorale férue de reprises pop décalées et menée par la pétillante Elizabeth. Mais peu à peu, Arthur se laisse toucher par la bonne humeur du groupe et par la gentillesse d’Elizabeth. Encouragé par cette dernière, qui a inscrit la chorale à un concours, Arthur réalise qu’il n’est jamais trop tard pour changer.

Song for Marion Photo
Le dernier rêve de Marion.

Critique

Le réalisateur Paul Andrew Williams s’est notamment discerné via la comédie horrifique Bienvenue au cottage avec Andy « Gollum » Serkis et d’autres thrillers lorgnant vers l’horreur. Le voir faire volte-face pour signer un feel-good movie a de quoi surprendre mais il voulait rendre hommage au troisième âge. Voyons voir…

Song for Marion souffre d’une réalisation faiblarde. L’ensemble semble sortir de l’univers de la télévision et Paul Andrew Williams semble sincèrement manquer d’inspiration, se contentant ici de cadrer correctement. Quant au scénario, il n’est qu’un ramassis de clichés, délivrant des moments déjà vus des milliards de fois. Une sorte de Glee chez les vieux (parce qu’il y a une chorale aussi). Le parfait chemin balisé pour bénéficier d’un film poubelle…

« La magie fonctionne grâce à des acteurs exceptionnels. »

… mais la magie fonctionne grâce à des acteurs exceptionnels (le mot est tout à fait pertinent) avec au premier plan le couple Terence Stamp/Vanessa Redgrave. Cette dernière, atteinte d’une grave maladie, n’a plus que quelques mois à vivre (dans le film, hein, pas dans la vraie vie). Elle essaie de s’amuser une dernière fois en participant à un compétition de chorale. Son mari, un Terence Stamp exceptionnel en ours mal léché, se renferme de plus en plus sur lui, craignant la date fatidique tant l’amour qu’il porte à sa femme est grand.

Song for Marion Photo
Après Martine fait de la musique, voici Papy fait du metal.

J’ai été ému par la grâce de ces seniors réussissant à faire vibrer ma corde sentimentale avec le talent d’un Jimi Hendrix. J’en ai même versé quelques larmes dans les scènes les plus romantiques du film comme celle où Marion se lance dans un solo pour son mari. Une scène particulièrement poignante parmi les nombreuses qui sont parsemées dans le film. Une performance de haute volée de la part de ce couple.

« J’ai été ému par la grâce de ces seniors réussissant à faire vibrer ma corde sentimentale avec le talent d’un Jimi Hendrix. »

Par contre, ce dont je ne m’attendais pas, c’est trouver Gemma Arterton excellente. N’ayant connu l’actrice que sur Prince of Persia : les sables du temps, Hansel & Gretel : Witch Hunters et l’un des pires 007 (Quantum Of Solace), je n’en avais que l’image d’une actrice moyenne et froide, tentant de passer pour l’égal d’Angelina Jolie, la reine des glaces. Dans Song for Marion, elle sourit tout le temps et est emportée par une joie de vivre contagieuse. Jamais je ne l’ai vu aussi rayonnante et elle devrait tenter de rester dans ce style plutôt que ce simulacre de femme fatale qui lui va aussi bien qu’un tutu rose à Batman.

N’oublions pas non plus Christopher Eccleston, le prochain ennemi de Thor dans Thor : Le Monde des ténèbres, dans le rôle du fils. L’occasion de bénéficier d’une relation compliquée avec son père, c’est certes aussi cliché mais ça fait mouche. Dommage toutefois que les passages avec la chorale ne soit pas vraiment drôle hormis sur certains sketches malheureusement déjà vus dans la bande annonce.

Song for Marion Photo
Terence Stamp, exceptionnel.

Conclusion

De Song for Marion, on pouvait craindre le pire tant l’ensemble respire le produit formaté pour faire pleurer les chaumières mais finalement écœurant tant il est pathétique. Heureusement, la performance des acteurs est telle que j’ai fini par être pris par l’histoire et ait même lâché (plusieurs fois) des larmes.

+– Terence Stamp
– Vanessa Redgrave
– Gemma Arterton
– Christopher Eccleston
– un bon feel-good movie
– cliché
– réalisation banale
– je n’avais pas de mouchoirs sur moi
Trophée7/10

Pin It on Pinterest