Critique : Légendes Vivantes

Il n’y a qu’une seule légende !

Fiche

Titre:Légendes Vivantes
Réalisateur(s):Adam McKay
Scénariste(s):Will Ferrell, Adam McKay
Acteurs:Will Ferrell, Steve Carell, Paul Rudd, David Koechner, Christina Applegate, Dylan Baker, Meagan Good, James Marsden, Greg Kinnear, Kristen Wiig, Harrison Ford
Titre original:Anchorman 2: The Legend ContinuesDate de sortie:
Pays:États-UnisBudget:50 000 000 $
Genre:ComédieDurée:1h 53

Le journaliste présentateur Ron Burgundy se voit offrir un poste sur une chaîne d’information 24h/24 et intègre le network avec son ancienne équipe.

Légendes Vivantes Photo
J’ai sauté pareil quand j’ai appris qu’ils revenaient. Bon, j’ai honte de le dire, mais mon style de saut était proche de celui de Brick (tout à droite sur la photo)…

Critique

Présentateur vedette : la légende de Ron Burgundy était un OVNI. Film très, très (et j’insiste sur le très) con, le genre de comédie hollywoodienne dont l’humour ne fait que très peu de ravages en France tant ça racle les fonds des casseroles et des slips. Mais, la magie opérait. C’était tellement barré et con (oui, il faut vraiment insister) qu’on finissait par rigoler (et beaucoup). Depuis, le film a bénéficié du statut privilégié et justifié de « culte ». C’est dire combien j’attendais cette suite, surtout après les hilarants teasers, prouvant le grand talent d’improvisation des acteurs.

En parlant d’improvisation, le premier film avait subi tellement de coupures qu’on a pu bénéficier d’un deuxième film, construit à partir des scènes coupées. Certes, ça ne n’atteignait pas le niveau du film original, mais ça méritait largement un coup d’œil. Ça illustre aussi un des gros problèmes du fait de tourner dans ce style-là. Il est difficile de conserver un excellent rythme durant tout le long-métrage (ce que néanmoins, Présentateur vedette avait miraculeusement réussi à faire) et c’est bien là, le gros point faible de cette suite. Les blagues sont moins nombreuses, moins réussies même si on appréciera certaines comme le requin ou le comique de répétition avec le beau-père ou Brick (Steve Carell qui prend plus d’ampleur du fait de son nouveau statut de star et offre des blagues scandaleusement drôles) et le rythme plus haché.

Une suite moins drôle, mais drôle quand même.

Surtout le film se base sur des fondations décevantes. Le pitch : l’équipe rempile. Ce n’est pas glorieux, mais bon, c’est ce qu’on attendait. Mais était-il obligé de calquer la structure de cette suite sur celle du premier ? Il en ressort un désagréable arrière-goût de déjà-vu (le fameux syndrome de suite-remake). C’est franchement dommage que Will Ferrell et Adam McKay n’aient pas osé d’aller plus loin ou changer. Est-ce par paresse ou pour privilégier les blagues ? Parce que bon, quitte à faire un film con et déjanté, autant aller jusqu’au bout. Néanmoins, j’ai apprécié la petite pique adressée aux médias d’actualités et leurs évolutions, ces derniers sont désormais plus axés pour faire le buzz qu’informer ses lecteurs/téléspectateurs.

Fort heureusement, on ne boudera pas ce statut de remake lors de la nouvelle version de la bataille des présentateurs qui offre des caméos tout juste hallucinants (oh lui, oh lui, oh elle, oh lui, oh elle, rooooh, c’est bon ça !) s’achevant sur un joyeux bordel semblant sortir d’une bande dessinée écrite par un fan sous l’emprise de champignons. Jouissif et le point d’orgue du film.

Légendes Vivantes Photo
Winter is coming !

Conclusion

Une suite bien en-deçà, mais tellement généreuse dans la connerie qu’on finit par rire et passer un bon moment. En plus, difficile de bouder lors de la nouvelle bataille des présentateurs.

+– Des fois, on se marre franchement
– Très con, sans être lourd (un exploit)
– La nouvelle version de la bataille des présentateurs (largement au-dessus de celle de l’original)
– Suite sonnant comme un remake
– Des blagues recyclées et pas drôles
– Rythme haché
5/10

Pin It on Pinterest