Critique : Mowgli: la légende de la jungle

Un nouveau livre trouvé dans la jungle

Fiche

TitreMowgli: la légende de la jungleTitre VOMowgli: Legend of the Jungle
RéalisateurAndy SerkisScénaristeCallie Kloves
Voix (VO)Christian Bale, Cate Blanchett, Benedict Cumberbatch, Naomie Harris, Andy Serkis, Peter Mullan
Date de sortie07 / 12 / 2018 (Netflix)Durée1h 44
GenreAventure, DrameBudget

Pour trouver sa place, Mowgli va devoir accepter son destin et affronter les dangers de la jungle sauvage et du monde civilisé de l’homme, deux univers dans lesquels il n’a jamais vraiment trouvé sa place. En quête de sa véritable nature, il deviendra alors une légende.

Critique

Mowgli, c’est avant tout l’histoire d’un film qui n’a pas eu de bol. Il faut dire qu’il a été produit quasiment en même temps que Le Livre de la Jungle de Disney. Son réalisateur, Andy Serkis, avait révélé qu’il ne savait pas que le studio aux grandes oreilles était en train de produire sa version. Sur le coup, on pouvait se dire que ce n’est pas bien grave, ce sera une grosse lutte. Puis plus aucune nouvelle. La sortie du film a été repoussée indéfiniment. Bref, il a été rangé dans un disque dur chez Warner.

Défaite par KO technique

En général, ce genre de nouvelles, ça pue. Personnellement, j’imagine que Disney a sorti sa bande-annonce avant. Warner Bros a probablement organisé une projection de la bande-annonce dans ses locaux pour l’équipe du film Mowgli. Quand les pontes de Warner ont vu que tout le monde s’était évanoui en constatant la différence criante concernant les effets spéciaux entre les deux projets, ils se sont vite hâtés à arrêter les dégâts. C’est la petite histoire que je me suis inventée en regardant Mowgli. Parce que bordel, qu’est-ce que c’est moche.

Déjà, la première scène offre des incrustations… euh, comment dire… je vais plutôt rien dire pour être gentil. Ensuite, on fait la connaissance des compagnons animaliers de Mowgli. Ils ont tous des têtes chelous. Comme si on avait morphé la tête d’un humain sur la tronche de l’animal concerné. J’imagine que c’est ce qui s’est passé et c’est moche. De plus, la texture des animaux ne semble pas finie (les poils, ce n’est pas ça). En gros, quand on parle effets spéciaux, on est une dizaine d’années avant Le Livre de la Jungle.

Vers quelque chose de plus sombre

Par contre, l’ambiance est différente. On est sur quelque chose de plus sombre. La jungle ne ressemble plus alors à un coin sympa, mais à un endroit dangereux. Mowgli prend sévère (le gamin, très expressif, est parfois émouvant même si la plupart du temps, meh) et la deuxième partie du film (qui continue là où le film Disney s’est arrêté) balance des trucs franchement darks. Cette tête ! C’est d’ailleurs la deuxième partie que j’ai préféré parce que la première donnait trop l’impression de revoir ENCORE Le Livre de la Jungle, mais en moins bien. N’empêche, ça ne suffit pas.

Par qui ne se rappelle plus ce qui arrive à Shere Khan dans la version Disney, le11 décembre 2018.

Conclusion

Pas difficile de comprendre pourquoi Mowgli qui devait sortir en même temps que le Le Livre de la Jungle de Disney a été repoussé indéfiniment avant d’être sauvé par Netflix. Niveau technique, ça ne tient tout simplement pas la cadence. Le film semble avoir été fait une dizaine d’années auparavant. En plus, les animaux ont des tronches chelous. Il n’en reste pas moins qu’il a le mérite de proposer une ambiance plus dark et sa deuxième partie continue là où le film Disney s’arrête. Néanmoins, ce n’est pas suffisant à mes yeux.

+

  • Plus dark que la version Disney
  • Continue là où Le Livre de la Jungle s’est arrêté

  • Techniquement à la ramasse
  • Têtes chelous des animaux
  • Revivre en moins bien Le Livre de la Jungle durant la première partie
5/10

Advertisements
A propos de l'auteur : (2984 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.