Critique : Loki – Épisode 4 « Le Nexus » (avec spoiler)

Les malices redémarrent

Fiche

TitreLoki Titre VO
CréateurMichael Waldron RéalisateurKate Herron
Acteurs Tom Hiddleston, Sophia Di Martino, Gugu Mbatha-Raw, Owen Wilson, Wunmi Mosaku
Saison1 Épisode4
Date de sortie30 / 06 / 2021 Durée49 mn
GenreAction, Aventure, Fantastique, Science fiction ChaîneDisney+

La paranoïa règne au TVA alors que Mobius et le chasseur B-15 recherchent Loki et Sylvie.

Critique

Woooooooow. J’ai fini l’épisode en sautant de mon canapé pour pousser le cri de guerre d’Owen Wilson. Impossible de faire autrement. Attendez, avant de poursuivre : IL Y A UNE SCÈNE MID-GÉNÉRIQUE. Si tu l’as loupé, vas-y, va la regarder, moi et les autres lecteurs, on t’attend.

Alors, t’as vu, ce n’est pas la folie, cette scène ?!

Mais attends, attends. On se calme. On va reprendre les choses depuis le début. J’aime bien faire les critiques des épisodes dans l’ordre chronologique. Ça permet de faire un peu le ménage dans ma tête et Dieu sait à quel point c’est le bordel dedans. Encore plus après un tel épisode.

Sur fond d’apocalypse

Bref, on avait quitté Loki sur un épisode intermédiaire où Sylvie et ce dernier étaient approfondis, mais surtout sur un cliffhanger de malade mental. Bon, la question du cliffhanger de malade mental était vite répondue quand même. Avec une finalité sans surprise. Mais je m’avance un peu, revenons à cette scène d’ouverture où on découvre une jeune Sylvie. Avec les cheveux noirs. Preuve qu’elle est bel et bien une Loki jusqu’à qu’elle se décide à s’émanciper de sa condition de Dieu de la Malice (avec une petite teinture bien propre chez le coiffeur de Thor en plein Ragnarok – c’est une Apocalypse donc elle peut s’y cacher).

En plus d’être sympa, c’est toujours cool de voir une version jeune des personnages, ça permet de renforcer notre attache. Mais pas seulement, car la première pierre de l’intrigue autour des Gardiens du Temps est posée. Bien badass d’ailleurs, assis sur leurs trônes tout en formant le triangle des Illuminati.

On retrouve ensuite Loki et Sylvie en train d’assister à l’Apocalypse. Là, ce fut la deuxième des nombreuses surprises de l’épisode. Loki et Sylvie, ben, y a de l’amour (et du Nexus – ce qui oblige le TVA à intervenir) dans l’air. Mieux, ça ne tombe même pas comme un cheveu dans la soupe (merci l’épisode 3). Vraiment bien amené. J’en profite également pour partager mon kif sur le côté fin de monde qui a fait rugir mon caisson de basse.

Perdue de vue

On continue encore avec une nouvelle surprise (et c’est loin d’être la dernière). Marrante, cette fois par contre. La torture dans une boucle temporelle avec la perdue de vue Lady Sif. La dernière qu’on l’avait vu, c’était en 2015 pour un épisode de la série Marvel : Les Agents du SHIELD.

Tout le cœur de l’épisode tourne autour des soupçons des deux Agents du TVA, Mobius et B-15. Ça monte crescendo. Mention spéciale à Gugu Mbatha-Raw, super efficace en méchante. Elle a toujours été un peu chelou, mais là, elle pue grave les embrouilles. Owen Wilson rayonne (oh, le mauvais jeu de mots, mais on n’y est pas encore) comme à son habitude depuis ses débuts dans la série. À noter une mention des vampires dans le MCU (Blade is coming). Quant à Wunmi Mosaku, elle livre un plan assez émouvant lors du passage où elle visionne ses souvenirs.

Puis ça part en couilles total

C’est l’heure des rebondissement à gogo. Le premier : l’effacement de Mobius. J’ai fait exactement la même tête que Loki. Bordel, quoi. Ils pourraient nous prévenir. Je ne sais pas moi, en mettant une musique flippante par exemple. Là, c’est boum. T’es mort. Next. Un peu comme Hela se débarrasse des meilleurs amis de Thor dans Thor: Ragnarok. En tout cas, c’est clair et net : Ravonna, je te déteste ! J’espère que tu vas mourir dans d’atroces souffrances. Petite émotion en repensant aux derniers mots de Mobius : « J’aimerais en faire. Faire du jet-ski. ». Je ne sais pas où tu es *mets sa main devant son cœur* mais j’espère que tu chevauches un jet-ski sur une magnifique mer sous un soleil sublime.

Hop, on laisse notre regretté Mobius pour poursuivre avec une Ravonna qui remue le couteau dans la plaie en déclarant ne pas se souvenir du Nexus de Sylvie. Vivement qu’on se la fasse. Y a des claques qui se perdent. Mais la vengeance attendra, on a un face-à-face avec les Gardiens du Temps à gérer. Classe, je ne m’attendais pas à les rencontrer à visage découvert au seulement quatrième épisode. Bon, ils ne sont pas spécialement impressionnants.

Bam, encore un rebondissement (prévisible, par contre), le chasseur B-15 arrive et lance les hostilités menant à un duel à mort entre Sylvie et cette détestable Ravonna. Bon, les combats, ce n’est toujours pas trop ça. Ce n’est pas Black Widow, quoi, mais c’est une autre histoire.

Au moins, la Ravonna, elle se prend une défaite dans la tronche.

Coupez une tête et…

Je m’attendais ensuite à avoir un affrontement cosmique entre les Gardiens et les Loki, mais hop, décapitation. What ? Ils sont si nuls ? Euh, c’est quoi cette décharge électrique ? Bordel, ce sont juste des marionnettes ?! La suite le confirme, mais qui se cache derrière le TVA alors ? Kang ?

Attends, qu’est-ce qui se passe ? Oh, Loki va nous faire une déclaration d’amour. Je suis tout ému, là. Il joue bien ce con de Tom Hiddleston. Surtout, les yeux mouillés de Sylvie en rajoutent une couche. Allez, concluez-là… BORDEL ! Qu’est-ce qui se passe ? Je rêve où on vient de tuer Loki là ? La star de la série. Ce n’est pas possible. Ça veut dire qu’on a un passage de flambeau entre Tom Hiddleston et Sofia Di Martino ? OH NON, TOUJOURS DANS LES MAUVAIS COUPS, CETTE RAVONNA !

Traumatisé…

Le générique tourne…

OH MON DIEU. UNE SCÈNE MID-GÉNÉRIQUE. Yeah, il n’est pas mort. Mais attends qui parle là ? Loki semble vraiment surpris en plus. Changement de plan. BOUM. Mon cerveau a grillé. Une sublime vision avec trois variants de Loki (ou quatre, il compte l’alligator ?) dont l’attendu depuis longtemps Richard E. Grant.

Contrairement à mon hypothèse, l’acteur ne joue donc pas un Gardien du Temps, ni l’esprit pervers derrière le TVA, mais un Loki… classique ? Là, plus que jamais, vivement la semaine prochaine !

Par parti chercher un doliprane et ça n’a rien à voir avec le vaccin.

Conclusion

C’est assez pénible quand même de se prendre plusieurs claques en un seul épisode. On est obligé de prendre un doliprane ensuite. Quoiqu’il en soit, après un épisode 3 ralentissant la cadence (mais on se rend compte avec Le Nexus qu’il est indispensable), la série Loki est repartie à fond la caisse.

+

  • Rebondissements à gogo
  • Love story si Lokienne
  • Cette apocalypse
  • Sophia Di Martino me plait de plus en plus
  • Scène mid-générique

  • Prendre un doli
  • Mobius…
9/10

Pin It on Pinterest