Critique : Sex Friends (No Strings Attached)

Critique du film d’Ivan Reitman (une légende vivante, y a pas d’autres mots) avec Natalie Portman (qui chauffe avec Black Swan) et Ashton Kutcher (j’y reviendrais).

Adam et Emma se sont rencontrés pour la première fois, il y a quinze ans. Depuis, ils se rencontrent par intermittence jusqu’au jour où Adam assommé par l’annonce de son père (il sort avec son ancienne petite amie) se retrouve complètement bourré chez Emma. Débute une relation… sexuelle.

 
Qu’est ce qu’il y a au menu ce soir ?

Je vous propose en entrée, une foule de seconds rôles délirants : Kevin Kline en père qui se paie le luxe de se taper l’ex de son fils, Greta Gerzig (vu récemment dans The House of the Devil où elle se fait exploser la tête la demi-heure passée) en doctoresse à dévorer et l’acteur Ludacris qui va vous allécher les babines avec les meilleures répliques du film.

J’ajouterais un soupçon de saveurs asiatiques avec un gars (je n’arrive pas à retrouver son nom, si vous pouvez m’aider ^^) en cliché ambulant qui montre aux jeunes filles des photos de sa quéquette.

En plat principal, vous aurez une Natalie Portman absolument ravissante. Le contraste avec Black Swan est saisissant, on ne remarque plus les imperfections de sa peau : le maquillage et le bronzage font des miracles. Elle réussira à vous émouvoir et à vous faire rire (la scène où elle est bourrée est absolument génial).

Et pour finir, en dessert, vous aurez une histoire d’amour très classique. Ne vous attendez pas à des miracles. C’est agréable mais aussi vite mangé, aussi vite digéré.

Ce menu vous sera servi par le grand chef Ivan Reitman, je l’adore même si récemment, ce n’est pas génial mais ce mec a bercé mon enfance avec Junior et Jumeaux avec Schwarzenegger et De Vito, Un flic à la maternelle, Arrête ou ma mère va tirer et les indémodables SOS Fantômes 1 & 2.

 
Ashton Kutcher, ça ne passe pas

Je me demande toujours comment ce mec a fait pour en arriver là. Les films passent et son jeu restent toujours le même : celui du benêt. Ce rôle l’a rendu nationalement célèbre avec That’s 70 Show avant qu’il ne le devienne mondialement pour sa relation avec la couguar Demi Moore.

Récemment, par le pur hasard des choses, j’ai vu deux films de lui : Valentine’s Day et Kiss & Kill et il est drôle de voir comment son jeu ne change pas d’un iota. Il devrait sérieusement commencer à penser à varier sous peine de perdre toute intégrité. On sait qu’il peut faire mieux, rappelez-vous, c’est lui le héros de l’Effet Papillon.

Dans Sex Friends, il horripile à force de ressasser les mêmes mimiques, les mêmes types de blagues et carrément les mêmes gestes. Vraiment le point faible de ce film.

 

Une comédie très sympathique qui vous fera passer une bonne soirée mais dont vous oublierez tout une fois sorti de la salle (sauf peut-être le sourire de Portman). On espère revoir Reitman pour SOS Fantômes 3.

Sa scène culte : Natalie Portman bourrée et jalouse. Un bon moment.

Note : 5/10

Sex Friends affiche

Pin It on Pinterest