Critique : The Raid 2

Un des meilleurs films d’action de tous les temps

Fiche

Titre:The Raid 2
Réalisateur(s):Gareth Evans
Scénariste(s):Gareth Evans
Acteurs: Iko Uwais, Julie Estelle, Yayan Ruhian, Donny Alamsyah, Arifin Putra, Tio Pakusodewo, Ryuhei Matsuda
Titre original:The Raid 2: BerandalDate de sortie:23 juillet 2014
Pays:IndonésieBudget:
Genre:Action, Arts Martiaux, ThrillerDurée:2h 28

Après un combat sans merci pour s’extirper d’un immeuble rempli de criminels et de fous furieux, laissant derrière lui des monceaux de cadavres de policiers et de dangereux truands, Rama, jeune flic de Jakarta, pensait retrouver une vie normale, avec sa femme et son tout jeune fils…. Mais il se trompait. On lui impose en effet une nouvelle mission : Rama devra infiltrer le syndicat du crime, où coexistent dans une sorte de statu quo mafia indonésienne et yakusas. Sous l’identité de « Yuda », un tueur sans pitié, il se laisse jeter en prison afin d’y gagner la confiance d’Uco, le fils d’un magnat du crime indonésien – son ticket d’entrée pour intégrer l’organisation. Sur fond de guerre des gangs, il risquera sa vie dans un dangereux jeu de rôle destiné à porter un coup fatal à l’empire du crime.

The Raid 2: Berandal Photo

Non, mais vous vous êtes plantés les gars. Recommencez-moi ça. Pour la fusion, il faut que vous fassiez comme si vous étiez en face d’un miroir.

Critique

The Raid avait fait une entrée fracassante dans nos salles grâce à une déferlante d’action d’un niveau qu’on avait très peu vu au cinéma. Néanmoins, il n’était pas exempt de défauts ce qui lui avait valu la note de 6/10 sur le blog de Marvelll. Quand les premières annonces concernant la suite ont été chuchotées, je m’attendais à un long-métrage se contentant de recycler la recette du premier. Puis les premiers échos se sont fait entendre, on parlait surtout d’une suite surpassant en tout point son prédécesseur. Rien de mieux pour provoquer l’excitation. The Raid 2: Berandal était devenu l’un des longs-métrages qu’il fallait avoir vu cette année. En écrivant ces lignes, à peine deux heures après avoir vu défiler le générique de fin, je peux dire ceci : « Si La Guerre des Étoiles avait eu pour successeur L’Empire contre-attaque, The Raid : Redemption a eu The Raid 2 : Berandal. ».

Le troisième film du gallois Gareth Evans (34 ans) reprend là où s’est arrêté le premier. Rama (Iko Uwais) s’en est sorti en bouclant le grand méchant. Néanmoins, ça ne suffit pas. C’était seulement l’amuse-bouche, il faut désormais sortir la grosse artillerie et infiltrer les têtes pensantes du crime. Un pitch qui n’est pas sans faire penser au sud-coréen New World ou le hongkongais Infernal Affairs.

Avec cette suite, Gareth Evans corrige le GROS défaut du premier : son scénario relativement faible. Pour The Raid 2 : Berandal, il nous livre un véritable jeu de trônes entre le dirigeant, son fils, le chef du gang ennemi et le loup ambitieux. Le tout servi par de très bons acteurs, au point qu’il est difficile d’en sortir un du lot. Évidemment avec un tel postulat, The Raid 2 se veut plus ambitieux et la durée augmente en conséquence, passant d’une heure quarante à presque deux heures et demie. Pourtant (et à ma grande surprise), la différence ne se fait pas sentir grâce à un astucieux équilibre entre l’action et le drame (déjà le point fort du premier). Le réalisateur gallois réussit parfaitement à trouver le juste milieu entre ces deux poids, nous épargnant les temps morts ou un trop-plein d’action. On peut dire que le bonhomme a le sens du rythme.

The Raid 2: Berandal Photo

Et si les combats dans la boue ne se faisaient pas avec des femmes ?

Toutefois, là où cette séquelle surclasse réellement son prédécesseur, c’est au niveau des combats. Vous êtes blasé par le cinéma d’action. Vous pensez avoir tout vu. Vous pensez que The Raid pouvait être considéré comme le summum du genre. Vous vous plantez complètement. Berandal ridiculise (oui, R I D I C U L I S E) les combats de Redemption. Et je pèse mes mots. En fait, ce n’est même pas le plus gros problème. Le plus embêtant, c’est qu’il ridiculise aussi toute la concurrence, même mon cher Captain America (heureusement, qu’il a ses effets spéciaux pour se montrer au niveau).

Le plus jouissif, ça reste la violence non censurée (le film mérite son interdiction aux moins de 16 ans). Jamais gratuit néanmoins, ce déluge de sang illustre la brutalité des combats et les rend addictifs. On en veut toujours plus, toujours plus puissant, toujours plus violent, toujours plus spectaculaire et Gareth Evans nous abreuve en faisant monter crescendo le niveau, jusqu’à nous laisser avec plus soif. Surtout, il sait s’arrêter au bon moment, car trop d’eau, c’est nous noyer. En effet, l’un des reproches qu’on pouvait faire au premier The Raid, c’était ses combats qui traînaient parfois en longueur et aussi la sensation de revoir tout le temps les mêmes. Deux défauts ayant disparu grâce à une diversité de protagonistes et surtout d’environnements. Parmi les nouveaux combattants, un gros bravo pour le « joueur de Baseball » et la fille férue de bricolage (qui se paye le luxe de rendre obsolète la scène culte d’Old Boy). Mention spéciale aussi à l’hallucinante course-poursuite qui porte la marque de fabrique de son auteur, spectaculaire ET violent.

Si La Guerre des Étoiles avait eu pour successeur L’Empire contre-attaque, The Raid : Redemption a eu The Raid 2 : Berandal.

Non satisfait de nous livrer un package d’un niveau très élevé avec ses combats dynamiques et diversifiés et son scénario plus mature et maitrisé, Gareth Evans pousse le vice jusqu’à acquérir un sens de la réalisation épatant de maîtrise. J’ai arrêté de compter les magnifiques plans qui parsèment le long-métrage. On a parfois du Tarantino et du Scorsese sans cette impression qu’ils soient singés. Rien que le plan d’ouverture illustre le changement de niveau. En plus de ça, le réalisateur offre une véritable immersion dans les combats, car à la différence de 90 % des réalisateurs de films d’arts martiaux, Gareth Evans fait participer la caméra à l’action et, attention, sans jamais la rendre illisible. Une véritable prouesse. En regardant le film, j’ai même pris peur. Vu la différence entre les deux épisodes de la saga, on se demande à quoi va bien pouvoir ressembler le prochain long-métrage du gallois. Parmi mes scènes préférées, je privilégie celle où Rama fracasse un bonhomme dessiné à la craie sur le mur ou encore, celle où le héros patiente aux toilettes tandis que la porte vrombit sous les coups. Mon dieu, ce gros plan sur le verrou qui perd petit à petit ses vis. Rien de mieux pour provoquer l’excitation pré-combat.

The Raid 2: Berandal Photo

Et si ce n’était pas un homme, mais une femme… Old Girl.

Revenons un peu sur la violence, parce que ça vaut bien quelques mots de plus. J’avais dit quelques lignes au-dessus que le film méritait son interdiction. Eh bien, c’est agréable de pouvoir avoir un film de bagarres ne donnant pas la sensation que les combattants frappent à côté. C’est tellement impressionnant et réaliste que je ne me pose même plus la question de savoir s’ils se frappent pour de vrai. Ils le font, point barre. En plus de ça, Gareth Evans nous offre quelques effets gores mémorables dont je n’en ferais pas la liste, juste vous donner cette assurance : pour peu que vous aimez un peu le gore, vous allez rugir de plaisir. Surtout, miracle, on nous épargne l’habituel cliché du méchant européen ou américain super balaise en big boss dans la suite d’un film asiatique ayant eu un succès international. The Raid s’en branle qu’il soit aussi populaire, ce n’est pas ça qui va le faire changer. Et ça, ça fait foutrement plaisir !

Par contre, je vais tout de même avouer que j’ai eu un peu de mal au début à cause de tous ces noms faisant référence à des personnes dont je ne savais même pas qui c’était. Un peu comme quand on prend en route une série. C’est dommage que Gareth Evans n’ait pas pris la peine de présenter un peu les personnages, mais bon, on le comprend, ça dure déjà deux heures et demies. Et en plus, c’est le seul reproche que je ferais au film. Le seul.

Par Christophe Menat, le .

The Raid 2: Berandal Photo

Mais ? Il n’était pas mort lui ? Une résurrection digne d’une telenovela.

Conclusion

The Raid 2 : Berandal est une suite hallucinante, du début jusqu’à l’hilarante dernière réplique. Prenez The Raid et jetez-le à la poubelle. Prenez tous les meilleurs films d’arts martiaux, L’Honneur du dragon compris, et descendez-les d’un cran du podium. Il y a un nouveau Numéro Un en ville…

+– Les combats
– Une lutte de pouvoir passionnante
– La course-poursuite
– La violence
– La réalisation
– La musique
– Les acteurs
– Je me suis un peu perdu avec tous les noms
10/10
Advertisements
A propos de l'auteur : (2838 articles)

Fou de cinéma depuis qu'il a vu son premier film dans les salles obscures : Jurassic Park. Pleure quand le requin meurt dans Les Dents de la Mer. Plus tard au collège, il a succombé aux comics grâce (ou à cause) à un pote. Les jeux vidéo, il y touche depuis Les Schtroumpfs sur la Colecovision.

Tu kiffes l'auteur ? Suis-le sur : Twitter, Facebook ou Google+.
  • Louis Pierre Hortin

    où tu l’as vu? je tenvies trop!

    • Y avait une avant-première presse ce matin, coup de bol, j’étais invité 🙂

  • Lj

    Pas pu venir ce matin mais je me rattraperais une fois sa sortie ! Can’t waiiit !

    • Ah dommage ! Ce sera pour la prochaine fois 😉

      Perso, j’ai posé direct un RTT quand j’ai vu c’était The Raid 2.

      • Lj

        J’avais partiel ^^
        Ta critique donne très envie. J’ai adoré le 1er, je serais pas déçu !

  • Guest

    Putain ça promet de faire mal… D’autant que tout comme toi, je n’avais pas été totalement convaincu par le premier dont les combats étaient assez longs et répétitifs. Ce qui m’avait déçu, c’était le manque de rapidité des coups… Au début, quand le héros s’entraine chez lui, il est a une vitesse d’exécution de malade (comme dans la b-a du 2 où il tape contre le mur de sa cellule) mais dans les combats, c’était pas ça…
    Sauf à un seul moment, à partir de 5mins21 dans cette vidéo:
    https://www.youtube.com/watch?v=VKPQMU9lU3Q

    Le double-pétage de bras est suivi d’un court enchainement mais c’est le seul moment où je me suis dis qu’il montrait enfin de quoi il était capable!
    J’aimerais bien qu’il y ait plus de ce scènes de ce style dans le deuxième volet…

    En tout cas, ta critique donne foutrement envie!

    Entre celui-ci, Dragons 2 et Transformers, le mois de juillet va être chargé…

  • Epice

    Putain ça promet de faire mal… D’autant que tout comme toi, je n’avais pas été totalement convaincu par le premier dont les combats étaient assez longs et répétitifs. Ce qui m’avait déçu, c’était le manque de rapidité des coups… Au début, quand le héros s’entraine chez lui, il est a une vitesse d’exécution de malade (comme dans la b-a du 2 où il tape contre le mur de sa cellule) mais dans les combats, c’était pas ça…
    Sauf à un seul moment, à partir de 5mins21 dans cette vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=VKPQMU9lU3Q

    Le double-pétage de bras est suivi d’un court enchaînement mais c’est le seul moment où je me suis dis qu’il montrait enfin de quoi il était capable!
    J’aimerais bien qu’il y ait plus de ce scènes de ce style dans le deuxième volet…

    En tout cas, ta critique donne foutrement envie!

    Entre celui-ci, Dragons 2 et Transformers, le mois de juillet va être chargé…

    • Je peux te rassurer que les combats du deuxième sont d’un bien meilleur acabit, sauf peut-être un, mais tu devineras vite lequel.

      En tout cas, en rematant la scène sur ton lien, j’ai été surpris d’en avoir marre au bout de trois minutes. Ce qui illustre vraiment le problème du premier The Raid. Dans la suite, les combats (sauf le dernier) sont plus courts mais plus intenses. En tout cas, rien que d’en reparler, j’ai déjà envie de le revoir !

      • Epice

        Ouais j’avoue que mise à part quelques actions sympas, y’a pas mal de combats qui trainent trop en longueurs et donc s’essoufflent vite…

        Ahah, vivement qu’il sorte alors, je me doutais que ça allait être bien réussi mais pas que ça puisse t’emballer à ce point!!!

  • Epice

    Putain, je viens de voir qu’il sortait en Blu-Ray aux US le 8 juillet. Il sera donc dispo sur le net près de trois semaines avant sa sortie française. Je vais faire en sorte de me retenir parce que j’ai envie de donner de la thune à ce film qui semble le mériter mais ça reste très tentant de pouvoir le mater pratiquement un mois avant sa sortie…!!!

    • Autant prendre le Blu-ray direct aux States, non ? Surtout si tu as un Home Cinema. Et tu donneras de la thune au film 😀

      Sinon, c’est comme le premier The Raid, il a été diffusé sur le net avant sa sortie cinéma en France, du coup, j’imagine qu’ils ont dû perdre pas mal de spectateurs.

      Je ne comprends pas comment ils peuvent autant traîner avant de sortir un film (l’AP presse date du 6 mai !!!!). Encore plus quand ils savent qu’il est sorti depuis belle lurette à l’étranger et que c’est une bombe (il a d’excellentes critiques partout)…

      • Captain Cook

        JE LE VEUXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXXX!!!

        J’ai essayer de contenir ma joie mais ces louper.

  • Epice

    J’ai enfin vu hier The Raid 2, après m’être fait une séance de révision le samedi avec The Raid 1.

    Il est bien bon mais je n’ai malheureusement pas pris la claque de fou espérée. Bon, les combats sont vraiment hallucinants de maîtrise, vélocité, violence et sont parfaitement lisibles.

    Après, c’est plus l’histoire qui ne m’a pas plus pris que ça. Le parcours de Rama est assez linéaire, je n’ai pas senti d’entrave à sa progression et son côté invincible et tataneur de première classe fait que je n’ai jamais eu peur pour sa vie. Puis l’histoire avec sa femme et son fils n’est pas exploitée (je pensais qu’ils allaient être pris en otage à un moment, même si c’est un peu cliché). Du coup, j’ai eu du mal à me prendre d’empathie pour lui. Le trop grand nombre de personnages, leurs ressemblances physiques (oui, je suis raciste.) et leurs liens parfois peu clairs ne m’a pas aidé à me sentir impliqué.

    Au début, un flic dit à Rama qu’il va s’entraîner pour accomplir sa mission. Je m’attendais à un petit parcours rapide à la Rocky avec Rama qui défonce des punching-balls ou autre, un montage un peu cool qui te mette dans le bain. Mais non, on passe totalement outre.

    Les deux ans en prison sont aussi très vite expédiés (mais difficile de faire autrement sans rallonger inutilement le film…).

    J’ai trouvé un peu maladroit le moment où Rama se retrouve à poil et se fait fouiller. On sait qu’il
    s’est débarrassé du micro juste avant, du coup, on ne comprend pas son inquiétude… Ce n’est que lorsqu’il sort sa carte Sim de la bouche 5 minutes après qu’on comprend. Et d’ailleurs, en prison, la fouille comprend une ouverture de la bouche (en plus de se pencher en avant et de tousser). J’ai trouvé bizarre que le chef du gang ne prenne pas la peine d’en faire au moins
    autant.

    La scène avec le clodo (joué par feu Mad Dog) dans la boîte de nuit m’a un peu laissé dubitatif.
    Pourquoi le club se vide en 10 secondes de ses danseuses et clients qui viennent d’arriver avant même que ne débarquent le gang ? Qui bute ce clodo (qui ne semble être qu’un simple (bien qu’efficace) employé sans réelle identité) et pourquoi ?

    J’ai volontairement mis en avant les points négatifs pour appuyer ma déception mais je suis conscient que le film est pétri de qualités mais qui sont pour moi plus d’ordre techniques/physiques qu’émotionnelles et c’est là que j’ai été déçu par ce second opus dont l’ampleur laissait augurer d’un résultat plus convaincant.

    Au final, le premier avait des combats moins impressionnants mais un scénario minimaliste qui était plus efficace. Le deuxième volet comporte des scènes d’action de malade mais une histoire trop dense dans laquelle je ne me suis pas senti impliqué.

    • Ah mince, je suis déçu que tu n’aies pas autant kiffé que moi, mais en même temps, ça ne m’étonne pas vraiment. A mettre une note aussi élevée, ça rend les attentes démesurées. Le contrecoup est rude.

      Sinon tes défauts sont tout à fait pertinents. Ce qui fait que j’avais longtemps hésité à mettre 9/10, mais la claque visuelle et sonore était telle que j’étais obligé de mettre 10/10. Surtout qu’en sortant de la séance, je n’avais qu’une envie, c’est d’y retourner. D’ailleurs, j’attends le blu-ray de pied ferme !

      Donc comme j’ai kiffé le film, je vais essayer de le défendre (même subjectivement 😛 ) :

      « Après, c’est plus l’histoire qui ne m’a pas plus pris que ça. Le parcours de Rama est assez linéaire, je n’ai pas senti d’entrave à sa progression et son côté invincible et tataneur de première classe fait que je n’ai jamais eu peur pour sa vie. » ==> A la fin, j’ai eu un gros doute quand même. Le plan final m’a fait me dire : « Putain, il va crever là, il n’a aucune chance contre tous ces mecs. » et le voilà qui sort cette réplique hilarante. C’est juste la touche parfaite pour clore le film.

      « sa femme et son fils » ==> Je trouve que c’est mieux car comme tu le dis, c’est cliché et ça alourdit inutilement une histoire qui n’en a pas besoin. Et puis bon, le frère est déjà mort (au début du film), ça suffit pour amorcer la tension dramatique.

      « Le trop grand nombre de personnages, leurs ressemblances physiques (oui, je suis raciste.) » ==> je suis parfaitement d’accord avec toi, au début, j’ai eu beaucoup de mal puis finalement, j’ai réussi à carrer les différents mecs. Au début, je me suis même demandé s’il existait une version longue. On nous fout des mecs sans nous dire qui ils sont…

      « J’ai trouvé un peu maladroit le moment où Rama se retrouve à poil et se fait fouiller. » ==> Je serai tendu à sa place aussi. Le mec en face, c’est le chef et un gros psychopathe. Y a toujours un petit doute, genre, si ça se trouve, il sait que je suis un flic. Y a pas mieux pour foutre un gros coup de pression que de demander à se déshabiller. Après, je pense qu’il ne va pas plus loin. Y a quand même un certain respect.

      « Pourquoi le club se vide en 10 secondes de ses danseuses et clients qui viennent d’arriver avant même que ne débarquent le gang ? » ==> Kill Bill’s style, dude !

      « Qui bute ce clodo et pourquoi ? » ==> Ben, il est expliqué que le clodo est le bras droit du chef des méchants. Il est d’ailleurs très attaché à la famille. C’est donc pour lancer une guerre de gangs. C’est bizarre, je ne me rappelle pas avoir eu des questions sur ce point. T’as pas maté une version coupée ? Une version américaine pourrait-on dire… 😛

      Ta conclusion résume parfaitement le problème du film, il est un poil trop dense qui fait qu’il faut s’accrocher au début pour saisir tous les enjeux de l’histoire. Mais pour ma part, j’ai pleinement accroché. En tout cas, j’espère le revoir bientôt pour confirmer mon 10/10.

      • Epice

        Après, même si ton avis et ton 10/10 m’ont bien conditionné, tu n’étais pas le seul à avoir mis une note très élevée, je m’attendais à me prendre un pur upercut et à surtout, à plonger dans une histoire passionnante.

        Ouais et puis c’est vrai que quand tu te choppes un gros coup de cœur, autant le crier haut et fort !

        J’avoue que sur la fin, il est en petite forme et a dû perdre 17 litres de sang (sur les 6 que contient le corps humain), d’où un doute quant à sa survie…

        Ah ben le frère, ça me fait penser que les raisons de son exécution sont floues. On suppose qu’à la mort du méchant du 1, il reprend son empire et que ça ne plait pas mais ce n’est pas super explicite… Qu’est-ce qu’il aurait fait pour mériter de mourir si vite ?!
        Encore une fois, l’incompréhension a freiné mon émotion.

        En plus de la difficulté à retenir les personnages, les ressemblances m’ont troublé notamment le Sergeant Jaka du 1 (le seul à survivre avec Tama et le lieutenant Wahyu à la fin du 1) et Eka dans The Raid 2. J’étais donc persuadé que son ancien collègue l’aidait dans sa mission d’infiltration et y’avait des fois où j’avais donc du mal à comprendre les réactions des uns et des autres. En d’autres termes, mes capacités intellectuelles réduites m’ont fait passer un peu à côté du film. The Raid 2, film d’intellectuels.

        J’ai compris après coup que c’était pour mettre le feu aux poudres entre les deux gangs mais je n’avais pas capté qui le tuait. J’ai peut être manqué d’attention parce que je dois bien avoir maté la bonne version.

        J’attends avec impatience ta deuxième vision pour savoir si le 10 est maintenu ou bien si on passe au 9/10. Ou au 3/10 si tu es de mauvais poil.

        • J’avoue que c’est parfois ardu de voir qui est qui. Quoi qu’il en soit, on ne pourra pas nier que niveau action. C’est du lourd, j’adore les deux personnages de manga, le joueur de base-ball et la muette. Leurs combats sont juste magiques surtout celui contre Rama. Et en plus, ce sont les deux seuls avec lesquels on n’a aucun doute concernant l’identité.

          Du coup, je sais, il ne te reste plus qu’une chose, revoir le film, comme ça, tu ne seras plus troublé.

          • Epice

            C’est sûr que niveau action, y’a pas à chier, c’est totalement ouf. J’ai d’ailleurs re-re-re-remater Fast Five hier et même si les deux films ne jouent pas dans la même catégorie, les combats au corps-à-corps font vraiment cheap (même si Diesel Vs The Rock est autrement plus symbolique).
            J’ai aussi bien kiffé les personnages de batte-man et de la fille complètement marteau. Ils semblent effectivement sortis tout droit d’une BD et ont une vraie présence! Très appréciable.

            Je le reverrai dans quelques temps ouais, histoire de me faire une autre idée.

            Ah et un autre point qui m’avait un peu chifonné auquel j’ai repensé, j’ai trouvé que le fils du chef de la Mafia mettait vraiment beaucoup trop de temps avant de se rendre compte qu’un micro avait été mis dans son portefeuille… A croire qu’il n’a pas plongé la main dedans pendant des semaines!
            Ouais je suis bien plus chiant que je ne le devrais avec The Raid 2. 😀

          • Ouais, t’es chiant ! 😛

            Sinon, ça fait partie des trucs un peu bizarres, mais bon, on peut facilement trouver une excuse: vu sa reput’ le mec ne doit pas beaucoup se servir dans son portefeuille.

            On ne parle pas non plus de grosses incohérences comme la fin d’Edge of Tomorrow 😉

          • Epice

            J’avais cette excuse en tête aussi, ça me paraît acceptable.

            Putain, carrément, là je chipote pour du détail alors que les 3 minutes de fin d’Edge of Tomorrow ruine une bonne partie du plaisir du film… Terrible.

            Mais sinon j’en ai marre de ne pas avoir de film qui dépasse le 8/10 cette année.
            Je pense que l’enfoiré de Crokmou à gauche de notre écran devrait remédier à cela.

          • Ah, ah. Pour ma part, j’ai eu mon lot de films qui ont dépassé le 8/10 depuis le début de l’année, mais j’avoue que ça fait un moment que ça stagne (au moins deux mois) et j’te parle pas de mes deux 3/10 de la semaine dernière. Bon espérons que les films de l’été vont arranger ça ! Sinon, ça veut dire que The Raid 2 ne dépasse le 8/10, tu lui mets combien alors ?

          • Epice

            Ouais là on a attaqué une période un peu creuse…
            Putain ouais, la SF en juin, ça donne 3. Sauf avec Tom Cruise où tu fermes les deux petites boucles du 3 et t’as un 8.
            Entre Les Guardiens, Dragons 2 et la Planète des Singes, ça peut taquinner le 8-9 voire 10 tout ça…
            The Raid 2, j’ai mis un 7/10 à la première vision. Je sais que c’est assez hard mais je me suis tellement senti extérieur à tout ce qui se passait à l’écran que je mentirais en mettant plus.

          • Les Gardiens, je ne sais pas, j’essaie d’éviter de m’emballer, j’ai tellement peur d’être déçu. Pour Dragons 2, pareil, ça va être le syndrome The Raid 2, tout le monde déchire que ça déchire, que ça révolutionne le truc, qu’à la fin, je ne peux que me dire, ouais, c’était pas mal mais bon pas de quoi faire un flan. Quand à La Planète, je suis un peu inquiet, l’histoire a l’air tellement de lorgner sur Avatar. Et plus d’effets de surprise, cette fois-ci.

          • Epice

            Normalement, les Gardiens devrait être bon. C’est le film le plus risqué de Marvel à ce jour, je pense qu’ils ont dû faire en sorte de bien le torcher pour qu’il soit apprécié d’un grand nombre. Enfin j’espère parce que le succès du film ne peut pas reposer que sur le nom de « Marvel »…
            C’est le risque pour Dragons 2, les retours de fou (genre le 10/10 que tu évoquais sur un site où cette note n’apparaît pratiquement jamais) font qu’on risque d’être déçu.
            Alors que Transformers, on peut décemment y aller en n’en espérant rien du tout et ressortir avec un bon 7/10!
            Pour la Planète, c’est vrai que ça ne semble pas forcément original. Mais si c’est fait avec efficacité, pourquoi pas…

          • dae-soo

            Edge of tomorrow? l’incohérence de la fin quand ils remontent le temps?

          • Ouh là, ça date. Mais je crois que c’est ça, oui.

  • jesse pinkman

    Je dirais juste le mot »TUERIE »….

    Le premier était déjà un véritable coup de poing, une mise en scéne immersive et des combats millimétrés avec brio. L’intrigue était certes légère, mais une véritable intrigue aurait sans doute nui au film. Le seul petit reproche que j’avais fait, c’était des combat qui s’étirer un peux trop.

    Rendrons dans le vif du sujet, la suite reprend a peine 15 minutes après la fin du premier film. Non seulement ont est tout de suite embarquer, mais l’intrigue et beaucoup plus importante, maintenant qu’on est sortie de la Tour, le film prend une autre direction que le huit clos….le film de yakuza.

    Le réalisateur s’inspire(et respecte), les plus grande œuvres du genres, et ça se ressent a chaque séquences. Mais aussi des décor et prises très Kubrick ou encore de Kurosawa.

    Visuellement parlant le film dépasse ces deux dernier film(The Raid, Merantau), même si le film dispose de plus de moyen, on sent que le réal a muri depuis sont premier film est ce permet des plans iconique(cf il y en a tellement…).

    Parlons des combat, le film parle avant tout aux amoureux d’art martiaux, est la encore le film ne ment pas sur la marchandise. Beaucoup plus maitriser que le premier film, plus de combat a rallonge,, sauf la scéne de fin, beaucoup plus violent et magnifiquement chorégraphier. Le nombre de scènes cultes dans sont films, il y a des plans….(du Tarantino dans c’est meilleur jours).

    Le film dispose aussi d’un sacré casting, outre le toujours impeccable Iko Uwais qui joue Rama(d’ailleurs il nous livre une prestation des plus honnête), le film nous livre des bad guy tous aussi dangereux qu’iconique….que ça soit Hammer Girl(Julie Estelle excellente), ou encore Bate-Man(Very Tri Yulisman)!!!

    Peut être un peux trop de personnages, mais c’est tellement infime tant la qualité du film surpasse toutes nos espérances et fait passer le premier pour un amuse gueule.

    Bref sans doute un des meilleurs films de cette été et tout simplement un des meilleur films d’art martiaux, d’une générosité tant sur les combat(la scéne des toilettes, la scéne du métro, la cuisineeeeeee,Bate Man….ou encore le perssonage de Cecep Arif Rahman), que sur les film de Yakuza qui fait de The Raid 2 une réussite total…en attendant le 3éme!

    5/5

    • Bienvenue sur le blog, fan de Breaking Bad. Et bravo pour ta critique (en même temps, c’est normal, on est d’accord sur tous les points).

      • jesse pinkman

        Thanksssssss

        Un chef d’œuvre….dire qu’il n’a pas eu le succès escompter(j’éspére que les ventes Blu Ray seront bien mieux), et avec une distribution merdique(en France il sort fin juillet….AU CINÉMA!!!!

        Du grand n’importe quoi, en tout cas j’ai vraiment HÂTE de voir le 3éme volet des aventures de Rama(le pauvre a la fin du 2), est surtout de voir une FUCKING carrière pour Gareth Evans qui le mérite AMPLEMENT…

        Aprés tout, en ce moment beaucoup de réal venant des film indé(Duncan Jones(bientot World Of Warcraft), Rian Johnson(Looper Star Wars 8), Gareth Edwarts(Godzilla, et un spin off sur un Star Wars, Matt Reeves(La Planète Des Singes L’affrontement), sont embaucher pour faire de gros films….tout en gardant leur intégrité(en tout cas le maximum)!!!

        Donc je prie pour que le réalisateur perce…pas forcément en faisant des GROS films, mais qu’il soit plus reconnue a l’international.

        Est le remake américain me fait déjà marrer(sans dec), on le sait il y aura sans doute des scénes d’action bien foutue…explosion,ect….mais JAMAIS il n’atteindront toute la puissance et la rage des films originaux…surtout qu’eux il sont beaucoup plus libre(d’où la violence)…alors franchement….je ne vois pas l’utilité….mais au moins ça refera parler des film de G.Evans….est ça c’est tout bon.

        • D’accord sur tout. Seulement, je suis surpris quand tu dis que le film The Raid 2 n’a pas eu le succès escompté. Tu parles de quel box-office ? Le français, on sait déjà que c’est mort à cause du piratage. Mais aussi quelle idée d’attendre aussi longtemps avant de le sortir…

          • jesse pinkman

            Sur le marché u.s et d’autres territoire qu’il a ouvert….il a fait des chiffre ridicule(en ce moment il a tout juste rembourser son budget….)….putain quand je vois la qualité du film(est même les critique qui l’on soutenue), je m’attendais a beaucoup plus de succès…mais bon faut croire que mis a part les Transformers et autres daubes….les gens s’en foute de la qualité d’un film!!!

          • Ah oui, j’ai trouvé les chiffres. Alors pour un budget de 4,5 millions, il a rapporté, dans le monde, 5,5 millions, ce qui n’est pas franchement glorieux comme tu le dis mais bon, aux States, il a quand même fait 2,6 millions soit plus de la moitié. Donc, c’est en grande partie grâce à eux que le film a rembourser son budget. Donc difficile de les critiquer. Le pire, c’est que le piratage va le ruiner. J’ai hâte de voir le score en France. Je le sens mal quand même.

            Sinon ce qui est bizarre avec les chiffres, c’est qu’il y a aucune trace du box-office indonésien…

            Ce qui fait le plus mal au film, c’est la distribution. Transformers va faire une sortie mondiale presque simultanément, alors que The Raid 2 sort dans très peu de salles et avec des longs mois d’écart entre les différents pays. Il est là, la différence. La majorité du public va voir les films qui sont dispo dans leurs cinémas, et c’est presque assuré que Transformers va squatter la plus grosse salle pendant un moment.

          • jesse pinkman

            Ça fait chier pour le film!!!

            J’espère que ça va rien changer pour le 3éme.

          • J’ai lu dans l’interview du réalisateur dans Mad Movies que le 3 était déjà confirmé et que la magnifique Julie Estelle (la fameuse « fille au marteau ») va revenir dans un nouveau rôle (comme pour Mad Dog). Aussi, Gareth Evans était vraiment heureux de la distribution américaine, car le film a connu une grosse distribution là-bas. Le gars insiste vraiment dessus, même s’il n’a pas aussi bien marché que prévu, ça ne le dérange pas, il est vraiment content de la prise de risque du distributeur américain.

  • Flash002

    J’ai été captivé par les affiches alléchantes de « Raid 2 ». Certes, ce film propose des scènes de combats à tout va. Mais son scénario est implacablement nullissime. C’est le stéréotype même d’une production cinématographique vraiment bidon et très con. Je le déconseille vivement. Paroles de cinéphile

    • dae-soo

      Je suis aussi cinéphile et en tant que tel je ne regarde et ne juge pas tous les films de la même manière, mais en fonction du style et de ce qu’ils veulent apporter… Et niveau film d’action il remplit aisément son cahier des charges. Un film comme Infernal affairs est un polar assumé, et forcément le scénario est béton. Mais les scènes d’action sont moins réussies que dans the Raid. Il faut savoir faire preuve de distinction en fonction du genre auquel appartient le film. Ong Bak en est la preuve, scénario zéro, mais scènes d’action énormes, et c’est bien ce qu’on recherchait en se dirigeant vers ce film.

      • Être un scénario peut être bon, sans forcément être original, et celui de The Raid 2 l’est, il développe un univers et une intrigue prenante. Le reproche serait plutôt au niveau de la mise en scène où on se perd facilement avec tous les personnages. Franchement, je ne comprends qu’on puisse qualifier le scénario de The Raid 2 de très con.

  • dae-soo

    Je viens de me le mater, j’en bave encore! C’est vraiment jouissif. Je ne rajouterai rien, tout est dit dans cette excellente critique. Hormis la comparaison entre la meuf au marteau et Oldboy. Le plan-séquence en travelling d’Oldboy est indépassable, cultissime. Gare à ne pas s’emballer tout de même.

    • Je persiste. Je viens de la revoir et je trouve qu’elle a vieillie. Surtout quand on compare à la scène avec Old Girl 😀 : https://youtu.be/IspheJGJiYI

      • dae-soo

        Disons que je suis fan de Park Chan-Wook et des plans séquences en général donc forcément je ne suis pas objectif.. Merci en tout cas d’avoir répondu 🙂

        • Ah, ah, c’est bien de le reconnaître.